Mon idée impopulaire sur les frais de ménage en conciergerie

⭐ Mon idée impopulaire sur les frais de ménage en conciergerie

💯Recevez par email le livre gratuit (les 6 erreurs qui vous font perdre de l’argent) en rejoignant mon groupe privé sur facebook 💯 https://bit.ly/2KRS5WK

(n’oubliez pas d’indiquer votre email pour recevoir le bonus)

⚠️ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #airbnb #booking #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation #conciergerie

Bonjour et bienvenue sur la chaîne J’affiche Complet, la chaîne qui aide les loueurs saisonniers qui ont quelques biens, ou les gestionnaires de patrimoine. Que vous soyez sous-loueurs professionnels, conciergeries ou agences immobilières, on vous aide à devenir des entrepreneurs sereins et ultra-rentables.

Aujourd’hui, on va parler d’un sujet, qui est, je pense, une de mes idées les moins populaires. Donc c’est pour ça que je trouvais intéressant d’en parler aujourd’hui. Ça va concerner les conciergeries de location saisonnière. Donc si vous êtes une conciergerie ou si vous avez pour projet de créer une conciergerie, restez avec moi. Vous allez voir, ça va vous intéresser. Je pense que cette idée mérite vraiment mon petit coup de gueule. Est-ce que c’est vraiment un coup de gueule ? En tout cas, c’est une idée impopulaire, ça, c’est sûr, parce que je vois franchement une majorité des conciergeries faire différemment. Et dès qu’on en parle, je ne comprends pas. Il faut qu’on en parle. Donc si vous voulez, n’hésitez pas à m’écrire en commentaire. Vous allez voir, peut-être, que vous allez être complètement contre ce que je m’apprête à dire. Ça va être intéressant d’en discuter ensemble. Je suis ravie de vous retrouver. Quand vous arrivez, n’hésitez pas à saluer. C’est toujours un plaisir de se retrouver ensemble. Est-ce que vous pouvez me confirmer que vous m’entendez bien ? Parce que j’ai testé un nouveau micro aujourd’hui. Je pense que la connexion fonctionne bien, mais j’ai testé un nouveau micro.

−        Bonjour à toi, bienvenue.

−        Bonjour, Alan, bienvenue. J’espère que tu vas bien.

Donc voilà, j’ai l’impression que vous m’entendez. Sinon, je pense que vous m’auriez dit : « Élise, on n’entend rien de ce que tu racontes. » Donc vous pouvez suivre. D’ailleurs, pour ceux qui ne le savent pas, vous pouvez suivre ce live depuis notre chaîne YouTube, depuis notre groupe Facebook, et maintenant, depuis Instagram. Donc voilà, n’hésitez pas à vous abonner. Sur YouTube, il suffit de s’abonner avec la cloche pour être alerté quand j’arrive en live. Et sur le groupe Facebook, vous pouvez vous inscrire à notre groupe Facebook, le lien est juste en dessous, en fait, de la vidéo, en commentaire. Vous allez rejoindre un groupe de gens, qui cherchent, comme vous, à être des entrepreneurs saisonniers sereins et ultra-rentables. Et en plus, vous recevez un cadeau en arrivant. Vous recevez les six erreurs à ne pas faire quand vous faites vos prix. Donc voilà, n’hésitez pas à le faire.

−        On me confirme : « Oui, on entend ». Super !

−        J’ai Diva, sur Instagram, qui me dit : « Oui, on entend très bien »

−        Bonjour, Nicolas. Génial, bienvenue.

−        Bonjour, Marie. Bienvenue.

−        Petit Potager me dit : « Coucou ». Bienvenue à toi.

−        Bonjour, Mélanie, bienvenue.

−        Bonjour Marie-Jo : « La connexion est nickel ». Super !

Je vous propose ce sujet sur lequel mon idée est très impopulaire. Je ne sais pas ce que vous en penserez, vous allez me dire, mais en tout cas, mon idée n’est pas du tout celle qui est mise en place par une majorité des conciergeries aujourd’hui. Je vous explique. Souvent, quand on parle avec une conciergerie sur sa façon de facturer son service, la conciergerie va me dire : « Je facture le pourcentage sur la partie du séjour et sur les frais de ménage. Je ne vais rien facturer. La seule chose qui est facturée aux propriétaires, c’est le montant que me prend mon prestataire sur la prestation. » Les raisons qui sont évoquées à ça sont des raisons de transparence, d’honnêteté. Il y a un côté un peu : « Je suis un bon entrepreneur, transparent et sain. Je ne facture que ce qui m’est facturé par le prestataire. » Et ça, les amis, ça me chagrine, et vraiment, c’est un truc qui me dépasse, en fait. Je vais vous expliquer pourquoi moi, je suis vraiment fondamentalement contre ça. En fait, c’est un truc que je ne comprends pas du tout. Pourquoi est-ce qu’une majorité des conciergeries, en fait, ne fait pas de marge sur les frais de ménage ? Encore une fois, je vous dis, n’hésitez pas à m’écrire, à me dire les raisons que j’aurais pu oublier, les choses, on en débat, c’est intéressant.

Donc par rapport à ça, pour moi, pourquoi est-ce que vraiment, à mon avis, ce n’est pas la bonne façon de gérer que de ne pas facturer les frais de ménage ? Déjà, la notion de frais de ménage, c’est en trois parties : la première partie, c’est le « payé voyageur », c’est-à-dire ce que va tout simplement payer le voyageur quand il réserve votre appartement. Ça, c’est la couche immergée de l’iceberg. Et pour moi, pourquoi c’est la couche immergée de l’iceberg ? Ce n’est qu’une convention tarifaire, c’est-à-dire que vous pourriez tout à fait vous dire dans votre stratégie d’affichage des prix, les mettre artificiellement très bas, les mettre artificiellement très haut : vous pourriez tout à fait avoir des politiques comme ça, qui ne sont, à mon sens, qu’un exercice commercial de présentation de nos prix. D’ailleurs, le prix, chez J’affiche Complet, pour ceux qui nous connaissent le mieux, le prix qu’on travaille, c’est un prix « payé voyageur », c’est-à-dire séjour + ménages inclus. Parce que c’est l’ensemble de ces deux parties qui fait le prix. Et à l’intérieur, la décomposition n’est qu’une question de stratégie tarifaire. Donc voilà, ça c’est le premier : c’est le payé voyageur, qui n’est qu’une convention d’expression du prix, en fait.

Le deuxième, montant sur les frais de ménage, c’est : combien vous facturez ça aux propriétaires, le frais de ménage ? Donc là, c’est pareil. Ce n’est qu’une convention. Là, c’est la grille de prix que votre société facture au propriétaire, et vous pouvez tout à fait annoncer des grilles de prix. Mais il y a une dernière étape. Et là, pour moi, on n’a pas besoin de donner cette visibilité-là aux propriétaires, pas parce qu’on maquille les choses, ou pas parce qu’on a envie de ne pas être honnête, pas du tout, mais parce que c’est de la gestion interne de votre entreprise, en tant que chef d’entreprise.

La dernière strate en dessous, c’est le prix, qui, effectivement, est facturé par votre prestataire. Et donner directement quelque chose de direct entre le prestataire et le propriétaire, si je devais faire une métaphore, puisque je réfléchis à une métaphore, qu’est-ce que je pourrais donner comme exemple qui illustre le côté étonnant de ça ?

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Toutes les questions que vous n'avez JAMAIS osé poser à un avocat avec DIMITRI BOUGEARD

Excusez-moi, c’est mon nouveau micro qui a décidé que le live était terminé. Lui, il décide que c’est fini.

C’est comme si quand vous allez chez votre coiffeur pour vous faire couper les cheveux, selon la coiffeuse qui vous coiffe, le prix est différent. Et donc, la directrice du salon de coiffure ou le directeur du salon de coiffure vous dit : « Aujourd’hui, c’est Élodie, et comme elle est moins expérimentée, Élodie, votre coupe, elle va vous coûter moins cher. Par contre, le jour où ce sera Germain, Germain il a dix ans de métier, donc là, la coupe va vous coûter plus cher. « C’est lunaire ! Quand on présente les choses comme ça, on se dit : « Ah oui, ça ne tient pas la route, c’est bizarre. » Parce qu’en fait, le salon de coiffure propose une prestation à un prix, et après c’est le dirigeant du salon coiffure qui se débrouille entre les salaires, les montants d’apprentissage de chacun, etc. Mais nous, on n’a pas à savoir combien est payé chacun, combien demande chacun. Pour moi c’est exactement la même chose avec cette notion de facturation des frais de ménage. On est une société, et du coup, en tant que société, on a une grille de prix pour ce genre de prestation, et c’est ce qu’on va annoncer aux propriétaires, c’est ce qu’on va lui facturer. Mais il n’a pas besoin de savoir derrière combien Pierre — Paul — Jacques nous facture. Parce qu’en plus le jour où, c’est vraiment, pour moi, exactement le même exemple que le salon de coiffure, qui semblerait hyper bizarre à tout à chacun.

Donc voilà pour les trois niveaux sur le sujet des prix. Et du coup, le point vers lequel on va — et c’est là où, pour moi, ça devient encore plus une hérésie — quand on se dit qu’une conciergerie facture les frais de ménage à son propriétaire au montant facturé par le prestataire, qu’est-ce que ça suppose ? Ça suppose que vous, en tant que dirigeant de conciergerie, vous travaillez gratos. En fait, en gros, sur la notion des frais de ménage, vous considérez et vous passez le message aux propriétaires que vous ne travaillez pas du tout. Et c’est là où moi, je suis aussi fondamentalement en désaccord avec ça. Pourquoi ? Parce que demain, le nouveau prestataire, qui est-ce qui le forme ? C’est vous ! Le prestataire s’en va, qui le recrute ? C’est vous ! Qui vérifie le travail du prestataire ? Parce qu’évidemment, la confiance, ça n’excluant pas le contrôle, ça peut être vertueux de faire des passages dans les appartements pour s’assurer que tout est conforme aux standards de qualité de votre société. Qui s’en occupe ? C’est vous ! Toutes ces choses-là, en fait, elles sont vraiment une charge de travail et un temps à passer pour vous. C’est vous qui garantissez la qualité du ménage du prestataire, c’est vous qui êtes responsable en cas de problème. En cas de problème sur le ménage, le propriétaire, qui est-ce qui va l’appeler ? C’est vous. Donc toutes ces choses-là prennent du temps, et pour moi, c’est extrêmement injuste de ne pas être rémunéré sur cette partie-là. La partie pourcentage sur le séjour, elle rémunère tout le reste, parce que vous avez aussi tout le reste à gérer. Vous avez aussi les annonces, la commercialisation, la tarification, les réponses aux voyageurs, etc. Donc passer de façon insidieuse le message — voyez, je suis remontée comme un coucou suisse. On l’a remarqué, Élise est remontée comme un coucou suisse. Ça me tient à cœur, et puis je ne comprends pas — passer le message de façon indirecte aux propriétaires que c’est quelque chose qui ne demande aucun travail, et que vous lui facturez à prix coûtant, pour moi, c’est un mauvais message. C’est aussi pas du tout vertueux de ne pas marger sur la prestation de service que vous assurez. Qui travaille à prix coûtant ? Donc voilà, il y a cette partie-là.

Et puis la dernière étape, c’est qu’encore une fois, indirectement, vous laissez apparaître votre tambouille interne organisationnelle aux propriétaires, et je ne suis pas sûre que ce soit la meilleure perspective à donner aux propriétaires sur votre fonctionnement interne.

Donc n’hésitez pas, je vais regarder vos messages par rapport à ça. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez de tout ça. Moi, j’ai vraiment très hâte de vous lire par rapport à ça. Je comprends que l’on puisse se dire, de prime abord : « Ça me simplifie la vie ». Mais en fait, je pense que c’est un très faux ami, que ça ne donne pas, finalement, cette transparence que vous pourriez penser donner, et qu’en fait, ce n’est pas honteux de facturer quand on travaille. Parce que moi, je reste persuadée que pour ce sujet du ménage, vous travaillez, et que tout travail mérite salaire. Je suis très emballée, aujourd’hui, sur le sujet du jour.

−        On a Alan qui dit : “Eh bien, je suis entièrement d’accord, j’ai proposé un contrat client avec la commission calculée sur le montant total que paye le voyageur, mais je n’ai pas eu de succès au sein de l’équipe.”

Écoute, Alan. Moi, je te rejoins à 1000 %. On est d’accord. Pour moi, c’est exactement ça. D’ailleurs, on peut confronter ça, aussi, avec ce que font les plateformes airbnb et booking. Beaucoup s’insurgent en disant : “Oui, mais airbnb et booking, ils nous prennent sur le séjour et sur le ménage.” Parce qu’en fait, ce n’est qu’une convention tarifaire, tout ça. C’est pour ça qu’ils font ça. Et moi, je suis d’accord avec ça. Parce que sinon, on pourrait tout à fait mettre des ménages énormes et des séjours tout petits, au final, ce qui compte, c’est le payé voyageur. Du coup, c’est pour ça qu’ils font ça. Pour moi, tout ça a beaucoup de sens. Mais je comprends, encore une fois, qu’on puisse le ressentir comme une injustice, si soi-même, on ne marge pas sur le ménage. Mais à mon avis, c’est plutôt ça qu’il faut résoudre, plutôt que d’aller critiquer des fonctionnements comme cela, à mon avis.

−        “Je suis entièrement d’accord, j’ai proposé un contrat client avec la commission calculée sur le montant total que paye le voyageur, mais ce n’est pas populaire.”

Alan, c’est une très bonne remarque. Du coup, je tiens à préciser mon propos. Ma proposition n’est pas de vous dire : “Les 20 % de conciergerie doivent s’appliquer sur l’ensemble séjour + ménage”, parce que là, vous allez me dire : “Oui, mais en fait, mes propriétaires, eux, ils ont des contrats par ailleurs où on leur propose 20 % sur le séjour seulement. Donc je vais apparaître non compétitif.” Donc ça, je le comprends, et ça, je suis d’accord avec ça. Les propriétaires vont comparer. Ils vont se dire : “Ben non, ce n’est pas comparable.” Moi, ce que je vous propose, c’est de garder le pourcentage sur le séjour tel quel, mais que sur les frais de ménage, le montant, la grille de prix que vous établissez pour votre société sur les frais de ménage ne soit pas un prix coûtant, que les frais de ménage que vous facturez soient des frais de ménage sur lequel vous avez une légère marge. Évidemment, je ne vous dis pas de vous rincer sur les frais de ménage, mais que les frais de ménage que vous commercialisez à vos propriétaires soient déférés de ménage, sur lesquels vous avez réalisé une légère marge, qui est juste et équitable, et qui permet simplement de rémunérer le fait que c’est vous qui êtes en charge de vérifier la qualité du travail, d’assurer la continuité du travail, et d’assurer le recrutement. Et ça, ça vaut de l’argent. Donc mon idée, ce n’est pas de dire : “Faites 20 % sur séjour + ménage”, mais plutôt de dire : “Faites 20 % sur le séjour, et le ménage, proposez à vos propriétaires une grille de prix sur lequel vous avez une légère marge.”.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Annulations Booking / Airbnb comment éviter ca ?

−        Maxime me dit : “Bonjour Élise.” Bienvenue, Maxime. Bienvenue, bienvenue.

−        Amin me dit : “Bonjour Élise. D’accord avec cette notion de marge, à nuancer en fonction du type de bien. Pour ma part, j’ai des salariés, et c’est plus simple. N’oubliez pas que des prestataires vous rendent vulnérables.”

Oui, c’est une très bonne remarque. Ça pourrait même faire l’objet d’un autre sujet de vidéo : faut-il avoir des salariés ou des prestataires ? C’est un grand sujet. C’est deux écoles, hein ! Certains ont une préférence dans un sens ou dans l’autre. Tu as raison, c’est un très grand sujet.

−        Bonjour à toi. Je ne vois pas ton nom sur Facebook. “Je rejoins ton live en direct. Gaëtan de Cassis” Bienvenue Gaëtan.

−        “Merci pour cet axe de réflexion”. Je t’en prie, avec grand plaisir.

−        “Bonjour Élise. Pour un ménage qui te coûte 20 euros auprès du prestataire, tu marges à combien ?”

Ça va dépendre de beaucoup de choses. J’ai envie de te dire, moi, dans mon optique de revenue management, évidemment, ce taux de marge, ça va être aussi par rapport au prix du séjour que tu as habituellement sur cet appartement. Quel est le prix de ménage qu’on peut soutenir, tout en ayant un “payé voyageur” qui reste cohérent ? Donc il faudrait que je regarde, en fait, le cas, la ville, et l’appartement. C’est difficile à dire comme ça, mais sur un ménage qui coûte 20 euros, ça me semble déjà assez bas, même si c’est un studio. Même si tu marges ne serait-ce qu’à 25 euros, je suis sûre que ça ne va pas du tout te faire ressortir — encore une fois, tout dépend de ton prix de séjour — mais en tout cas, ça semble assez réaliste de faire au moins quelques euros de marge sur ce prix-là, qui est qui est assez bas. Tu as eu de la chance de trouver un prestataire qui te fait un prix attractif.

Je regarde aussi les questions qui me sont posées sur instagram. Juste un instant.

−        Bienvenue à tout le monde, hein ! Bienvenue, bienvenue.

−        The Real House me dit: “Je récupère un peu sur les frais de ménage”

Voilà. Je pense que c’est vraiment ce fonctionnement-là qui est le plus optimal, et encore une fois, ni pour manquer de transparence ni pour arnaquer personne. Ce n’est évidemment pas du tout l’optique, mais plus pour rétablir la justice sur une situation qui le mérite, parce que je ne vais pas me répéter 30 fois, mais vous travaillez, pour moi, sur le sujet du ménage, et ça mérite salaire, tout simplement.

−        Marie me dit : “Il y a la responsabilité aussi.”

Oui, exactement. C’est-à-dire que vous êtes responsable s’il y a un problème. Si le prestataire ne vient pas ou fait quelque chose de mal dans l’appartement, qui est responsable ? C’est vous ! Donc c’est là où ça mérite aussi rémunération.

−        The Real House me dit: “Tu as trop raison.”

Écoute, merci beaucoup.

−        Tu me dis aussi : “Comment facturer, dans ce cas, notre commission, et comment facturer pour les ménages, sachant que les frais de ménage que l’on reçoit des plateformes, on redonne à la personne du ménage.”

Voilà. Donc c’est pour ça, ce que je partageais tout à l’heure, je pense que pour facturer, il faut faire un pourcentage sur le séjour, comme on fait toujours. Et ce qui permet de rester, d’un point de vue visuel, aussi compétitif que ce que proposent les autres conciergeries, et sur le ménage : établir votre propre grille de ménage et avoir, inclue à l’intérieur de cette grille que vous communiquez au propriétaire, cette petite marge que vous avez pour vous rémunérer équitablement du travail fait.

−        The Real House me dit: “Par exemple, je facture 59 euros sur les plateformes, ou un autre montant. Je récupère quelques euros ou bien plus à chaque fois.”

Top. C’est vrai que c’est vraiment du travail de former, mais c’est ça la formation : c’est un temps incompressible qui est capital, et qui incombe à votre poste, en fait. Donc c’est un temps à considérer.

−        Sur Facebook, on me dit : “Merci.”

Écoutez, j’espère que ce Live, il aura pu vous plaire. Moi, je m’attendais vraiment à ce que vous me disiez : “Non, mais tu ne comprends pas.” Bon, je vois qu’on est tous plus ou moins d’accord, ce qui m’étonne un peu, parce que c’est vrai que communément, parmi les conciergeries, je vois beaucoup, beaucoup de personnes qui ne margent pas du tout sur les frais ménages. Peut-être que cette vidéo va permettre, en fait, de réaliser des déclics pour certains d’entre nous. C’est vrai qu’on ne peut pas penser à tout, on a la tête dans le guidon. Quand on dirige une conciergerie, il y a 1 800 trucs à penser, et ça, soyez assurés que j’en ai vraiment entièrement conscience. Donc si jamais cette vidéo avait pu créer des déclics par rapport à ça, j’en serais ravie. En tout cas, n’hésitez pas à continuer à échanger dans les commentaires de la vidéo. Moi je passerai par là aussi pour continuer à vous répondre, avec grand plaisir. N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube. Abonnement + la cloche pour être alerté quand j’arrive en live, et puis si vous souhaitez recevoir votre bonus gratuit, eh bien pareil, le lien est dans les commentaires. Donc, n’hésitez pas à le faire.

−        On me dit : “ Top. Merci, Élise, pour ton travail et tes conseils toujours pertinents.”

Je te remercie.

−        Mélanie me dit : “je suis loueur, et je suis parfaitement d’accord.”

Ça, c’est intéressant Mélanie. Merci de ton retour. Parce que du coup, Mélanie est loueur et propriétaire, et elle trouve que dans la perspective, par rapport à une conciergerie, ça a du sens. Donc, voyez, si jamais vous aviez un doute, soyez assuré qu’il y a beaucoup de propriétaires qui seront d’accord avec vous sur ça, et sur la justesse et l’équité de cette idée-là. Moi, je vous dis à jeudi, dans deux jours, pour un autre live sur un tout autre sujet. J’aurai plaisir à vous retrouver, du coup, sur YouTube, sur notre groupe Facebook, et sur Instagram. Je vous dis très bonne journée, prenez soin de vous et puis à jeudi.

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.