Airdna ou pricelab lequel choisir ?

⭐ Airdna ou pricelab lequel choisir ?

Dans cette vidéo je reponds à cette question qui m’est souvent posée. Merci Alan d’en avoir reparlé en live la semaine passée c’est l’occasion de faire une réponse à tous dans cette vidéo.

💯Recevez par email le livre gratuit (les 6 erreurs qui vous font perdre de l’argent) en rejoignant mon groupe privé sur facebook 💯 https://bit.ly/2KRS5WK

(n’oubliez pas d’indiquer votre email pour recevoir le bonus)

⚠️ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #airbnb #booking #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation #conciergerie

Bonjour, et bienvenue sur la chaîne J’affiche complet, la chaîne qui aide les loueurs saisonniers, les sous-loueurs professionnels et les conciergeries de location saisonnière à devenir des entrepreneurs sereins et ultra-rentables.

Aujourd’hui, je réponds à une question qui m’a été posée la semaine dernière par Alan, lors d’un live, qui m’a dit : « Élise, est-ce qu’il faut choisir Airdna, ou est-ce qu’il faut choisir Pricelab ? » J’ai trouvé le sujet vraiment intéressant, et comme ce n’est pas la première fois qu’on me posait la question, je me suis dit qu’on allait y répondre ensemble aujourd’hui. Je vais pouvoir vous apporter toutes les réponses à cette interrogation. 

Si vous me rejoignez en live aujourd’hui, n’hésitez pas à saluer. C’est toujours un plaisir d’être ensemble, de pouvoir discuter ensemble, de répondre à vos questions. Donc, quand vous arrivez, n’hésitez pas à saluer.

Merci à Chris qui m’a envoyé un message sympathique avant même que le live ait démarré. Je te remercie Chris, c’est hyper sympa : « Hello, Élise, merci encore pour ce nouveau live ». Merci à toi. C’est vraiment sympa. Je ne savais même pas, en fait, qu’on pouvait mettre des commentaires sur le live avant même qu’il démarre. C’est YouTube qui permet ça. Je vois que tu me regardes sur YouTube. Merci beaucoup. C’est hyper sympa.

Bienvenue à tous ceux qui sont en train d’arriver. N’hésitez pas à saluer quand vous arrivez. Si vous ne saviez pas, je fais des Lives le mardi à midi, et le jeudi à midi, que vous pouvez suivre depuis YouTube en vous abonnant à la chaîne YouTube, en cliquant « s’abonner », et en cliquant sur la cloche pour pouvoir être alerté quand j’arrive en live. Vous pouvez également nous suivre sur le groupe Facebook. Le groupe s’appelle, s’appelle « location saisonnière, prix et maximisation du chiffre d’affaires ». En vous inscrivant au groupe, en fait, vous allez recevoir le bonus gratuit des « six erreurs à ne pas faire quand vous faites vos prix ». Donc, n’hésitez pas à vous inscrire. Le lien est juste en dessous de cette vidéo. Voilà.

Bonjour à toi. Bienvenue. Comment vas-tu ? Je sais que tu es fidèle de nos Lives. Merci à toi.

On va répondre à la question d’Alan qui me demandait la semaine dernière : « Est-ce qu’il faut choisir Airdna, ou est-ce qu’il faut choisir Pricelab ? » Ce sont des outils complètement différents en réalité. Je comprends que la méprise puisse être assez évidente. C’est assez possible, en effet, de se méprendre sur ces outils-là, parce qu’on voit des outils qui nous aident à prendre des décisions tarifaires de l’extérieur. En réalité, à la base, ce sont deux outils qui ont des fonctionnalités et des usages totalement différents. 

Airdna, c’est un outil qui va nous aider à avoir une tendance de marché. C’est un outil qui va nous permettre de comprendre, qui va nous permettre de comprendre notre ville, comprendre la performance que les concurrents réussissent à obtenir dans notre ville dans le temps, c’est-à-dire sur les années précédentes, mais aussi avec des informations sur le futur. Donc, c’est vraiment l’intérêt d’Airdna, l’intérêt de cet outil, en gros. À quelles questions on répond, quand on regarde Airdna et on souscrit à Airdna ? C’est un outil qui va pouvoir vous aider quand vous êtes en train d’hésiter lors de l’investissement. Si vous hésitez à investir dans un appartement, une maison, un gîte, une maison d’hôtes et que vous voulez connaître la performance sur ces, la localisation que vous envisagez, et bah, Airdna, c’est l’outil parfait qui va vous aider à avoir une estimation du potentiel financier que peut avoir cette localisation. Sachez qu’il y a des concurrents à Airdna, notamment un site qui s’appelle Transparent, le site c’est transparent.com. Mais, c’est vrai que je parle beaucoup d’Airdna sur cette chaîne, parce que c’est un outil qui a un excellent rapport qualité prix. C’est un outil que nous-mêmes, on utilise au quotidien dans l’équipe pour pouvoir optimiser le chiffre d’affaires des clients qui nous confient leurs appartements et leur maison. Donc, Airdna peut nous aider avant d’investir, avant de lancer son projet, son gîte, sa maison d’hôtes ou d’acheter un appartement ou une maison. Donc ça nous aide à ce stade-là. Ça va nous aider aussi à déterminer nos stratégies tarifaires, parce que grâce à cet outil-là, on va réussir à comprendre quand est-ce qu’il y a des périodes de forte demande, quand est-ce qu’il y en à moins, globalement, quels sont les écarts qui sont possibles sur cette ville entre un studio, un T2. On a une compréhension vraiment affûtée, non pas simplement, de ce qui est disponible à la vente, parce que quand vous regardez Airbnb, il y a des gens qui sont super chers. Oui, mais ils ne sont jamais vendus. Donc, en fait, ce n’est pas si juste que ça. Ça va nous permettre d’avoir une vision de ce qui est effectivement vendu. Ça, c’est pour Airdna. Ça nous permet vraiment d’être plus précis, plus affûté sur notre compréhension du potentiel une fois qu’on a investi dans le projet, et qu’on veut construire une stratégie tarifaire pour ce bien, pour ce gîte ou pour cette maison.

Et puis, le dernier moment où ça va nous aider, c’est aussi par la suite, une fois qu’on a déjà construit nos stratégies tarifaires, qu’on a lancé l’activité, et qu’on est en plein cœur de saison. On regarde les périodes à venir, et on se dit : « Ah, il y a des périodes qui se passent mieux que prévu, il y a des périodes qui se passent moins bien que prévu ». Et dans ces cas-là, quand on essaie de diagnostiquer d’où vient le problème, est-ce que c’est la ville qui est actuellement en difficulté. Donc, ce n’est pas juste moi. Ou à l’inverse, est-ce que c’est moi le problème ? Parce que justement, j’ai été trop pessimiste sur des prix, parce que j’ai peut-être d’autres problèmes sur mon paramétrage. En tout cas, faut-il ou non que je me remette en question ? Et bien justement, en cours de saison, quand on est dans ces situations-là, pour savoir s’il faut ou non se remettre en question, Airdna et ses outils, comme ça, de suivi des tendances marché, justement, sont des outils qui vont nous donner les billes pour savoir se remettre en question, et pour, alors savoir se remettre en question, savoir en tout cas si c’est à nous ou pas de se remettre en question, est-ce que c’est toute la ville qui a actuellement une carence de demande ou est-ce que c’est vraiment nous qui sommes en train de passer à côté de la demande qu’il y a dans la ville, parce qu’on a mal anticipé les choses. Donc voilà. Airdna, c’est un outil de suivi des tendances du marché, qui nous sert en trois temps. Il nous sert en amont pour savoir ce à quoi on peut s’attendre, ce qui nous sert pour construire une première stratégie tarifaire, une première stratégie de revenue management. Il va nous servir en cours de saison pour pouvoir, soit se dire : « Est-ce que c’est toute la ville qui a un problème ? Est-ce que c’est juste moi ? », et du coup, avoir les meilleures prises de décisions en cours de saison, pour continuer à optimiser son chiffre d’affaires et sa performance financière. Donc, ça, c’est pour Airdna. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment avoir AIRDNA en Français ?

Je crois que j’ai déjà des messages. Je vous remercie. Bonjour Maxime. Bienvenue. « Bonjour, Élise, merci de nous offrir ces super contenus » Je te remercie, c’est vraiment un plaisir de lire ça. C’est pour ça que je le fais. Donc, je te remercie de me le dire et le redire, parce que je crois que tu l’avais déjà partagé aussi dans le passé. Mais merci à toi.

Bonjour Mélanie. Bienvenue. J’espère que tu vas bien. Bonjour à toi. Je ne vois pas ton prénom. « Merci pour ce contenu ». Eh bien, je t’en prie. Merci à toi de prendre la peine de me le dire. 

Donc là, on vient de voir Airdna. Maintenant, on va parler de Pricelab, parce que Pricelab, je vous le dis, c’est un outil comme je vous disais qui, en fait, à la base, est totalement différent, parce que Pricelab est un système qui est un algorithme. En fait, c’est un algorithme tarifaire, c’est-à-dire que le système va calculer à votre place le prix à positionner en jour par jour. Il va se baser en grosse partie sur les tendances du marché, la performance du marché. D’ailleurs, il me semble — il faut me corriger, si je dis des bêtises, si vous avez cette information précise — mais il me semble que Pricelab prend également les statistiques d’Airdna pour donner un certain nombre d’informations de marché aussi dans le système, donc à vérifier. Je ne suis pas sûr à 1000 %. Je sais qu’ils donnent des stades de marché, il me semblait que c’était sur Airdna, mais à confirmer. En tout cas, à la base, le métier et ce pour quoi on pourrait souscrire au système Pricelab, ce n’est pas pour avoir une idée du marché, c’est plutôt pour soustraiter cette partie stratégie tarifaire et stratégies de revenu management qui est un robot qui le fasse à notre place et donc c’est exactement ce que propose Ptricelab. C’est un robot qui va déterminer pour vous les prix sur chacune des nuitées qui sont actuellement disponibles en système. Après mon avis sur Pricelab et ces systèmes-là, j’ai déjà eu l’occasion de partager plein de fois donc, si vous êtes fidèle de nos vidéos, je vous refais une synthèse. C’est que je trouve que ce sont des outils qui sont bien, mais pas pour tout le monde et pas tout le temps. C’est des outils qui peuvent être très bien pour quelqu’un qui a peu d’unité, par exemple, et qui ne veut pas du tout avoir à s’y pencher et qui ne veut pas du tout avoir à traiter avec ces sujets-là. Et auquel cas, ça peut être une solution, en effet, n’avoir rien à faire. Et puis, ça fonctionne aussi très bien, dès lors qu’on a plusieurs centaines d’appartements, qu’on a dans notre équipe un analyste de revenue management qui ne peut pas faire constamment les prix sur 365 jours de l’année sur 800 appartements. Donc, dans ces cas-là, il faut, en effet, Pricelab qui positionne des prix partout et après on a des routines métier pour l’analyste de revenue management qui va venir retraiter, en fait, et réajuster ce que fait Pricelab au fil de l’an. Donc voilà, c’est un outil qui peut être très bien. Maintenant, c’est vrai que je ne travestis pas ma pensée, je reste persuadée qu’il faut aussi y ajouter une couche d’intelligence humaine et se former à du sens pour pouvoir bien piloter. Donc voilà, pour moi, le cerveau humain aujourd’hui est toujours très performant et beaucoup plus performant qu’un robot pour bien faire du management. Mais, ce sont des outils qui ont beaucoup de sens dans beaucoup de situations et qui peuvent aider aussi beaucoup de monde. 

Donc, la nuance importante à avoir entre Airdna et Pricelab, c’est que Airdna vous donne une idée du marché et vous permet d’avoir les billes chiffrées analytiques pour bien analyser, pour forger des convictions dans plein de situations. Pricelab va faire les choses à votre place sur la partie grille de prix et va replacer un prix sur chacune des journées, sur vos locations de courte durée. Donc, quand on pose la question, la fameuse question : faut-il prendre Airdna ou Pricelab ? Eh ben, pour moi, ce sont deux choses totalement différentes, ce sont deux besoins différents dans deux contextes différents et voilà. Pour moi, il n’y a pas d’arbitrage nécessairement à faire entre les deux. 

Maintenant, j’apporte une nuance par rapport à ça, parce que récemment Airdna a mis en place un système de pressing, d’algorithmes tarifaires, en fait, tout simplement un peu à la façon de Pricelab. C’est assez nouveau. Ils ont commencé à le lancer, le mettre en place pour aider, en faisant des recommandations sur les prix. Maintenant, ce qu’il faut savoir, c’est que, bah déjà, c’est forcément moins ancien en termes d’expertise que ce que fait Pricelab, puisque Pricelab a quand même beaucoup plus d’années d’ancienneté sur le sujet. C’est la première chose. Et la deuxième chose, c’est que Airdna, ce jour peut-être que ça va changer au fil du temps, peut-être que ça a déjà changé, je ne l’ai pas vu, mais il me semble que ce soit, ce n’est pas encore le cas, c’est que Airdna ne va pas être connectable à un channel manager, encore une fois points à confirmer. Il me semble que ce n’est pas le cas aujourd’hui. Ce que fait Pricelab, donc, c’est vrai que dans une dynamique de professionnalisation, si vous voulez démarrer pour vos premiers appartements en béton, Preslab, c’est vraiment très important que c’est connectable à un channel manager. Ce qui n’est pas le cas d’Airdna aujourd’hui, voilà. Dans les deux cas, je trouve que les algorithmes tarifaires – et là bon, évidemment, je fais ma vieille chouette experts du revenue management – mais les algorithmes tarifaires sont à mon sens toujours très opaque sur les raisons qui poussent à placer ce prix. Je trouve qu’il serait vraiment vertueux, s’ils passent par là et s’ils regardent cette vidéo, de rendre les choses beaucoup plus transparentes pour l’utilisateur de façon à accompagner l’utilisateur, à corriger quand c’est nécessaire les montants proposés. On l’a vu pendant la pandémie, il y a eu beaucoup de moments où pour des raisons x ou y, les prix flambent et où les prix étaient cassés. Dans ces cas-là, c’est dommage de ne pas donner plus de visibilité à l’utilisateur pour qu’il puisse justement être accompagné de l’outil dans une meilleure stratégie de revenue management et faire en sorte que ça ne parte pas dans des prix, qui parfois ne sont peut-être pas les bons. Voilà, le petit flash effet, si jamais ils passent par là. 

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  AIRDNA : ma ville est trop petite que faire ?

En tout cas, j’espère que ça aura pu vous éclairer sur cette fameuse question de faut-il Airdna, faut-il Pricelab ? Ou en tout cas faut-il choisir entre l’un ou l’autre ? À mon sens, pour être très clair sur cette question, il n’y a pas de choix à faire entre les deux, parce que ce sont deux choses différentes. 

Alors ça, c’est une très bonne question qui m’est aussi souvent posée. Peut-être qu’il faut que je fasse une vidéo sur ça. En tout cas, pour et sur cette question, Frédéric, en fait le fonctionnement d’Airdna est, en effet, issu d’un scrapping, c’est-à-dire d’une récolte des informations sur le site Airbnb. Donc ça, c’est leur source de données. Maintenant, ce que Airdna nous vend, ce n’est pas uniquement ce petit robot qui va récolter les informations sur Airbnb, il nous vend un procès en deux étapes, c’est-à-dire qu’il nous vend le robot et il nous vend aussi le fait que après il a un algorithme qui va reconstituer la performance totale des annonces, donc en gros, qui va estimer à la lumière de ce que j’arrive à récolter sur airbnb telle a été pour cette annonce la performance globale, si je considère l’ensemble des ventes qui ont pu être faites sur l’appartement. Et donc, c’est ça en fait ce que nous vend Airdna et c’est pour ça que nous, on l’utilise pour notre travail au quotidien, parce que ce n’est pas uniquement de la récolte d’un four pur et dur d’Airbnb, c’est une estimation à la lumière de ce qu’ils ont vu dans les Airbnb, mais une estimation de la performance totale des annonces. C’est pour ça qu’on l’utilise. Ils sont, d’ailleurs, contrôlés à cinq points près sur la qualité de leurs données. Mais, d’ailleurs, j’en profite pour le rappeler, c’est aussi pour ça que comme c’est un algorithme de reconstitution, c’est important que vous ayez sur votre ville un nombre d’annonces suffisant, pour assurer une justesse suffisamment robuste des données que vous regardez. Nous, on dit, alors, c’est un peu, voilà, c’est un peu arbitraire, mais nous, on dit au moins 50 annonces, c’est un socle solide pour avoir quand même des données suffisamment robustes. Si vous pouvez en avoir au minimum 100, c’est vrai que c’est beaucoup mieux. Mais voilà, à partir de 50 annonces, on aurait, quand même, une certaine robustesse sur la donnée qu’on regarde. 

Écoutez, le live est peut-être un peu plus court que d’habitude. J’espère que ça aura pu vous aider. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me les poser en commentaire. Vous pouvez d’ailleurs aussi le reposer par la suite en regardant cette vidéo en replay sans aucun problème. Je m’assure de répondre à toutes les questions. Sur YouTube, j’ai une petite interface qui m’aide à le faire, parce que je vois tout de suite les commentaires sur lequel je n’ai pas donné de réponse, donc soyez assurés d’avoir une réponse sans faute. Et sur Facebook, j’essaie de retourner sur les Lives pour m’assurer que pareil je n’ai pas oublié des questions et que je peux apporter une réponse même après les Lives. Donc, n’hésitez pas à me poser vos questions, avec grand plaisir. Si vous n’êtes pas abonnés à la chaîne, comme je vous disais bon « abonnez-vous », ne tardez pas, abonnez-vous, cliquez aussi sur la cloche pour être alerté, quand j’arrive en live comme ça. C’est sympa. On peut discuter ensemble et c’est toujours beaucoup plus vivant qu’une vidéo que je ferais toute seule derrière mon ordinateur. Et puis, si vous n’avez pas encore reçu le bonus gratuit, et ben, téléchargez le juste, en dessous vous allez voir, on a fait un petit truc sympa bien présenté qui est assez pédagogique, qui vous permet d’éviter au moins six écueils quand vous faites vos prix, six écueils les plus fréquents qu’on a déjà vus. Donc, n’hésitez pas à le télécharger. 

Voilà, moi, je vous dis à jeudi pour le prochain live. Frédéric me dit : « Merci ». Écoute, je t’en prie. J’espère que ma réponse aura pu t’aider. Je vous dis à jeudi midi pour le prochain live, soit sur YouTube, soit sur Facebook. Prenez soin de vous.  

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.