Ce qu’on ne vous a jamais dit sur : les channels managers

Ce qu’on ne vous a jamais dit sur : les channels managers

⚠️ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

💯 Ressources pour vous 💯

🏠 Ces sujet vous intéressent et vous souhaitez voir comment J’affiche Complet peut vous aider ? Parlons-en ensemble : https://bit.ly/3qXBhk3

🌎 Rejoignez notre groupe Facebook gratuit « Prix et Maximisation du chiffre d’affaires » : https://bit.ly/3fDgFpL

💲Bonus offert des 6 erreurs à ne pas faire quand vous faites vos prix (il est envoyé lorsque vous intégrez notre groupe Facebook) : https://bit.ly/3fDgFpL

► Pour ne rien rater des idées que je partage & augmenter vos revenus :

♦️ Site : www.jaffichecomplet.com
♦️ Instagram : https://bit.ly/2URYNgW
♦️ Linkedin Elise : https://bit.ly/3m26JIs

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation

Bonjour et bienvenue sur la chaîne J’affiche Complet, la chaîne qui aide les loueurs saisonniers et les gestionnaires d’hébergement saisonniers à devenir des entrepreneurs sereins et ultra-rentables. Aujourd’hui, on va parler des channels managers, ou devrais-je dire, ce qu’on ne vous a jamais dit sur les channels managers. J’ai trouvé que c’était assez intéressant de vous dire ce qui, à mon sens, est un petit peu l’envers du décor des channels managers. Un petit disclaimer, évidemment, par rapport à ça : je ne suis ni créatrice, ni dirigeante d’un channel manager. Je pense que mieux que personne, ce sont les channels managers qui pourraient nous parler de l’envers du décor dans leur domaine d’activité. Je vais évidemment partager ce qu’est ma perception de ma petite fenêtre, entre guillemets, d’utilisatrice professionnelle de channel manager. Mais voilà, si vous êtes un channel manager, si vous travaillez pour un channel manager, et que vous voyez cette vidéo, et bien je vous en supplie, n’hésitez pas à commenter cette vidéo pour me dire si vous êtes d’accord avec ce que je partage, si vous êtes totalement en désaccord, si vous trouvez que ma vision est juste ou non. Je serai ravie de vous lire. Donc, voilà. Qui que vous soyez, qui travaillez ou qui avez créé un channel manager, si vous me regardez, faisons cet échange-là dans les commentaires. Ce sera un vrai plaisir.

Alors, ce qui à mon sens, est ce qu’on ne nous a jamais dit sur les channels managers, ce que vous ne savez peut-être pas sur les channels manager, le premier point, c’est qu’en fait, le concept de channel manager n’est pas du tout un concept très novateur ou récent. C’est un truc vieux comme le monde qu’on utilise depuis vraiment longtemps en hôtellerie. C’est quelque chose qui était créé, à la base, pour les hôtels, parce que ça permettait, en fait, de répondre aux mêmes besoins qu’on a en tant que loueurs saisonniers, de pouvoir centraliser sa disponibilité sur tous les sites, s’assurer qu’on ne fait ses prix qu’à un seul endroit, et qu’on peut aussi envoyer des messages automatisés aux voyageurs pour améliorer notre relation avec eux, et s’assurer qu’ils ont toutes les informations en amont. Et en fait, ce sont eux qui ont été plutôt précurseurs sur cette partie-là. Nous, on est arrivés un petit peu après, en tant que loueurs saisonniers, mais ayant les mêmes besoins. On a pu aussi capter cet outil qui nous sert au quotidien pour notre travail.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment bien écrire le titre de son annonce airbnb

L’autre point qui est important, que je trouvais intéressant sur cet aspect-là, sur l’envers du décor, c’est que nous, en tant que loueurs saisonniers, on n’utilise quasiment que le channel manager pour piloter notre activité, pour regarder les ventes, le calendrier, etc. Alors qu’un hôtel, lui, va compléter l’usage du channel manager par un outil qu’on appelle le PMS. J’aurais dû réviser avant de faire cette vidéo. Je ne sais plus ce que veut dire le PMS, mais je l’écrirai en commentaire, parce que j’ai oublié. Mais en gros, c’est le système de réservation. C’est un système qui va imbriquer beaucoup de choses, notamment tout le volet facturation, qui va permettre aussi un besoin qu’on n’a pas du tout en location saisonnière, qui est d’affecter les réservations à chaque chambre. Quand vous êtes un hôtel, vous avez 50 chambres, de la chambre 1 à la chambre 50, et vous avez 26 personnes qui ont réservé une chambre standard. Les chambres standards, il n’y en a pas cinquante, il n’y en a que 45, et du coup, il faut affecter une personne à un numéro de chambre. Donc, la réservation de monsieur Dupont, elle va être en chambre 39, la réservation de madame Machin, elle va être en chambre 32. Voilà. Ça, ça fait partie aussi des besoins d’un hôtelier, parce que c’est vrai sur booking, on ne réserve pas le numéro de la chambre. Nous, on n’a pas du tout ce besoin-là en location saisonnière.

Un autre point que j’ai trouvé intéressant, et ça, c’est aussi une perception vue de ma fenêtre, peut-être qu’on va me dire : « Élise, mais c’est n’importe quoi, ce que tu penses ! » Pour moi, c’est un business model assez rentable, quand même, le business model du channel manager. C’est un outil qu’on peut appeler dans le domaine des start-up « scalable », c’est-à-dire qu’une fois que l’outil est créé, du coup, le fait d’avoir cent mille ou dix mille utilisateurs, ça ne crée pas non plus un besoin d’explosion de l’équipe. C’est-à-dire que globalement, l’équipe peut rester. Je grossis le trait, évidemment. Mais grosso modo, l’équipe va grandir moins vite que le nombre de clients. On peut tout à fait faire grandir un tout petit peu l’équipe pour réussir à assimiler beaucoup plus de clients, faire fois 10 sur les clients, alors que l’équipe n’a fait que fois 2, peut-être. Donc, en ça, c’est à mon sens un des business models qui fait partie des business models rentables, très rentables même. C’est un peu la même chose que tous les outils qui se développent sur internet, sur plein de domaines d’activités différents, et pas que la location saisonnière. Mais à partir du moment où on a un outil digital, souvent, ce sont des business models très scalables. Qu’est-ce que ça veut dire très scalable ? Ça veut dire qu’évidemment, ça va capter pas mal de levées de fonds. Ce sont des business models qui vont attirer pas mal d’investisseurs dans les levées de fonds, et à mon sens, ça explique aussi pourquoi il y a tellement, tellement de channels managers sur le marché. Je pense que vous serez d’accord avec moi si vous avez un peu étudié le sujet. Il y en a vraiment énormément, et encore là, je ne vous parle que du marché francophone, parce que je pense que si on étend ça au marché mondial, avec tout ce qui se passe en Asie, aux États-Unis, même si beaucoup d’outils sont américains, en fait, de ce qu’on utilise dans les pays francophones, mais quand même, la masse d’outils qui font de près ou de loin ce volet channel manager, elle est énorme. C’est absolument massif, et pour moi, c’est ce qui explique, en fait, cet état de fait. Parce que le business model est ultra rentable, et du coup, ça peut facilement capter des levées de fonds pour permettre de développer quelque chose rapidement, et de capter ses premiers clients.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Conciergerie comment convaincre les propriétaires de mettre une serrure connectée

Et du coup, ça me permet de me connecter sur un point qui, je dois le dire, souvent, me chagrine. Pareil, on va en débattre en commentaire. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez. J’ai du mal à comprendre pourquoi certains channels managers nous facturent en pourcentage. Pourquoi j’ai du mal à comprendre ? Parce que pour eux, à mon sens, que j’aie sur mes biens dix réservations ou deux cents réservations, je n’ai pas l’impression que ça leur coûte des ressources en plus à l’entreprise qui me fournit le channel manager. Il y a peut-être un tout petit peu de drive, ce genre de truc, de stockage et tout ça, mais à mon avis, et c’est infinitésimal par rapport au mode de facturation qui nous sont proposés. Il y a des channels qui facturent vraiment en pourcentage des revenus, et ça, moi, j’admets que j’ai du mal à comprendre. Il y a très probablement un sens derrière ça, mais moi, j’ai du mal à le percevoir. Je trouve que c’est un outil qui ne nécessite pas forcément de prendre un pourcentage de mon chiffre d’affaires. Ce qui, à l’inverse, par contre, sur les algorithmes de tarification, je trouve fait plus de sens, parce qu’évidemment, l’algorithme tourne sur chacune des dates. Donc là, pour moi, ça a plus de sens. Voilà.

Écoutez, j’espère que ça vous aura plu. J’espère que ça vous aura donné une perspective peut-être un peu différente de ces outils-là, les channel manager. Si jamais vous vous posez la question, si jamais vous vous dites : «  Tiens, j’aurais pu faire une vidéo sur ça », c’est une question qu’on me pose tout le temps, et bien, je ferai peut-être une vidéo sur ça. « Tiens, d’ailleurs, le channel manager, maintenant qu’on en parle, Élise, est-ce que tu penses que pour juste un bien, ça a du sens que j’ai un channel manager ? » ; la réponse est oui, sans hésiter. Même avec juste en bien, juste un gîte, juste une maison d’hôte, prenez un channel manager. Ça va vraiment vous aider, pour tous les bénéfices que j’ai évoqués en début de vidéo. Si ça vous intéresse, je pourrais faire une vidéo sur ça. Je crois que j’en ai déjà fait dans le passé, donc n’hésitez pas à regarder la playlist qui s’appelle « channel manager » sur la chaîne YouTube. D’ici là, moi je vous invite à vous abonner à la chaîne en cliquant sur la cloche, comme ça, vous pouvez me retrouver le mardi en live sur YouTube. C’est l’occasion de discuter ensemble, de répondre à vos questions, et de passer un moment sympa. Voilà. Je vous souhaite une très bonne journée, et je vous dis à demain pour la prochaine vidéo.

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.