Booster son annonce BOOKING en 5 minutes

⭐ Booster son annonce BOOKING en 5 minutes

⭐ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

💯 Ressources pour vous 💯

🏠 Ces sujet vous intéressent et vous souhaitez voir comment J’affiche Complet peut vous aider ? Parlons-en ensemble : https://bit.ly/3qXBhk3

🌎 Rejoignez notre groupe Facebook gratuit « Prix et Maximisation du chiffre d’affaires » : https://bit.ly/3fDgFpL

💲Bonus offert des 6 erreurs à ne pas faire quand vous faites vos prix (il est envoyé lorsque vous intégrez notre groupe Facebook) : https://bit.ly/3fDgFpL

► Pour ne rien rater des idées que je partage & augmenter vos revenus :

♦️ Site : www.jaffichecomplet.com
♦️ Instagram : https://bit.ly/2URYNgW
♦️ Linkedin Elise : https://bit.ly/3m26JIs

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation

Bonjour, et bienvenue sur la chaîne « J’affiche Complet », la chaîne qui aide les loueurs saisonniers et les gestionnaires d’hébergement saisonniers à devenir des entrepreneurs sereins et ultra-rentables. Aujourd’hui, on va parler de méthodes qui sont associées à la tarification, à la performance de l’annonce sur booking, pour booster, justement, votre annonce sur ce site. C’est une question que beaucoup de personnes se posent. Je me suis dit : « Faisons une vidéo sur ça. » On va parler très concrètement. On va aller à l’intérieur d’un extranet booking. Pour respecter la confidentialité, j’ai pris des photos qui permettent de respecter la confidentialité. Je vais vous montrer concrètement les clics et les intitulés : sur quoi cliquer, et à quoi ça correspond ? Je pense que ça va pouvoir vous aider à booster votre annonce. 

Quand vous arrivez sur le live, n’hésitez pas à saluer. Comme je vous le dis toujours, c’est un plaisir d’être ensemble. Donc vous pouvez regarder le live, comme vous le savez, depuis YouTube, sur la chaîne, ou également depuis notre groupe Facebook qui s’appelle « location saisonnière prix et maximisation du chiffre d’affaires ». En vous inscrivant à ce groupe, vous recevez les six erreurs à ne pas faire quand vous déterminez vos prix. 

Moi, j’ai bien envie de commencer par un sondage avant de faire la petite explication d’aujourd’hui. Est-ce que vous trouvez qu’il y a trop de publicités sur la chaîne YouTube ? Parce que j’ai reçu deux retours dans ce sens-là, qui me disaient qu’il y avait trop de publicités sur la chaîne YouTube. Et du coup, je n’ai pas trop réalisé ça. Il faut que je voie si j’ai la main sur ce truc-là. J’imagine que oui, mais je veux bien, en commentaires, que vous me disiez si vous trouvez aussi, quand vous regardez en replay les vidéos, s’il y a trop de pub. Est-ce que c’est hyper chiant ? Pour que je puisse aller creuser ce truc-là si vous me dites qu’il y a un problème. Parce que c’est sûr que s’il y a un excès de pub sur la chaîne J’affiche Complet, il faut que j’aille changer ça. 

−       Bonjour, Diaz, bienvenue. 

−       Bonjour Amélie, bienvenue.

−       Bonjour à toi. Je ne vois pas ton prénom malheureusement, mais bienvenue, et merci d’être là. 

−       Bonjour Philippe Alexandre. Bienvenue.

−       Bonjour Maxime. 

−       « Gros bisous de la région Paca. » Yes! Région Paca en force. Bienvenue. 

−       « Salut Élise. Est-ce que tu vas bien ? » Oui, je vais super bien. Merci beaucoup. J’espère que toi aussi. N’hésite pas à partager comment tu vas. 

−       « Oui, trop. » Trop de pubs. OK. 

−       « Oui, la pub sur le replay quand on doit regarder une vidéo. » 

−       Bonjour à toi. Bienvenue. 

−       On me dit : « Oui. » 

−       Charles Lionel, bienvenue. 

−       « Trop de pubs. »

Ah, oui ! Donc vraiment, il y a trop de pubs. 

−       Salut Jimmy. J’espère que tu vas bien. 

−       « Parfois, oui. » 

−       « Bonjour de la région Paca. » Vous êtes de la région Paca, ou c’est quelqu’un qui est vraiment fervent défenseur de la région Paca ? Si c’est la même personne, est-ce que pendant tout le live, tu vas nous dire : « Bonjour de la région Paca » ? Tu as raison. Il faut être fier de son terroir. Il faut être fier de là où on vient. 

−       Maxime me dit : « Je n’ai pas vraiment fait attention, mais je sais que tu peux diminuer les pubs. »

Nickel. Je vais aller regarder ça. On est plutôt sur un oui général. 

−       « Oui de Saint-Tropez. » Bienvenue. 

−       « Il y a au moins cinq pubs à chaque fois, mais changer ça, je crois que tu dois payer ; alors, laisse comme ça. » 

C’est hyper sympa. Mais écoute, je vais creuser. C’est vrai que moi, je ne m’en rends pas du tout compte, parce qu’en fait, j’ai YouTube premium, et je pense qu’en fait, ça me biaise. Je ne suis pas en train de dire que je re-regarde mes vidéos, mais parfois je regarde des vidéos avec un œil affûté pour me dire quoi améliorer, et en fait je ne me rends pas du tout compte de ça.

−       « Gros bisous de Saint-Tropez. » 

Je crois que j’ai les messages en doublon depuis Facebook.

−       « Surtout quand on doit regarder une vidéo. » 

−       « Aussi en Paca. » Il y a un gang du Paca, là, les amis. Aujourd’hui, on a un gang du Paca. 

−       « Ce serait bien s’il y avait moins de pubs. » 

Merci à vous de m’avoir répondu. Je pense que là, le message est globalement clair : « Élise, fais quelque chose sur tes pubs sur YouTube. » Je vais regarder ça. Merci pour l’alerte. On me dit que ça va me coûter de l’argent de les retirer. Je vais aller voir ça. Je vais trouver. Au pire, je vous tiendrai au courant si vraiment, je vois que ça me coûte de l’argent. C’est un peu chiant, mais en même temps, l’idée c’est que ce soit confortable quand même de regarder le replay, et pas l’inverse. 

Aujourd’hui, de quoi parle-t-on ? Comment booster son annonce sur booking? Je ne vais pas vous parler de ce que vous savez déjà. Je ne vais pas vous dire qu’il faut avoir un super titre, qu’il faut avoir de belles photos de photographe. Je ne vais pas vous dire qu’il faut être le plus exhaustif dans le remplissage de l’annonce. Ça, je pense que vous le savez déjà. C’est en effet capital. Je dirais que c’est la base, en réalité. Mais moi, je vous propose d’aller un petit peu plus loin sur les fonctions plus avancées sur l’extranet booking. Pourquoi ça ? Parce que j’ai remarqué que l’extranet de booking, on a soit une adhésion totale, soit une aversion totale. Et c’est hyper dommage, parce qu’il y a plein de fonctionnalités, qui, pour la défense de booking, existent sur l’extranet, et n’existent pas du tout sur airbnb. Et ce que je trouve chouette avec ces fonctionnalités qui vont vous aider à comprendre pourquoi votre annonce est peut-être un peu plus en berne, et qui vont vous aider à booster l’annonce, elles vous évitent d’avoir à aller casser les prix. Et ça, c’est quand même plutôt chouette. Ça veut dire qu’on a, parmi tant de choses que l’on partage sur la chaîne YouTube, de nouveau une nouvelle flèche à notre arc par rapport au suivi de la performance. Et ce n’est pas forcément : « Je baisse les prix, je baisse les prix, je baisse les prix. » Parfois, ça peut être d’autres idées qui sont périphériques au prix, et qui nous permettent d’obtenir les prix au niveau auquel on les avait positionnés. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  #5 : Comment remplir son hôtel les vendredis soirs ?

Je vais partager l’écran, et je vais vous montrer. Comme je vous le disais tout à l’heure, j’ai fait une image de façon à respecter la confidentialité, donc je pense que rien ne trahit mon image. Ça vous permet de bien voir. Donc, je ne vais pas pouvoir cliquer, parce que c’est une image, mais ça nous permet vraiment d’en parler. L’endroit dont je vous parle, c’est la partie « opportunité ». Quand vous cliquez sur « opportunité », je vous montre ici, vous avez plusieurs options : opportunity center, et après, le reste des options, je vous en parle juste après. 

On va commencer par « opportunity center ». Opportunity center, ça peut sembler un peu barbare, mais honnêtement, les amis, c’est hyper précieux. Cet écran-là, nous, on adore le regarder pour les annonces qu’on optimise. Ça donne quand même beaucoup d’informations. En gros, sur chacun des items, je vais détailler juste après, on va vous dire quelle est votre performance versus la performance des appartements similaires. Donc là, si on prend le premier, la conversion, ça veut dire qu’à chaque fois que quelqu’un clique sur votre annonce, quel est le pourcentage de personnes qui vont confirmer par une réservation. Donc, la conversion, c’est ça. C’est : quel est le taux de personnes qui vont confirmer pour une réservation ? Donc là, par exemple, sur l’appartement que j’avais pris, on voit que notre appartement, dans 3,99 % des cas, quand la personne clique sur notre annonce, elle confirme par une réservation. Et à l’inverse, nos collègues qui sont estimés comme étant similaires par booking, ils ne confirment qu’à 1,78 % des cas. Donc ça, c’est vraiment hyper, hyper positif. Ça veut dire qu’on est pas mal sur cet item de la conversion. 

Vous avez d’autres indicateurs. Le « page use », c’est quand quelqu’un fait une recherche, est-ce que vous apparaissez dans les résultats de recherche ? Donc, pareil, on va vous donner un pourcentage : est-ce que vous apparaissez dans 10 % des résultats de recherche quand les concurrents sont à 5 %, par exemple, des résultats de recherche ? Ou à l’inverse, est-ce que vous apparaissez dans 10 %, quand les concurrents sont à 15 % ? Donc ça, c’est la toute première étape. Quand quelqu’un recherche, est-ce que vous apparaissez dans les résultats ? Non, pardon. Excusez-moi. Je vous donne de mauvaises explications. J’ai mélangé « ranking » et « page use ». Donc, ce que je viens de vous dire, c’est le ranking : est-ce que vous êtes bien positionné dans les résultats ? Ça, c’est la première étape. Et la deuxième étape, c’est « page use » : est-ce que les gens cliquent ? Une fois que vous êtes dans les résultats, et que l’utilisateur passe en face de votre annonce, est-ce qu’il va cliquer sur l’annonce ? Donc, en gros, si on se refait une récapitulation de l’ordre chronologique, le voyageur fait sa recherche : c’est l’étape numéro un. Est-ce qu’on est dans le ranking ? Est-ce qu’on est dans les résultats quand il fait sa recherche ? Étape numéro deux : est-ce qu’on est dans les « pages use » ? Est-ce qu’ils ont cliqué pour aller voir ce qu’on propose ? Étape numéro 3 : est-ce qu’on est bien positionné dans la conversion ? Il est sur notre page, est-ce qu’il va convertir par une réservation ? 

Là, vous avez vraiment le parcours utilisateur, de la recherche, jusqu’à potentiellement une réservation. Et là où c’est très précieux, c’est que ça va vous permettre de comprendre où est le problème. Est-ce que c’est parce que je ne suis pas assez bien positionné dans mes résultats ? C’est pour ça que ça ne fonctionne pas bien ? Ou à l’inverse, je suis bien positionné, mais par contre je ne suis pas cliqué. Pourquoi ? Si on n’est pas cliqué, ça peut être lié aux seules infos dont dispose le voyageur au moment des résultats. C’est-à-dire la qualité du titre, la qualité des photos, le prix qu’on mentionne, et la qualité du remplissage des informations. Parce que vous savez, dans les résultats, on affiche bien deux chambres, trois personnes, etc. Et puis, la dernière chose, c’est : est-ce qu’on convertit effectivement ? 

Après, vous avez d’autres indicateurs qui vous permettent de vous comparer aux concurrents. Vous avez le taux d’annulation : est-ce que vous avez plus, ou moins d’annulations par rapport aux concurrents ? Un fort taux d’annulation peut vous permettre de remettre en question vos conditions d’annulation, par exemple. Vous avez le prix moyen, la durée de séjour, la disponibilité, le fait de retirer des disponibilités. Non, pardon. Ça, je ne sais pas. Je vous voue, « reduce workload », je ne sais pas du tout ce que c’est. Je ne vais pas vous inventer un truc, je ne sais pas ce que c’est. Donc voilà les indicateurs principaux. Je ne passe pas de temps à partir de « annulation » jusqu’à « disponibilité ». Je ne passe pas de temps sur ça, parce que là, mon objectif c’est vraiment de vous dire comment booster l’annonce. Donc, c’est pour ça que ce sont les trois premiers qui sont vraiment importants. En tout cas, là, dans la liste, ils sont en trois premiers, parce que c’est là où vous allez comprendre où votre annonce est « défaillante », et ce sur quoi il faut que vous alliez travailler. 

Maintenant, quand vous avez compris qu’il y a peut-être un problème lié à l’annonce, en effet, qui pourrait expliquer que vous n’avez pas beaucoup de réservations sur booking, vous pouvez envisager les outils pour booster votre annonce qui sont proposés par booking. Donc là, je vous mets ma deuxième petite copie d’écran. Quand on clique sur « opportunity », on a opportunity center, on vient d’en parler, et vous avez souvent trois options possibles. Il y a toujours, j’ai remarqué, selon les appartements, des fonctionnalités différentes. En général, on a quand même « Genius », « préféré », et l’accélérateur de visibilité, plus, très souvent, le programme de réservation sans risque. Mais parfois, il y a d’autres programmes booking. Donc, regardez aussi en fonction de ce que vous avez si ça a du sens sur ça. Mais ne soyez pas étonnés si vous voyez qu’à un moment donné, sur un appart, si vous en avez plusieurs, on vous propose quelque chose qui n’est pas du tout disponible sur l’autre. C’est parce que je pense qu’ils ont un petit algorithme qui leur permet de proposer les meilleurs dispositifs, les meilleures opportunités selon les appartements, les comportements de réservations. Donc, les trois principaux, on va en parler. 

Le premier, c’est Genius. Pourquoi est-il intéressant ? Il est intéressant, parce que c’est le programme phare de booking. Booking favorise énormément les clients qui sont « Genius ». Je vais vous partager les écueils à ne pas faire quand vous participez à Genius. Et quand on reprend des extranets booking, on a tendance à souvent les voir. Donc, vraiment, je vous les partage pour vous les éviter. Ne mettez pas Genius plus que 10 %. C’est largement suffisant, 10 %. On va vous proposer une ribambelle de promotion pour vous inciter à faire le plus de promotion possible, parce qu’eux, c’est ce qu’ils veulent, avoir pas mal de promotions. Pour moi, franchement, on s’arrête à 10 %. Ça fait déjà largement le job. Donc ça, c’est le premier écueil à éviter. Le deuxième écueil à éviter, c’est d’oublier de mettre une période de blackout. C’est-à-dire que quand vous mettez Genius, vous avez la possibilité de bloquer 30 jours pendant lesquels Genius ne sera pas disponible. Et ça, ce n’est pas mal, parce que vous pouvez mettre des périodes événementielles, des périodes très fortes, ce qui va vous éviter d’avoir une réduction. Pourquoi je parle de réductions ? Parce qu’évidemment, Genius, c’est un dispositif payant. C’est-à-dire qu’en échange de ces 10 % de réduction, booking va vous favoriser dans les résultats de recherche. Ça va booster votre rang dans les résultats de recherche. Ça va aussi augmenter votre conversion, parce que les clients vont avoir accès à un prix plus attractif, donc ça les incite à réserver chez vous. Donc voilà. C’est vraiment positif pour votre annonce, pour booster l’annonce et booster le chiffre d’affaires associé. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Toutes vos questions sur BEDS24 avec Thomas Dardour : 0 tabous !

Chez J’affiche Complet, juste un dernier truc par rapport à ça, on a tendance à l’utiliser de façon stratégique. C’est-à-dire qu’on ne va pas, dès que c’est possible, mettre tous les appartements en Genius. Si on voit qu’on a un appartement qui se porte très bien, on ne met pas l’appartement dans Genius, même si c’est possible, de façon à préserver la performance. Et puis, ça nous arrive aussi de le mettre, et après de le retirer quand on voit que l’appartement va mieux. Sachant que quand vous vous retirez de Genius, j’ai remarqué récemment que sur quelques appartements, on nous met une petite alerte. C’est nouveau. Ils ne faisaient pas ça avant. J’étais un peu déçue, parce que ça ne nous arrange pas trop. On peut, sur certaines annonces, être bloqués pendant un certain nombre de mois pour revenir sur Genius. Je pense qu’ils ont remarqué qu’il y a des gens comme nous qui l’utilisent en levier chirurgical sur certaines périodes. Et du coup, ils ont un peu verrouillé tout ça. Et il faut faire attention à se dire : « Je vais être bloqué de Genius pendant trois mois, est-ce que sur les trois prochains mois, je pense en avoir besoin ou pas ? » Et du coup, ça permet peut-être de faire évoluer votre arbitrage sur le retrait de Genius.

Le deuxième programme, c’est le programme « préféré ». Ça, franchement, sans mauvais jeu de mots, c’est mon préféré. Pourquoi c’est mon préféré ? Parce qu’il n’est vraiment pas cher. Le programme préféré, c’est un programme qui va vous permettre d’avoir une commission qui est quasi. Pourquoi je dis quasi identique ? Parce que certaines villes sur booking sont à 15 % de commission, et d’autres à 17 %. Donc si vous êtes à 17 %, ça vous coûte zéro euro, vous restez à 17. C’est seulement si vous êtes à 15 % de commission que là, vous allez passer à 17. C’est 2 % seulement. Au pire, 2 %, ce n’est pas beaucoup, et surtout, ça vous permet de booster dans l’algorithme, et ça vous permet aussi d’avoir de la preuve sociale. C’est, je trouve, sur la preuve sociale, encore plus puissant que Genius. Parce que « préféré », vraiment, ça apparaît pour tout le monde, et c’est assez valorisant, le label « préféré ». Donc pour ça, moi je trouve que c’est le meilleur rapport qualité prix. Et pour le coup, une des bonnes pratiques qu’on met en place chez J’affiche Complet, c’est qu’à l’inverse de Genius, dès que c’est possible, notre appartement entre dans le programme « préféré », et on sait que ça va y rester. On le met vraiment comme une bonne pratique, comme voilà un bon entretien de l’extranet. Dès qu’on peut être préféré, on se met à « préféré ». 

Et puis, le troisième, c’est l’accélérateur de visibilité. L’accélérateur de visibilité, ça va vous permettre de dire à booking : « Je te donne quelques points de commissions en plus, en échange, mets-moi bien dans les résultats. » C’est ça qu’on dit à booking. Donc, vous allez voir, quand vous allez sur « visibility booster », donc accélérateur de visibilité, c’est ce qui est là, juste ici, vous allez avoir une jauge. Vous choisissez les dates, vous pouvez dire : « Là, je passe de 17 % à 22 %. » Quelles sont les bonnes pratiques par rapport à ça ? Déjà, ne pas le tartiner tout le temps. Nous, on l’utilise de façon chirurgicale sur les périodes qui sont en difficulté. C’est quelque chose que vous pouvez retirer, en plus, sans qu’il n’y ait aucun préjudice comparé à Genius. Donc ça, c’est la première chose. La deuxième chose, inutile d’aller trop loin. Chez J’affiche Complet, on ne va jamais au-dessus de 5 points pour mettre cet accélérateur de visibilité. Et ça produit des résultats. Je ne vous cache pas qu’il y a des villes sur lesquelles ce n’est pas le levier le plus puissant, mais globalement, c’est quand même suffisamment puissant pour que l’on continue à l’utiliser sur le patrimoine qu’on exploite. Et puis, il y a des villes sur lesquelles ça cartonne. Dès qu’on le met en place, ça va hyper vite. Donc, ça va aider. Parce que forcément, « visibility booster », je l’ai déjà dit, ça remonte notre place dans l’algorithme, et donc dans les résultats de recherche. Donc, plus on est vu, plus on a de chances d’être cliqué. Plus on a de chance d’être cliqué, plus on a de chances d’être réservé. 

Voilà. J’espère que ça aura pu éclairer ces aspects-là. Dites-moi, est-ce que vous avez des questions ? Est-ce que vous connaissiez cette interface, « opportunity center » ? J’entends beaucoup de personnes me dire oui, mais on ne voit pas très clair. Est-ce que vous connaissiez ? Est-ce que vous l’utilisez un petit peu ? Ces accélérateurs d’annonce sur booking, est-ce que vous les avez déjà utilisés ou pas ? Est-ce que ça vous aide ? Je veux bien vous lire en commentaire. Je vais supprimer le partage d’écran. Qu’est-ce qu’on a ? Dans les réponses que je n’avais pas lues : « Ce serait bien s’il y avait moins de pub. » 

−       Bonjour petit potager. Bienvenue.  

−       « Bisous et bravo pour ta vidéo. » Merci. Hyper sympa. 

−       Diaz me dit : « J’utilise booking en français. Mon anglais n’est pas bon. » 

Oui. En français, c’est « Genius » et « préféré », et comme je disais, « accélérateur de visibilité ». Et après ; l’opportunity center s’appelle centre d’opportunités. Donc c’est vrai que c’est assez ressemblant.

−       François me dit : « Merci Élise. » Hello Françoise. J’espère que tu vas bien. 

−       Phil me dit : « Merci, c’est intéressant. » 

Avec grand plaisir. Je ne vois pas plus de questions pour l’instant. J’en profite pour vous partager que ce soir, on est en live sur le groupe mastermind immobilier.com. C’est un groupe Facebook. Il faut que vous tapiez sur la recherche : « mastermind immobilier.com ». C’est un des groupes majeurs de l’immobilier francophone sur Facebook. On va être en live, on va faire le grand live de la location courte durée avec tout le gratin de la courte durée actuellement. J’ai trop peur d’oublier des noms. Je ne vais pas vous faire la liste, mais on est vraiment hyper nombreux. On est huit experts en location courte durée, tous sur des sujets différents. Je peux tenter de faire la liste : Thomas Dardour sur la partie beds24, on a Benjamin Étienne sur le fait de se lancer de zéro, on a Nicolas Fatou d’automaticbnb sur le fait d’automatiser, on a Sébastien More sur la partie conciergerie et sous-location, Dimitri Bougeard sur la partie juridique, Violaine Richard sur la partie décoration d’une LCD, on a Julien aussi qui est, en fait, admin du groupe mastermind immobilier qui va être avec nous, et moi-même. Voilà. J’ai réussi à penser à tout le monde. Donc si vous voulez participer au live, en fait, il n’y a rien de plus facile que de cliquer sur « s’inscrire au mastermind immobilier ». C’est à 19 h, ce soir. Aujourd’hui à 19 heures. Donc dès que vous arriverez sur le groupe, à 19 h, vous verrez le live, et vous pourrez vous joindre à nous. Posez toutes vos questions, passez sur le grill tous les experts qui seront présents. Je pense que ça va être hyper sympa. On s’entend tous hyper bien, donc je pense que l’ambiance sera vraiment géniale. Donc, n’hésitez pas à nous rejoindre ce soir à 19 heures. Qu’est-ce que vous aviez prévu ce soir à 19 h ? Est-ce que c’est plus sympa que ce live mastermind ? Je ne suis pas sûre, et permettez-moi un petit doute. 

Je vois Françoise qui me dit : « Très intéressant, car je n’arrive pas à décoller sur une maison. Je regarde dès cet après-midi. Merci de l’aide Élise. » Je suis super contente. 

−       Tiens-moi au courant, Françoise, si ça a marché, et ce que ça a donné. J’ai vraiment hâte que tu me dises ce que ça aura pu donner. 

Je vous souhaite une excellente journée. Prenez soin de vous. Et puis pour ceux qui le peuvent, rendez-vous ce soir à 19 h sur le groupe Facebook mastermind immobilier.com. Très bonne journée. À bientôt. 

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.