Toutes vos questions sur BEDS24 avec Thomas Dardour : 0 tabous !

Nous avons l’honneur de recevoir la guest star absolue đŸ’« de beds24 : Thomas Dardour le 15 juin demain Ă  19H30.

Vous ĂȘtes (trĂšs) nombreux Ă  utiliser BEDS24 dans la communautĂ©.

Et j’en parle dans cette vidĂ©o (https://bit.ly/35hkvQH) c’est en effet un outil ultra complet quand on souhaite aborder une stratĂ©gie de revenue management.

Mais je sais que beaucoup d’entre vous le trouvent technique ou rencontrent des problĂ©matiques spĂ©cifiques.

Si vous ĂȘtes donc dans la situation suivante :

✅ Vous n’avez pas encore de channel manager et vous hĂ©sitez sur le choix

✅ Vous avez un channel manager mais vous souhaitez changer

✅ Vous ĂȘtes dĂ©jĂ  sur beds24 mais vous l’avez paramĂ©trĂ© seul et avez des questions

Cet Ă©vĂšnement est pour vous !

💯Recevez par email le livre gratuit (les 6 erreurs qui vous font perdre de l’argent) en rejoignant mon groupe privĂ© sur facebook 💯 https://bit.ly/2KRS5WK

(n’oubliez pas d’indiquer votre email pour recevoir le bonus)

⚠ Abonnez-vous Ă  cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’Ă©tait quoi dĂ©jĂ  la chaine qui donnait des bonnes idĂ©es sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #airbnb #booking #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation #conciergerie

Toutes vos questions sur BEDS24 avec Thomas Dardour _ 0 tabous !

Elise : bonjour et bienvenue sur la chaĂźne j’affiche complet, la chaĂźne qui aide les loueurs saisonniers, les gĂźtes et les maisons d’hĂŽtes Ă  augmenter leur chiffre d’affaires avec les mĂ©thodes de revenu management. Aujourd’hui, je suis extrĂȘmement, extrĂȘmement ravie et contente qu’on puisse organiser un Ă©vĂ©nement un peu spĂ©cial. Donc c’est un live un peu atypique avec un invitĂ© de marque et de choix. C’est Thomas Dardour qui nous fait l’honneur de sa prĂ©sence et qui nous fait Ă  tous l’honneur de sa prĂ©sence ce soir. On va faire un coaching pour rĂ©pondre Ă  toutes vos questions sur Beds24. Je sais que Beds24 est un point super important pour vous. Beaucoup de personnes utilisent ce channel beds24 et la rĂ©alitĂ©, c’est que beds24, c’est vrai qu’on peut avoir des questions. On peut l’avoir paramĂ©trĂ© soi-mĂȘme sans l’aide d’un expert et se dire, c’est peut-ĂȘtre le moment de me faire accompagner d’un expert. On peut avoir plein de situations qui font qu’on s’intĂ©resse actuellement Ă  Beds24, et je pense que vous avez raison. Donc je suis ravie d’accueillir Thomas avec nous ce soir. Bonsoir Thomas !

Thomas : bonsoir Elise, bonsoir tout le monde. Merci beaucoup de m’avoir invitĂ© ce soir. Je suis trĂšs, trĂšs content, trĂšs honorĂ©. Merci.

Elise : merci Ă  toi. Alors ce qu’on va faire, c’est qu’on va attendre un petit peu le temps de permettre Ă  tout le monde de se rejoindre, de nous rejoindre et de se retrouver ensemble. Si vous nous rejoignez dans le live, ce que je vous propose, c’est de nous Ă©crire. Est-ce que vous ĂȘtes dĂ©jĂ  loueur saisonnier aujourd’hui ou pas ? Est-ce que vous avez en channel manager ou pas, si vous en avez un ? Lequel est-il ? Qu’est-ce qui peut vous intĂ©resser aujourd’hui ? J’avais fait un petit message juste pour que vous ayez en tĂȘte ce live. Il est diffusĂ© sur la chaĂźne YouTube, j’affiche complet et Ă©galement sur notre groupe privĂ© qui s’appelle Location saisonniĂšre, prix et maximisation du chiffre d’affaires. Si d’ailleurs, vous ne faites pas partie de ce groupe, rejoignez-nous. C’est vraiment trop dommage. C’est gratuit et en fait, on partage plein d’infos hyper qualitatives pour les loueurs qui veulent ĂȘtre des loueurs sereins et rentables grĂące aux mĂ©thodes de revenu management. Donc n’hĂ©sitez pas Ă  nous rejoindre, donc quand vous arrivez sur le live. Moi, j’ai hĂąte de vous lire. Et mentionnez-nous. Est-ce que vous ĂȘtes loueur ? Est-ce que vous utilisez Beds24 ou pas ? Et voilĂ  quels sont les sujets qui pourraient vous intĂ©resser ce soir ? On va essayer de rĂ©pondre Ă  toutes les questions. Alors lĂ , on a Hello ! Bienvenue Ă  toi, on ne voit pas ton nom. D’ailleurs, si, si, on ne voit pas votre nom, j’ai mis dans les commentaires du live le lien pour aller juste accepter que StreamYard affiche votre nom parce que ça veut dire que vous n’avez pas, vous n’avez pas validĂ© l’affichage du nom et du coup bien, n’hĂ©sitez pas Ă  le faire comme ça, on pourra
 On pourrait vous parler avec votre prĂ©nom, ce qui est quand mĂȘme vachement plus agrĂ©able.

Thomas : c’est vrai.

Elise : bonsoir Jimmy. Bienvenue, toi, tu nous regardes depuis YouTube, bienvenue Ă  toi.

Salut Sandra ! Donc Sandra, tu nous dis, j’espĂšre que tu vas bien. D’ailleurs, Sandra, loueurs saisonniers en Martinique, tu n’as pas encore de Channel manager. Pas encore, super.

Thomas : ça veut dire loueur saisonnier, OK. Mais du coup, ce que j’aimerais savoir, c’est combien de biens, tu gĂšres aujourd’hui Sandra pour
 Dans ton parc de location, quoi ?

 Elise : ça, c’est une bonne question, combien de biens tu gĂšres aujourd’hui et comment tu le ressens d’ailleurs aussi l’absence de Channel. J’imagine que Sandra si tu nous rejoins, c’est qu’aussi tu te dis Ă  ce stade avoir un channel, ça pourrait ĂȘtre sympa. On va voir, on va voir ta rĂ©ponse. Ce soir, c’est vrai qu’on a choisi Thomas un soir de foot, un soir footballistique donc c’est un petit peu ambitieux de notre part de vouloir concurrencer un match de l’Ă©quipe de France.

Thomas : Ce qu’on va faire, c’est qu’on va essayer de vous donner un maximum d’informations avant le dĂ©but du match. Et puis, s’il y en a qui sont toujours lĂ , bien Ă©videmment, on rĂ©pondra Ă  toutes les questions en fin de session, mĂȘme si le match, le match a dĂ©jĂ  commencĂ©. Vous pourrez vous mettre en fond et continuer d’Ă©couter la confĂ©rence. Mais en tout cas, l’idĂ©e, c’est d’essayer de vous donner un maximum d’informations. Du coup-lĂ , avant. Je crois que ce sont 20 h 50 – 21 heures le dĂ©but du match, donc voilĂ , on va relever le challenge Elise, Il n’y a pas de souci.

Elise : Top ! Alors Sandra nous dit : j’ai une grande villa en location saisonniĂšre et qu’en effet, avoir un channel pourrait ĂȘtre sympa. Donc, lĂ , Sandra est dans une situation oĂč elle a un bien et c’est une villa.

Thomas : oui. On me pose souvent la question : est-ce que j’ai besoin d’un channel manager, si je n’ai qu’un seul bien en location courte durĂ©e, en location saisonniĂšre.  Moi, je ne peux pas vous dire autrement que oui, oui, oui, un grand oui. Parce que peu importe finalement le nombre de biens qu’on a, une activitĂ© de location de courte durĂ©e, c’est de la gestion, c’est de la charge mentale. Et aujourd’hui, on a des outils qui nous permettent de vraiment atteindre un niveau que je dis toujours voilĂ , c’est de la supervision, uniquement de l’activitĂ©, c’est-Ă -dire que votre activitĂ© doit tourner. Il doit y avoir tout un Ă©cosystĂšme qui fait tourner votre location courte durĂ©e saisonniĂšre ou votre villa en Martinique ou ailleurs, et vous devriez ne pas avoir Ă  interfĂ©rer dans le process d’une rĂ©servation vraiment du dĂ©but jusqu’Ă  la fin. Vous ne devriez normalement pas avoir Ă  intervenir, sauf exception. Par exemple, quelqu’un qui n’a pas lu votre annonce et qui vous pose une question ou une question exceptionnelle, ça arrive aussi, mais vraiment, Ă  part ces cas de figure lĂ  logiquement, vous ne devriez pas avoir Ă  faire quoi que ce soit lorsque vous avez une rĂ©servation et donc c’est encore plus justifiĂ© quand on a plusieurs lots. Mais Ă  partir d’un bien, je rĂ©ponds Ă  cette question dĂ©finitivement ce soir. Oui, c’est un grand oui, c’est indispensable. C’est indispensable parce qu’il y a une chose qu’il faut comprendre, c’est que quand on travaille avec un channel manager, et bien, on automatise un certain nombre de tĂąches, que le channel manager va faire Ă  notre place. Et on ferme la porte Ă  l’oubli. On ferme la porte aux surbookings, mais on ferme aussi la porte Ă  l’oubli. On est des ĂȘtres humains, aujourd’hui, on est une gĂ©nĂ©ration oĂč on court partout, moi le premier, et des fois, on se rate, on oublie d’envoyer un e-mail Ă  un prestataire pour lui dire de passer faire le mĂ©nage. On oublie d’envoyer un code de boĂźte Ă  clĂ© au client et du coup, il est devant et il ne sait pas comment on rentre. On est des humains, on ne peut pas. On aura toujours une ouverture Ă  l’oubli si on n’automatise pas ces tĂąches-lĂ  qui finalement, n’ont pas vraiment de grandes valeurs dans notre vie Ă  faire des copier-coller d’e-mail aujourd’hui. C’est
 Au dĂ©but, c’est marrant, mais bon, au bout d’un moment, c’est vrai que ça n’a pas une grande valeur dans notre vie. Par contre, c’est indispensable pour le client.

Elise : oui, c’est vrai qu’en location saisonniĂšre, c’est un peu le nerf de la guerre parce qu’on sait que la location saisonniĂšre, c’est le mode d’exploitation le plus rentable. En revanche, lĂ  oĂč le bĂąt blesse sur ce mode d’exploitation, on le sait, c’est que ça peut ĂȘtre un gouffre en termes de temps. Et le fait d’avoir un channel, comme tu le dis, d’avoir un channel qui est bien paramĂ©trĂ© par des experts comme toi, qui connaissent toutes les mĂ©thodes pour faire en sorte que tout soit ultra fluide. Mais en fait, ça fait qu’on a un peu le beurre et l’argent du beurre. Finalement, c’est qu’on a un systĂšme hyper rentable. Mais en plus, ce n’est pas un gouffre temporel oĂč on se retrouve Ă  faire ça des jours et des nuits quoi.

Thomas : non, moi, tu sais, je suis trĂšs partisan de je travaille beaucoup une fois et ça paye tout le temps. Et donc c’est vrai dans l’immobilier, mais c’est encore plus vrai dans le channel manager. Alors le but du jeu, c’est surtout de le configurer correctement, rapidement. Et aujourd’hui, une fois qu’on a fait le travail et une fois, on y revient de temps en temps pour optimiser, ajuster au fur et Ă  mesure de la pĂ©riode. VoilĂ  une pĂ©riode covid ça ne se traite pas de la mĂȘme maniĂšre qu’une pĂ©riode normale. Il faut qu’on fasse des petits ajustements pour optimiser son chiffre d’affaires et son remplissage et finalement, c’est ça qui est important dans notre activitĂ©. Ce n’est pas d’envoyer des e-mails ou de crĂ©er des factures ou ce genre de choses. Ce qui est important, c’est optimiser son activitĂ©, son remplissage, son chiffre d’affaires et c’est lĂ -dessus que vous devez consacrer votre temps. Et le channel manager vous permet de faire ça et en plus d’une façon quand mĂȘme trĂšs confortable puisque vous avez la possibilitĂ© de prĂ©voir le futur finalement. AprĂšs, vous n’avez plus qu’Ă  ajuster de temps en temps, si vous voulez.

Elise : oui, top ! On a aussi Jimmy qui nous dit channel manager superhote, donc j’ai mis la superhote actuellement, mais il aimerait tenter de beds24. Il nous dit aussi, j’ai rentrĂ© deux biens en gestion avec un objectif de 10 fins 2021. Qu’est-ce que
 je sais que c’est une question qui a Ă©tĂ© posĂ©e aussi. Excuse-moi, juste avant que tu prennes la parole, je sais que quand on a annoncĂ© notre live, c’est aussi une question qui a Ă©tĂ© posĂ©e. Qu’est-ce que Thomas pense de Superhote ? VoilĂ .

Thomas : Ă©coute, moi j’ai dĂ©jĂ  essayĂ© Superhote. Je connais bien Mathieu. C’est quelqu’un de super et il a fait un trĂšs, trĂšs gros boulot sur Superhote que je tiens Ă  saluer parce que franchement, il est parti de trĂšs loin et il a essayĂ© finalement de crĂ©er le channel manager parfait pour des gens qui font de la location courte durĂ©e comme nous. Il faut savoir que beds24 Ă  la base ça a Ă©tĂ© crĂ©Ă© surtout pour la gestion hĂŽteliĂšre. C’est un peu sa force aussi parce que du coup, il offre non seulement une fiabilitĂ© extrĂȘme, mais aussi tout un tas d’outils, ça va au-delĂ  de ce qu’on pourrait avoir besoin nous Ă  notre niveau. Donc, qu’est-ce que je peux te dire sur Superhote ? Je l’ai utilisĂ©, moi, j’en suis revenu parce qu’Ă  ce moment-lĂ  bon bien, ce n’Ă©tait pas encore vraiment abouti. Est-ce que ça allait mieux aujourd’hui ? Je n’en sais rien. Je pense qu’il y a encore un peu de travail Ă  faire, mais il tient quelque chose clairement, Matthieu donc voilĂ , je ne peux pas vous en dire du mal. Maintenant, pour avoir testĂ© les deux aujourd’hui, je pense que beds24 est encore beaucoup plus fiable que superhote. Ça reste mon avis. Je ne veux surtout pas dĂ©nigrer son travail. Encore une fois, il a fait un vraiment super boulot Mattieu et je salue Ă  nouveau. Donc, voilĂ , c’est mon avis.

Elise : mais pareil sans dĂ©nigrer ni le travail de Matthieu, ni le travail des autres Channels managers, parce que derriĂšre tous les channels managers, il y a un entrepreneur au fond. Moi, c’est vrai que sur notre expertise et sur ce qu’on partage Ă  notre communautĂ©, tout ce qui est liĂ© au tarif, Ă  l’optimisation du remplissage, tous ces aspects-lĂ , il faut bien admettre que l’ensemble des leviers dont on a besoin sont disponibles dans beds24 pour la simple et bonne raison que c’est exactement ce que tu disais tout Ă  l’heure. Qu’en fait, Ă  la base, c’est fait pour des hĂŽteliers et en hĂŽtellerie, le revenu management, la maximisation du chiffre d’affaires par la variation tarifaire, c’est un standard en hĂŽtellerie donc nous aussi, on arrive Ă  trouver tous les leviers dont on a besoin dans beds24 pour pouvoir bien travailler, ce qui n’est pas forcĂ©ment le cas des autres channels managers aujourd’hui quoi.

Thomas : c’est ça, c’est ça. Et puis en plus, je ne sais pas, peut-ĂȘtre que c’est aussi parce que tous les deux, on est des anciens du monde du tourisme. Et du coup, finalement, beds24 on s’y retrouve, on a retrouvĂ© un peu tout ce qu’il nous fallait, mais c’est clair. Je pense que, oui, je pense que voilĂ  moi, je suis beds24 quoi.

Elise : OK, OK.

 Thomas : du coup, Jimmy disait qu’il a 2 biens en gestion avec un objectif de 10 en fin 2021. Je pense qu’il parle de sous-location. Si je ne m’avance pas trop. Et du coup, clairement, quand on est dans cette dĂ©marche-lĂ , on est clairement dans une dĂ©marche entrepreneuriale. On a une sociĂ©tĂ©, on fait de la sous-location courte durĂ©e de maniĂšre professionnelle. On ne peut pas se passer d’un outil comme beds24 parce que justement, dans ce cadre-lĂ , on a besoin de se concentrer sur la recherche de nouveaux biens Ă  mettre en gestion, Ă  automatiser et recommencer, dupliquer la recette pour faire grossir sa sociĂ©tĂ© et clairement sans Channel manager, c’est vraiment se mettre des bĂątons dans les roues et avancer vraiment au ralenti, puisque tu ne peux pas
 Tu vas passer ton temps Ă  chercher des biens et en mĂȘme temps gĂ©rer les questions, gĂ©rer des factures, gĂ©rer des envois d’e-mail, de code, des trucs, ce n’est pas possible. On ne peut pas faire les deux. Donc Jimmy vraiment si tu n’as pas de channel manager aujourd’hui, je te recommande fortement d’en prendre un si tu veux pouvoir dĂ©velopper ta sociĂ©tĂ© commune, comme tu vois.

Elise : oui, c’est vrai que les
 pour avoir vu quelques exemples. En fait, les gens rentrent par mĂ©connaissance et je veux dire, on ne peut pas maĂźtriser tous les sujets partout, mais par mĂ©connaissance. Les gens rentrent dans un cercle vicieux, c’est-Ă -dire qui passe du temps Ă  chercher des apparts. Mais quand les apparts rentrent en portefeuille, il y a des couacs. Et les couacs, le problĂšme, c’est que ça fait soit perdre de l’argent au propriĂ©taire, perdre de l’argent Ă  la sociĂ©tĂ©. Ça fait des voyageurs mĂ©contents. Tu vois les oublis d’envois d’e-mails, les oublis de communiquer Ă  la personne en charge du mĂ©nage, tous ces exemples que tu as citĂ©s lĂ . Et il se fait que la sociĂ©tĂ© n’est pas pĂ©renne. Si tu as de nouveaux apparts et que tu ne satisfais ni les propriĂ©taires ni les voyageurs, c’est que ça ne tient pas la route.

Thomas : et puis, je veux vous dire aujourd’hui, les gens, il ne faut pas les prendre pour des Ăąnes. Et si vous avez plusieurs biens, que vous avez des biens sur lesquels vous vous n’avez pas de bons commentaires et que vous en lancez un nouveau. Tout est reliĂ©, ça va vite se savoir. Donc si c’est pour rentrer des biens et puis avoir des commentaires Ă©clatĂ©s sur tous les voyageurs que vous accueilliez, ça ne va pas le faire. Donc vaut mieux se concentrer sur un, le faire tourner Ă  balles plutĂŽt que d’en avoir plein qui sont moyens. Ça, c’est clair.

Elise : oui, dans les Ă©lĂ©ments de ton expertise que tu partages Ă  ta communautĂ©, Ă  tes Ă©tudiants en formation, on va dire, est-ce qu’il y a des points dans l’automatisation, par exemple, des illustrations oĂč tu sais que ça, par exemple, c’est particuliĂšrement important pour les gens qui veulent avoir un patrimoine de 10 ou 20 biens, que ce soit en sociĂ©tĂ© ou Ă  titre perso, tu vois d’ailleurs.

Thomas : je ne suis pas sĂ»r d’avoir compris ta question-lĂ .

Elise : non, non, c’est moi qui fais une question tordue.

 Toi par exemple tu disais tout Ă  l’heure, c’est hyper important d’automatiser l’envoi des messages, tu vois, parce que je me dis, moi, je comprends ce que tu dis, parce qu’aussi, je sais un peu ce que tu fais. J’imagine l’envergure de ce que tu fais, mais je me mets Ă  la place de quelqu’un qui part vraiment de zĂ©ro, qui ne connaĂźt pas forcĂ©ment trop les bĂ©nĂ©fices d’un channel manager. LĂ , on a donnĂ©, et lĂ  peut-ĂȘtre il a pleins d’autres exemples tu vois, mais lĂ , on a donnĂ© un exemple en disant voilĂ  par exemple un channel manager comme beds24 va aider Ă  faire des envois automatisĂ©s d’e-mails, par exemple. Pour quelqu’un qui ne connaĂźtrait pas du tout ce que ça peut faire comme bĂ©nĂ©fice, quand on hĂ©site Ă  aller sur Beds24, est-ce que comme ça, il y a des petits exemples qu’on peut donner qui permettent de rendre le truc un peu tangible, tu vois.

Thomas : bien, c’est simple, vous imaginez une rĂ©servation, au moment de la rĂ©servation jusqu’au dĂ©part du client. Et quand vous essayez de lister un peu tout ce qui se passe, vous allez voir, vous allez vous retrouver avec une grosse liste. Et quand vous rĂ©alisez que chaque tĂąche vous prend, je ne sais pas entre 5 et 10 minutes pour ĂȘtre trĂšs raisonnable, et bien vous arrivez vite, presque Ă  une heure, plus d’une heure de gestion par rĂ©servation pour un bien. Donc, aujourd’hui, clairement, si vous avez un channel manager comme Beds24, en tout cas, vous allez pouvoir automatiser l’intĂ©gralitĂ© des tĂąches. C’est moi ou je suis tout flou lĂ 

Elise : oui, tu es devenu un peu de flou.

Thomas : ça va se connaĂźtre, ça va refaire le point. Donc, en gros, qu’est-ce que vous allez pouvoir faire ? Vous allez pouvoir non seulement automatiser du coup l’envoi de tous les e-mails. OK, ça, c’est une chose. Les e-mails aux clients comme Ă  vos prestataires de mĂ©nage, de services qui font partie de votre Ă©quipe. C’est trĂšs important parce qu’un oubli de ce cĂŽtĂ©-lĂ  aussi, ça peut ĂȘtre catastrophique pour l’expĂ©rience du client, qui a rĂ©servĂ© chez vous clairement. S’il se pointe et que l’appartement n’est pas prĂȘt, ça ne fait pas bonne impression. Vous allez pouvoir automatiser tout ce qui est paiement, caution, Contrat de location, Facture. Automatisation aussi des tarifs, gestion des tarifs, donc les faire varier automatiquement en fonction de certaines rĂšgles que vous allez mettre en place, vous allez pouvoir… Il y a tellement de choses, en fait. C’est fou et en plus, moi, plus j’avance, plus je rajoute des choses dans le programme que j’ai mis en place. Et c’est vrai oui, bon dĂ©jĂ  si vous automatiser tout ça, il y a bien Ă©videmment alors ça, je ne l’ai pas dit, mais c’est logique, c’est la synchronisation non seulement du contenu des annonces, mais aussi des calendriers. D’accord. Une plateforme comme Beds24 fonctionne avec une synchronisation Ă  deux sens, Ă  double sens. Je prends un exemple, si vous avez une rĂ©servation Ă  midi sur Booking, mais une rĂ©servation sur Booking, OK et qu’Ă  midi une, vous avez une rĂ©servation sur airbnb sur les mĂȘmes dates pour le mĂȘme bien. Vous allez me dire, oui est-ce que lĂ , dans ce cas-lĂ , beds24 va ĂȘtre capable d’avoir Ă©tĂ© aussi assez rapide pour faire la synchronisation ? La rĂ©ponse, dans les faits, c’est non. Sauf que l’intelligence de ce systĂšme, c’est que comme on a une connexion Ă  double sens, airbnb avant de confirmer la rĂ©servation aux clients, il va aller interroger beds24 pour ĂȘtre sĂ»r que ce soit disponible au cas oĂč il n’ait pas reçu Ă  temps une mise Ă  jour qui serait lĂ  pour fermer du coup, cette date-lĂ  et donc lĂ , on ferme la porte complĂštement Ă  du surbooking. Et s’il y en a parmi vous qui ont dĂ©jĂ  fait face Ă  du surbooking, vous savez Ă  quel point c’est une galĂšre et un stress Ă  fond, voilĂ . Donc lĂ , on est sur vraiment une puissance de channel manager pour moi aujourd’hui inĂ©galĂ©e clairement sur tout le marchĂ© des channels manager. Et rien que pour ça, vous devez avoir un channel manager quoi. Parce que quelqu’un qui a un bien et qui me dit qu’il n’en a pas besoin, le jour oĂč il va manger sur un surbooking, je peux vous garantir qu’il va aller Ă  chaque fois qu’il aura une rĂ©servation bloquĂ©e lui-mĂȘme les calendriers sur les autres plateformes parce qu’il fera plus confiance Ă  Ical . Tous ceux qui n’ont pas de channel manager aujourd’hui, vous faites touS confiance Ă  Ical , je suppose. Mais c’est une grave erreur puisqu’un jour, vous allez prendre surbooking et vous allez du coup ĂȘtre en stress pour toutes les rĂ©servations futures, vous allez Ă  chaque fois que vous avez une rĂ©servation sur airbnb , vous allez sur booking sur TripAdvisor, ce robot web machin et essayer de bloquer les dates. Mais ça, je suis dĂ©solĂ©. Quand on est en repas de famille, au cinĂ©ma, je n’en sais rien, dans un pique-nique ou en train de jouer avec ses enfants, on n’a pas envie de faire ça. On n’a pas envie de faire ça, donc, donc voilĂ , au bout d’un moment, il faut penser aussi Ă  avoir cette vision un peu business entrepreneurial et dire comment je pourrais travailler sur ma sociĂ©tĂ©, sur mon activitĂ© et pas dedans et ne pas en ĂȘtre esclave.

Elise : bien vu, oui, c’est intĂ©ressant. Pour abonder dans ton sens aussi, il y a un exemple sur les prix et c’est les durĂ©es de sĂ©jour quand on met des durĂ©es de sĂ©jour minimum. Le fait qu’on puisse beds24, autoriser une durĂ©e plus petite pour remplir les trous, ça, ça se fait instantanĂ©ment et c’est quand mĂȘme beaucoup plus rapide que devoir aller regarder soi-mĂȘme et de se dire bien lĂ  voilĂ , je demandais 02 nuits minimum, mais il ne reste qu’une nuit, un trou d’une nuit entre les deux, il va falloir que je fasse sauter le truc, automatiquement ça change la donne. Et puis ça fait de l’argent.

Thomas : fonction magique de beds24, c’est juste le dream pour ceux qui nous suivent, je pense qu’ils comprennent un peu aujourd’hui le guide management ou le revenu management, appelle ça comme tu veux, mais s’ils te suivent, c’est qu’ils savent ce que c’est.

 Vous ĂȘtes dans une pĂ©riode Ă  forte demande. Vous allez optimiser votre remplissage en mettant des minimums de nuitĂ©es, de deux nuits minimums, 3 nuits minimum. Sauf que si vous avez deux nuits prises, une nuit ouverte et deux minutes prises, vous avez un trou d’une nuit. Qu’est-ce qui se passe avec beds24 ? Vous allez pouvoir mettre en place une rĂšgle qui, exceptionnellement, va ouvrir cette nuit-lĂ  pour vous permettre de la vendre plutĂŽt que de la perdre parce que vous avez imposĂ© de minimum et qu’elle est isolĂ©e. OK, c’est ce qu’on appelle le « gap fill Â» donc en anglais, c’est remplir les trous, en fait, et rien que cette fonctionnalitĂ©-lĂ , elle fait gagner Ă©normĂ©ment d’argent.

Elise : oui, clairement. On a, je pense, Sandra qui nous dit tout Ă  l’heure quand on parlait de sa situation et nous disait, j’ai peur de mal paramĂ©trĂ©. C’est vrai que ça, ça peut ĂȘtre une crainte qu’on peut Ă©voquer parce qu’il y a des gens qui vont se dire bon, beds24, c’est en anglais, ça a l’air technique. Le visuel n’a pas l’air d’ĂȘtre amical. Qu’est-ce que tu en penses de ça ? Qu’est-ce qu’on peut partager pour aider les gens qui auraient ces craintes-lĂ  ?

Thomas : elle a raison Sandra quand on fait face Ă  une machine, une usine Ă  gaz, comme Beds24, on a peur de se tromper. Et je vais vous dire des boulettes sur beds24, j’en ai fait tout un tas, si ce n’est que tout donc je suis le bon exemple. Pour vous dire que oui, il faut faire attention. C’est oui, car vous avez le choix en fait, soit vous formez sur ce logiciel, soit vous faites comme moi. Vous passez des jours et des nuits Ă  lire des tutos Ă©crits par des informaticiens boutonneux en anglais et du coup, vous y passer des jours et des nuits et puis, une fois que c’est fait, par contre, c’est fait, mais voilĂ , il n’y a pas de secret. Il n’y a pas de secret lĂ  vraiment.

Elise : oui, je suis assez d’accords avec toi. Tu sais, c’est un peu la comparaison avec le moyen de transport, tu vois, on aurait pu tous continuer Ă  se dĂ©placer en calĂšche avec des chevaux, tu vois, mais Ă  un moment donnĂ©, on s’est dit que la voiture, c’est quand mĂȘme vachement plus rapide. Alors, oui, il faut apprendre Ă  l’utiliser. C’est ce qu’on appelle le permis de conduire, tu vois. Mais en mĂȘme temps, on comprend tout l’intĂ©rĂȘt de se dire OK Je vais me former un petit peu Ă  ce truc qu’on appelle le permis de conduire, parce que c’est quand mĂȘme vachement plus pratique de me dĂ©placer en voiture plutĂŽt qu’en mobylette sous la pluie ou en calĂšche, tu vois.

Thomas : c’est exactement ça ? C’est un vrai raccourci, de toute façon, tout ce qui est formation aujourd’hui, on achĂšte du temps et l’expĂ©rience de la personne qui dĂ©livre ses conseils, donc, mais de toute façon qu’est-ce qu’on a de plus important que le temps aujourd’hui ? Qu’est-ce qu’il y a plus de valeur que le temps ? Rien. Toutes les
 Chaque seconde dĂ©pensĂ©e sont perdues et ne peuvent pas ĂȘtre rattrapĂ©s ni Ă©conomisĂ©. Donc aprĂšs, c’est un choix voilĂ , c’est un choix, c’est un choix peut-ĂȘtre aussi Ă©conomique, mais bon, en temps. C’est soit le temps, soit l’argent dans tous les cas.

Elise : c’est vrai, aprĂšs se former, mais souvent, ça rapporte aussi de l’argent. On peut avoir des idĂ©es qu’on n’aurait jamais eues sinon en se confrontant Ă  des experts et ça permet de repousser les limites.

Thomas : c’est un vĂ©ritable investissement.

Elise : oui.

Thomas : c’est un investissement, c’est-Ă -dire on se dit OK, bon bien le lĂąche le temps aujourd’hui. Par contre, je sais que ça va me rapporter tant pour demain et pas dans 2 ans, quand j’aurai fini tout comprendre. Comment ce truc la fonctionnalitĂ© ?

Elise : oui, quand j’aurai fini d’éplucher toute la doc en anglais et…

Thomas : Bien sĂ»r, bien sĂ»r.

Elise : alors bonsoir, on ne voit pas ton prĂ©nom, mais bonsoir Ă  toi, donc tu dis j’ai pris vos formations tous les deux. J’ai plusieurs biens en LCD. Je compte mettre en conciergerie mes lots de Blois uniquement. Cette conciergerie travaille avec Superhote seulement et sans utiliser Beds24. J’ai aussi superhote. J’hĂ©site Ă  continuer avec la migration vers le channel manager de Mathieu ou garder Beds24. Alors ce que je comprends de ta question, c’est que Mathieu Ă©tait historiquement adossĂ© Ă  beds24 il ne le sera plus dans les mois Ă  venir. Du coup, ta question, c’est ce qu’il faut rester que sur beds24 ? C’est une question un peu dĂ©licate, tu as dĂ©jĂ  en partie rĂ©pondu tout Ă  l’heure Thomas.

Thomas : oui, mais j’ai envie de rebondir sur cette question-lĂ  qui m’intrigue. Parce que pour moi, quand on fait de la location courte durĂ©e, vous avez deux options soit vous faites-vous mĂȘme avec un channel manager, soit vous dĂ©lĂ©guez Ă  une conciergerie. Mais est-ce que les deux sont pertinents ? Est-ce que dĂ©lĂ©guer une conciergerie, ce n’est pas justement finalement le maximum de la dĂ©lĂ©gation pour ne plus gĂ©rer ce truc-lĂ  ? Moi, aujourd’hui si je dĂ©lĂšgue Ă  une conciergerie. Je ne veux pas en entendre parler du bien, c’est-Ă -dire que je peux voir le rĂ©sultat Ă  la fin du mois. Je vais voir combien ça m’a rapportĂ©, combien je paye la conciergerie et comment Ă©tait le remplissage, finalement. Est-ce qu’ils ont bien rempli mon bien ? Quel channel manager ils utilisent ? À la limite, ça me rassurerait qu’ils utilisent un chalet manager soit superhote ou beds24 ou un autre, mais est-ce que j’ai vraiment vocation Ă  vouloir rentrer dedans pour essayer de faire, d’ailleurs pour faire quoi ? Sois tu fais confiance ou tu ne fais pas confiance, donc pour moi aujourd’hui, si tu veux utiliser une conciergerie, laissent leur la main et s’ils ne remplissent pas ou quoi ? De toute façon, c’est que ce n’est pas les bons parce que tu ne vas pas les appeler tous les quatre matins en disant oui, ici, vous n’ĂȘtes pas assez cher. Ici, j’ai encore un trou ou machin. Sinon, fais toi-mĂȘme. Parce que du coup, tu vas les embĂȘter. Votre relation, elle va ĂȘtre compliquĂ©e.

Elise : oui, je comprends. Tu complĂštes en nous disant : en gros pour mes lots de Paris, je garde Beds24 oĂč je suis la migration
 Oui, c’est OK. Bien Ă©coute, je crois qu’on a rĂ©pondu que superhote a plein de qualitĂ©s, mais c’est vrai que beds24 est
 DĂ©jĂ  c’est un channel plus ancien, je pense, c’est assez vieux beds24. En fait, ils ont quand mĂȘme de bouteilles.

Thomas : Bien sĂ»r, ils ont de la bouteille et ils ont un gros staff derriĂšre Ă©normĂ©ment de gens qui travaillent dessus, qui font des mises Ă  jour, et puisant Ă©normĂ©ment, Ă©normĂ©ment de clients. Tu imagines bien qu’en termes de fiabilitĂ©, ils ne peuvent pas se planter et en termes de mise Ă  jour, ils sont plutĂŽt rĂ©actifs.

Elise : oui, oui c’est clair.

Jimmy nous dit par rapport Ă  ce qu’on disait tout Ă  l’heure, il est tout Ă  fait d’accord avec nous. Alors on a quelqu’un qui me dit bien sĂ»r que beds24, c’est un outil complet, mais complexe pour un gestionnaire d’Ă©tablissement qui doit faire beaucoup de choses en plus du RM. Il faut une version lite, je pense. Bien enfin, je te laisse rĂ©pondre Thomas, j’allais rĂ©pondre parce que ça parle de RM, mais


Thomas : vas-y rĂ©pond.

Elise : en fait, moi je trouve qu’on ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre, car on ne peut pas reprocher Ă  un outil d’ĂȘtre complet, mais en mĂȘme temps d’ĂȘtre complexe. C’est-Ă -dire que pour moi, ce n’est pas la bonne issue que de se dire. Rendez-moi le truc plus lite. Souvent, c’est un peu le revers de la mĂ©daille et la seule issue, c’est d’apprendre Ă  faire en fait. On ne peut pas demander Ă  quelque chose de faire plein de choses et en mĂȘme temps, ça, c’est un peu antinomique, en fait.

Thomas : oui, oui, oui clairement, clairement de toute façon si tu veux plus lite, prend un autre channel manager. Il aura moins de fonctionnalitĂ©s et sera peut-ĂȘtre aussi un peu moins fiable, au bout d’un moment, tu vas peut-ĂȘtre avoir des soucis, je n’en sais rien, mais au moins, il sera plus lite. Tu vois, c’est vrai, et c’est exactement ça. C’est contradictoire. Soit on veut de la performance, quelque chose de fiable, de complet qui fait le job et on se penche un minimum dessus. Soit on n’a pas trop envie de se prendre la tĂȘte et du coup, on se tourne vers un autre Channel manager un peu plus simple. Mais bon voilĂ  aprĂšs
Moi je dis toujours le pas cher coĂ»te cher, donc je dois le faire quoi.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Location saisonniĂšre : 6 points que j'aurai aimĂ© savoir avant de commencer

Elise : tu vois l’exemple qu’on a donnĂ© tout Ă  l’heure sur les « gap fill » sur le fait d’autoriser le remplissage d’un trou d’une nuit entre deux sĂ©jours, par exemple, ça mit bout Ă  bout pour quelqu’un qui n’a pas du tout ce systĂšme-lĂ . Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de channels qui ne le propose pas, mais c’est quand mĂȘme des sommes d’argent colossales, mis bout Ă  bout Ă  l’Ă©chelle d’une annĂ©e, mĂȘme de plusieurs annĂ©es, si on l’utilise pendant 4 – 5 ans, c’est des sommes d’argent phĂ©nomĂ©nales donc…

Thomas : en plus, je viens de me rendre compte de ce que je viens de dire que le pas cher coĂ»te, coĂ»te cher et ironiquement, beds24, c’est un des moins chers du marchĂ©.

Elise : oui c’est vrai.

Thomas : cher en termes de temps Ă  paramĂ©trer voilĂ  c’est ça qu’il faut prendre en compte, mais en vrai, ça reste aujourd’hui le moins cher du marchĂ©. Bizarrement, alors que c’est le meilleur,

 Elise : alors ça, c’est vrai que c’est souvent quelque chose qui est partagĂ© sur beds24 de dire OK, ça ne va pas ĂȘtre cher, mais par contre, il va falloir que j’apprenne, ça va me prendre soit du temps, soit il va falloir que je me forme. Pour moi, ce qui est important, c’est aussi quel est le temps qu’on veut, enfin, si on se projette en tant que loueur saisonnier sur un dĂ©lai assez long, si on se dit qu’on va ĂȘtre loueur saisonnier pendant 10 ans, 20 ans, il y a quand mĂȘme le retour sur investissement sur le long terme. Il est hyper important parce qu’il vaut mieux avoir un channel pas cher et dĂ©bourser juste une somme de dĂ©marrage pour se former plutĂŽt que de se dire que pendant 20 ans, on va se taper un truc qui coĂ»te un doigt quoi ?

Thomas : mais au-delĂ  de ça, on va parler chiffres, beds24 si vous le prenez pour un bien que vous synchroniser avec Airbnb, Booking, peut ĂȘtre Abritel, avec une autre plateforme que vous utilisez deux ou trois options par ci, Par lĂ , ça va vous coĂ»ter Ă  peu prĂšs pour un bien 15 euros par mois. Qu’est-ce que ça reprĂ©sente 15 euros par mois quand on sait que ce n’est pas vous qui allez les payer, c’est vos locataires de vos appartements, et qu’Ă  cĂŽtĂ© de ça, vous allez gagner plus d’une heure de gestion par rĂ©servation. Maintenant, on met les choses en parallĂšle. OK, le non, posez-vous vraiment, je vous invite Ă  le faire. Tous ceux qui n’ont pas de channel manager, posez-vous et essayez de lister toutes les tĂąches que vous faites aujourd’hui, ne serait-ce que pour une rĂ©servation. Combien de temps ça vous prend ? Multipliez-le par le nombre de rĂ©servations par mois que vous avez et demandez-vous si ça, ce temps que vous passiez Ă  faire ça. Ça ne vaut pas 15 balles par mois. Et je vous rappelle, ce n’est mĂȘme pas vous qui payiez, c’est vos locataires. Donc je… VoilĂ  c’est dĂ©risoire, c’est dĂ©risoire, alors aprĂšs ça, ça demande un peu de temps pour le configurer. Possible, OK, mais ça vaut le coup. Ça vaut le coup Ă  fond.

Elise : oui, ce qui peut ĂȘtre partagĂ© aussi c’est, est-ce que tu estimes un temps de paramĂ©trage ? Une fois que, par exemple, qu’on a fait son socle de configuration initiale, mettons qu’on ait un appart, on va prendre l’exemple le plus petit, un appart, on se lance dans beds24. On se forme, on paramĂštre. Est-ce qu’aprĂšs tout au long de la vie de l’appart, est-ce qu’il y a des moments oĂč il faut refaire des tĂąches de paramĂ©trage ? Ou tu dis et aprĂšs ça, c’est fini, fini ?

Thomas : non, aprĂšs, c’est fini, c’est fini. Ce que vous allez toucher, c’est peut-ĂȘtre les tarifs.

Elise : oui, c’est ça.

Thomas : une fois, c’est fini aprĂšs moi, tu sais, je donnais un petit type Ă  tout ce qui nous regarde. Ce n’est pas une mauvaise idĂ©e de temps en temps de mettre Ă  jour le contenu de l’annonce. Peut-ĂȘtre changer un peu le titre, changer un peu des photos. Pourquoi ? Parce que les plateformes, elles aiment bien les mises Ă  jour mises Ă  jour. Mise Ă  jour ça veut dire quelque chose de frais. Donc du coup Ă  le mettre en avant. Ça permet Ă  l’algorithme de nous remettre un petit peu dans le top des rĂ©sultats de recherche petite astuce. Maintenant, c’est exceptionnel quoi, je veux dire vous n’ĂȘtes pas obligĂ© de le faire et en fait, une fois que c’est connectĂ©, c’est connecter. Vous n’avez plus qu’Ă  voir. Oui, qu’à regarder, Ă  optimiser un peu vos tarifs, peut-ĂȘtre, je ne sais pas, faire des trucs exceptionnels. Tu vois par exemple un client qui est un professionnel, il a oubliĂ© pendant la rĂ©servation de mettre le nom de sa boite ou de mettre une adresse de facturation. Et vous dit oui est-ce que vous pouvez m’envoyer une facture Ă  telle adresse ? On rentre dans sa fiche, on lui remet son adresse et on clique sur Envoyer la 
.

 Elise : Thomas, je crois qu’on a perdu.

Thomas : vous m’avez perdu ! AllĂŽ, allî
 Mince !

Elise : ça y est.

Thomas : ça y est ?

Elise : je crois qu’on a Ă©tĂ© coupĂ©e.

Thomas : OK, j’ai peur que non (inaudible) si immense.

Elise : je me demande si ce n’est pas ma connexion qui a fait ça.

Thomas : Oui, c’est chez toi, chez moi tout a l’ùre de bien fonctionner, et puis tu es devenu tout noir donc


Elise : OK, on a Ă©tĂ© coupĂ©, je crois, au moment oĂč tu disais… Je ne sais plus Ă  quel moment prĂ©cisĂ©ment, j’avoue, je voudrais que tu prennes ta phrase si ça ne t’ennuie pas,

Thomas : je ne sais plus ce que je disais, dite le nous dans le chat qu’est-ce que, de quoi


Elise : c’est ce que je disais on a Ă©tĂ© perturbĂ© par la coupure de wifi lĂ .

Thomas : oui, ça y est, je m’en rappelle, je disais que,  qu’est-ce qu’on fait concrĂštement sur Beds24, une fois que les appartements, les biens sont listĂ©s, connectĂ©s, eh bien c’est un peu ajustĂ© ses tarifs ou Ă©ventuellement faire des choses assez exceptionnelles. Je prenais l’exemple d’un professionnel qui n’a pas rentrĂ© son adresse de facturation lors de sa rĂ©servation, qui vous envoie un petit mail. Est-ce que vous pouvez faire une facture Ă  telle adresse ? Et bien voilĂ , on rentre dans sa rĂ©novation, on met Ă  jour l’adresse, on clique sur Envoyer la facture et lĂ  voilĂ , la facture s’envoie Mise Ă  jour automatiquement sous format PDF, en piĂšce jointe Ă  l’e-mail et tout le monde est content. Et ça vous a pris Ă  littĂ©ralement 15 secondes voilĂ . Donc, une fois que tout est connectĂ©. Les seules tĂąches qu’on fait sont des tĂąches qui relĂšvent de l’exceptionnel.

Elise : top !  Ă‡a, ça n’a pas de prix. Clairement.

Thomas : c’est clair.

Elise : on a GrĂ©gori qui nous dit bonsoir, j’arrive seulement sur le direct. Tu as peut-ĂȘtre dĂ©jĂ  abordĂ© le point, mais que penses-tu
 C’est de nouveau une question superhote, beds24. Je crois que c’est le grand sujet. Et je vois que c’est liĂ© au fait que Mathieu demande maintenant de faire son choix. Et du coup, il y a, il y a plus de personnes qui sont du coup Ă  la fois superhote et beds24 et qui sont confrontĂ©s au choix en fait. Donc, pas facile de faire son choix dans une situation comme celle-ci. Je comprends, je comprends.

Thomas : en tout cas, GrĂ©gori, j’ai dĂ©jĂ  rĂ©pondu Ă  la question, donc tu pourras regarder le Replay. C’est au tout dĂ©but puisque c’est une des premiĂšres questions auxquelles on a rĂ©pondu. Donc voilĂ ,

Elise : c’est ça.

Bienvenue HĂ©loĂŻse, bienvenue Ă  toi. Alors on a quelqu’un qui nous demande la synchronisation et deux fois de façon hebdomadaires. Est-ce que c’est ça ?

Thomas : non, pas du tout. C’est toutes les 15 minutes Ă  peu prĂšs.

Elise : oui, c’est hyper frĂ©quent en fait.

Thomas : techniquement, plus ou moins oui, 15 minutes. Donc, non en tout cas pour beds24 aprĂšs les autres, je ne sais pas si elle parle d’un autre channel manager Beds24, c’est assez rĂ©gulier. Et comme je l’ai expliquĂ© en dĂ©but d’interview lĂ , on a cette configuration, de cette confirmation Ă  double sens. Donc, c’est quasiment instantanĂ© tout le temps, du permanent.

Elise : oui top ! C’est ça qui fait que d’ailleurs, c’est aussi fort pour Ă©viter le surbooking. C’est que la connectivitĂ© est hyper frĂ©quente.

Thomas : oui, bien sĂ»r, c’est tout. En fait, il faut bien qu’on
 Il faut s’imaginer un tunnel entre beds24 et votre plateforme. OK, vous savez beds24 il y a un tunnel qui est creusĂ© jusqu’Ă  airbnb OK ! Et au lieu d’envoyer des pigeons voyageurs entre beds24 et airbnb avec ical, vous allez utiliser le l’Hyperloop d’Elon Musk pour rentrer dans airbnb et vous allez du coup ĂȘtre, c’est super rapide quoi. Donc c’est tout le temps Ă  jour.

Elise : top, Je pense que ça doit ĂȘtre HĂ©loĂŻse aussi, peut-ĂȘtre qui le dit, mais du coup, quelle formation vous nous conseillez ? Moi, je vais commencer peut-ĂȘtre Ă  prendre la parole sur cette question, parce que moi, je recommande vraiment la formation de Thomas, Thomas Il fait des formations pour aider les gens et juste avant de te laisser en parler, Ă©videmment parce que tu en parleras bien mieux que moi. On a partagĂ©. On a fait une session de coaching sur le revenu management Ă  destination des clients de la formation de Thomas et je dois vous dire que Thomas, il a une communautĂ© de gens qui sont complĂštement ravis de son travail, c’est un truc de dingue. C’est vraiment
 Il fait des formations qui font que les gens sont trĂšs contents de ce qu’il fait. Et c’est aussi ça qui me
 J’avais dĂ©jĂ  confiance dans la qualitĂ© du travail de Thomas. Je savais que ce qu’il faisait. Et puis il m’a partagĂ© sa formation. Je la vois. Je vois qu’elle est de trĂšs grande qualitĂ©. Mais en fait, le fait de rentrer un peu comme ça dans votre intimitĂ©, entre guillemets, est de participer Ă  cette session avec vous. Ça m’a vraiment frappĂ© et je me suis dit oui, c’est ça m’a confirmĂ© dans l’impression que j’avais de la qualitĂ© de son travail donc voilĂ , c’est pour ça aussi que je suis ravi de le compter avec moi ce soir.

Thomas : tu sais, il y a plusieurs choses. La premiĂšre, c’est que je ne suis pas du tout.  Je n’avais pas du tout vocation Ă  faire ça Ă  la base. Bon, j’ai travaillĂ© dans le tourisme OK ! Ma passion aujourd’hui, c’est l’immobilier avant tout et j’ai rĂ©ussi Ă  conjuguer les deux, un peu par la force des choses. Pour la petite histoire, j’ai vĂ©cu aux États-Unis donc l’anglais sur beds24, ça ne m’a pas dĂ©rangĂ© et l’interface de Beds24 ressemble Ă©normĂ©ment Ă  l’interface d’un logiciel qu’on utilisait quand dans le tourisme, quand je travaille en tourisme aux Etats-Unis, donc l’un dans l’autre. OK, j’ai compris que ça allait ĂȘtre une usine Ă  gaz, mais je ne suis pas parti en courant comme 80 % des gens, et Ă  la base, je n’étais pas du tout destinĂ© Ă  faire ça. Et puis, sur la force des choses, quand j’ai commencĂ© Ă  paramĂ©trer mon appartement, on m’a demandĂ© oui vas-y tu sais copain fais-moi le mien, fais-moi le mien et puis ça prenait des heures. Et puis aprĂšs, je travaillais beaucoup dans le rĂ©seau des gens qu’on frĂ©quente dans l’immobilier et les soirĂ©es IMMO, tout ça ? Les sĂ©minaires, on me dit tu devrais faire une formation il y a plein de gens qui veut l’utiliser et qui n’y arrivent pas parce que c’est en anglais, parce que c’est compliquĂ© machin donc, du coup, je me suis lancĂ© lĂ -dedans. Sauf que moi aussi, comme vous tous. Peut-ĂȘtre certains d’entre vous. J’ai ainsi achetĂ© des formations sur Internet, soit dans l’immobilier ou ailleurs. Et puis j’ai parfois Ă©tĂ© déçu du manque de suivi qui qu’il y avait de l’abandon pour certaines formations. On achĂšte, on paye le prix d’or. Et puis derriĂšre, il n’y a plus personne, ce sont les vidĂ©os et puis dĂ©brouille toi et moi ce n’est pas du tout ça que j’avais envie de faire donc il est clair qu’aujourd’hui, le but du jeu du programme que j’ai mis en place qui s’appelle Beds24 clic par clic. C’est de vous accompagner et de faire en sorte d’avoir un maximum de pĂ©dagogie pour que vous compreniez ce que vous faites et que vous soyez autonome sur la plateforme beds24, OK et du coup, j’y mets tout mon cƓur et puis surtout, je ne laisse aucune question sans rĂ©ponse. Les gens, il y a le groupe Facebook, toute la communautĂ©. L’avantage, c’est que du coup, tout ce qui a fait le programme, ils sont formĂ©s autant que moi. Donc du coup, ils peuvent rĂ©pondre aussi bien que moi. Et puis aprĂšs on va s’y mettre pour ceux qui ont besoin d’avoir des rĂ©ponses un peu plus techniques, un peu plus perso, que je rentre dans leur beds24 pour voir un problĂšme et puis que je leur explique pourquoi il y a ce problĂšme et comment le corriger, c’est que l’idĂ©e, c’est qu’il se fasse une fois et pas deux. Et voilĂ  donc. Du coup, j’assure un service client au mieux que je peux qui a l’ùre pour l’instant de satisfaire 99 % ou 100 % des gens qui ont pris le programme. Donc j’en suis trĂšs content. Mais vraiment, l’idĂ©e du programme, c’est de vous rendre autonome sur la plateforme quoi.

Elise : Et ce que j’ai compris aussi c’est que ton programme, il est maintenant en deux formats, c’est-Ă -dire que tu as une version complĂšte et une version peut ĂȘtre de dĂ©marrage. Enfin, ça, c’est intĂ©ressant aussi.

Thomas : voilĂ  c’est ça. Alors du coup, c’est de tout rĂ©cent lĂ , j’ai mis en place un
 En fait, on m’a souvent sur mon site vous allez voir, vous pourrez prendre un rendez-vous tĂ©lĂ©phonique avec moi pour voir si vraiment ça vous convient ? On discutera ensemble. Et puis de temps en temps, j’en avait qui me disais oui, mais moi, je veux que le module airbnb, moi je ne veux que du booking, moi je ne veux que ça. Et sauf que ce n’est techniquement pas possible, pourquoi ? Parce que l’un ne va pas sans l’autre. Il y a beaucoup de choses qu’il faut faire avant pour voilĂ , on ne peut pas. Ce n’est pas possible. Donc, du coup, je me suis dit bon, on va faire une formule moins chĂšre et plus lĂ©gĂšre. Donc il va en fait inclure une introduction, un tour guidĂ© de Beds24 synchronisĂ© Ă  Binbi, booKing, les paiements et les actions automatiques, les paiements, les cautions. Et puis aprĂšs. Du coup, il y a la formule qui est disponible aujourd’hui, avec tout le reste, tout ce que j’ai Ă  ajouter, qui vaut Ă  3 fois le contenu du programme Starter que j’appelle sans pour autant complĂ©ter 3 fois plus cher, bien Ă©videmment. Mais voilĂ , donc, vous allez pouvoir avoir des contrats automatiques digitalisĂ©s. On va avoir tous les modules de guide management, tout le module avec la gestion sur le terrain dans vos appartements. Comment gagner du temps, tout module pour crĂ©er votre site Internet, votre moteur de rĂ©servation et l’intĂ©grer Ă  votre site Internet WordPress ? Tous mes documents, donc tout ce qui est contrat de location ou contrat avec le prestataire qui a Ă©tĂ© achetĂ© par un avocat. On a tout mon rĂšglement intĂ©rieur, le guide de bienvenue. Il y a Ă©normĂ©ment, Ă©normĂ©ment d’autres choses qui sont aujourd’hui pour moi indispensables. Mais bon, aprĂšs, pour ceux qui veulent vraiment le strict minimum, eh bien depuis aujourd’hui, c’est possible.

Elise : ce que je trouve intĂ©ressant dans ta formation, c’est que c’est vraiment orientĂ© location saisonniĂšre par quelqu’un qui l’utilise. Tu vois, ce n’est pas un truc un peu thĂ©orique. Je suis dedans d’une part, ce n’est pas ça. En fait, c’est vraiment quelque chose de concret, utilisable tout de suite. Et en fait, tu vois les effets dans ton activitĂ© dĂšs que tu mets en place quoi ? C’est immĂ©diat,

Thomas : exactement. Pour le coup, on est sur du pratico concret au maximum. On ne peut pas faire mieux, si tu veux en fait, toutes mes vidĂ©os dans la formation elles s’appellent, comment faire ça ? On ne peut pas faire plus simple. Tu cherches comment faire ça ? Et bien il y a une vidĂ©o qui s’appelle comment faire ça ? Donc, l’un dans l’autre quoi. Et les vidĂ©os, elles sont courtes, entre 5 et 15 minutes. Et puis on avance Ă©tape par Ă©tape, donc voilĂ , c’est assez structurĂ©, de façon Ă  ce que ce soit digeste et puis plus sympa Ă  faire quoi et rapide.

Elise : oui, top. On a, je pense que ça pourrait ĂȘtre bien aussi Ă  un moment donnĂ© qu’on partage les prix des formations. Le lien est ce que tu veux en parler maintenant ? Ou on a d’autres questions qui nous sont posĂ©es comme tu prĂ©fĂšres ?

Thomas : Écoute, on a commencĂ©, on a qu’Ă  en parler maintenant. Du coup juste qu’aprĂšs, il y en a qui vont vouloir aller voir le match. Donc, c’est des questions qui sont lĂ , donc, ce qui a ce qu’il faut savoir. Il y a un truc trĂšs important qu’il faut savoir. Il y a une opportunitĂ© Ă  saisir avant le 30 juin. OK. Je vais y revenir. Aujourd’hui, le programme beds24 clickparclick. Il est Ă  997 euros la version complĂšte. Vous avez le choix. Vous pouvez aussi prendre la version Starter Ă  497 euros TTC. D’accord, il faut savoir que vous avez une pĂ©riode de garantie de 14 jours satisfaits ou remboursĂ©s. Ou si vous rentrez dans le programme, vous avez accĂšs au module. Si vous sentez que ce n’est pas pour vous, vous m’envoyez un e-mail, je ne vous pose pas de questions, c’est remboursĂ©. Vous prenez aucun risque. De 2 le montant, peu importe lequel vous prenez. Vous pouvez le dĂ©duire, le faire passer en dĂ©duction de vos revenus locatifs. D’accord en charge. Que vous soyez LMP, LMNP en sociĂ©tĂ©, vous allez le dĂ©duire ce que vous ne payez pas, vous avez payĂ© en impĂŽts dans tous les cas. Donc c’est une deuxiĂšme chose. Et depuis quelques mois OK et jusqu’au 30 juin, on est sur la fin maintenant. Le gouvernement a mis en place un chĂšque numĂ©rique ou numĂ©rique France je ne sais plus comment il l’appel et de 500 euros, 500 euros. Ma formation est Ă©ligible Ă  ça. Ce n’est pas du CPF, d’accord ? Ça n’a rien Ă  voir. C’est une aide qui est lĂ  pour aider les acteurs du tourisme et des hĂ©bergements touristiques similaires ou associĂ©s Ă  l’hĂŽtellerie OK ! Qui ont Ă©tĂ© impactĂ©s par le deuxiĂšme confinement de novembre. Si je ne me trompe pas, en novembre ou en octobre, je ne sais plus.

Elise : oui, je crois que c’est novembre.

Thomas : et donc si aujourd’hui vous avez un numĂ©ro SIRET. Logiquement, si vous ĂȘtes, si vous faites de la courte durĂ©e, que ce soit en LMP, LMP ou en sociĂ©tĂ© vous avez un numĂ©ro SIRET et qu’il est du coup depuis novembre. Vous allez pouvoir soumettre ma facture Ă  ce site, donc on mettra le lien, j’ai accĂšs au chat moi ? Enfin, vous allez


Elise : sans


Thomas : vas-y ! Vous allez sur France Cheque numĂ©riques, vous tapĂ© sur Google, vous allez tout de suite tomber dessus. Vous leur soumettez ma facture. Il faut que la facture date d’avant le 30 juin et qu’elle soit au-delĂ  de 450 euros. Donc, sur mon site qu’Elise va vous partagez, vous allez voir il y a des payements en plusieurs fois. Si vous voulez obtenir ce remboursement de 500 euros, il va falloir malheureusement passer par le payement en une fois, je le dis pour que ce soit bien clair, mais voilĂ .

Elise : lĂ  je viens de partager le site France chĂšque numĂ©rique d’ailleurs excuses je t’interromps sans en avoir l’intention, mais juste pour complĂ©ter sur ça. Tu m’as dit parce que moi, lĂ  quand tu m’as parlĂ© de ça, la premiĂšre chose que je t’ai dite en transparence, on peut le partager, c’est que je te dis oui, mais en fait, c’est compliquĂ© Ă  obtenir. C’est la NASA, c’est l’enfer, etc. Et tu m’as dit non, non il y a des gens dĂ©jĂ  qui l’ont obtenu avec la formation. Et toi, tu peux aider si jamais il y a des couacs, des trucs. On n’est pas tout seul face Ă  ce truc-lĂ , quoi.

Thomas : non, non, non dĂ©jĂ  moi je peux vous aider sans problĂšme et franchement, c’est super rapide. Moi je l’ai fait pour un autre truc. Il faut remplir bien voilĂ  Nom, prĂ©nom, date de naissance. Machin numĂ©ro Siret, il faut uploader la facture et au bout de une Ă  deux semaines, il vous envoie un message en vous disant s’il acceptait ou pas. Et je crois que c’est sous cinq semaines. Il vous envoie les fonds directement par virement sur votre compte en banque. D’accord, et je suis plein de mes clients qui l’ont fait et pour lequel ça a fonctionnĂ©. Que ce soit en sociĂ©tĂ© ou en nom propre. Donc, il n’y a aucun souci lĂ -dessus. Mais avec Elise, on s’est dit quand mĂȘme, on va aller plus loin ce soir, OK, donc, pour rĂ©sumer, vous avez le choix entre deux options le starter Ă  497 euros et le premium Ă  997 euros. Si vous prenez le starter, il coĂ»te 497 euros. Vous envoyez la facture. L’État vous rembourse les 497 euros. Ça veut dire que vous accĂ©dez Ă  beds24 clickparclick starter Ă  0 euro, c’est quand mĂȘme absolument fantastique. Donc c’est juste jusqu’au 30 juin. Profitez-en. Maintenant, si vous voulez profiter encore plus de cette opportunitĂ©, il y a aussi le programme Premium et avec Elise, on s’est dit OK, on va faire quand mĂȘme un geste encore supplĂ©mentaire ce soir, c’est-Ă -dire qu’on a fait une rĂ©duction de 200 euros avec le code, le bon de rĂ©duction : « j’affichecomplet». C’est-Ă -dire que sur le bon de commande du pack premium, vous indiquez « jaffichecomplet Â» dans la case, bon de rĂ©duction et vous allez obtenir 200 euros de rĂ©duction. Si ensuite vous vous soumettez cette facture sur la plateforme chĂšque France NumĂ©rique, et bien, vous aurez un remboursement de 500 euros supplĂ©mentaires, ce qui fait que, du coup, vous pouvez Ă  ce soir accĂ©der Ă  beds24 clickparclick, le pack premium avec tous les bonus, tous les modules, le truc complet la machine de guerre pour finalement 297 euros seulement.

Elise : c’est complĂštement hallucinant. C’est aussi pour ça qu’on s’est dit Allez, on fait un live pour ça, c’est ça, on s’est dit, mais en fait, attend entre
 Si du coup, toi, Thomas, tu nous accordes et je te remercie puisque tu accords de la communautĂ© j’affiche complet une rĂ©duction vraiment intĂ©ressante et on s’est dit, mais attend il y a chĂšque numĂ©rique aussi. C’est un truc de fou. En fait, on peut se former lĂ  sur beds24 pour rien. Tu vois.

Thomas : 297 euros et il y a mĂȘme
 De vous aller voir les bonus ayant juste le contrat de location, j’ai payĂ© 400 euros Ă  un avocat pour qu’il me l’affine. Donc, vous comprenez bien qu’aujourd’hui, profitez de ce chĂšque de l’Etat qui ne vous donne. Ce n’est pas tous les jours que l’Etat nous aide, surtout dans notre position Ă  nous qui sommes de petits loueurs en courte durĂ©e. Donc, profitez-en. On a fait un geste en plus supplĂ©mentaire de 200 euros, donc vous allez avoir la formation complĂšte pour des cacahuĂštes. Vous m’en diriez des nouvelles.

Elise : Oui et comme on disait tout Ă  l’heure, c’est-Ă -dire qu’il y a un vrai suivi. C’est une formation, mais c’est aussi l’intĂ©gration dans la communautĂ© Beds24 clickparclick avec des gens qui sont vraiment aussi formĂ©s Ă  ta formation, qui sont dans une dynamique d’apprentissage continu. C’est une communautĂ© dynamique quoi.

Thomas : exactement ! Et d’ailleurs, je rebondis lĂ -dessus parce que du coup, je vois qu’il y a quelqu’un qui a dĂ©jĂ  pris ma formation. Qui me dit j’ai dĂ©jĂ  que ta formation Thomas, quand elle Ă©tait Ă  700 euros puisque du coup, plus je rajoute des trucs plus elle augmente. C’est quoi la diffĂ©rence avec la version premium ? Je vous rassure, s’il y a parmi vous des membres de beds24 clickparclick, vous avez dĂ©jĂ  tout parce que quand vous payez la formation chez moi, il est hors de question que je vous demande plus d’argent pour les mises Ă  jour. Vous avez accĂšs Ă  toutes les mises Ă  jour gratuitement. D’accord, vous avez, je ne viendrai jamais vous dire j’ai fait un nouveau module ces temps. Non, je ne supporte pas ce genre de truc. Toutes les mises Ă  jour sont gratuites. Le service client que j’assure. Il est complĂštement gratuit pendant un an. Vous pouvez me poser toutes vos questions. AprĂšs, il y a le groupe Facebook oĂč lĂ  j’assure Ă  vie toutes les questions et de toute façon, toute la communautĂ©. Il y en a des
 Je te dis, il y a des clients et des fois, je me demande s’ils ne sont pas meilleurs que moi au bout d’un moment. Qui rĂ©pondent
 C’est vrai arrĂȘtĂ© de penser Ă  faire tel Ă  tel truc comme ça, ce n’est pas bon. Et puis du coup, pour en revenir Ă  ce qu’on disait au dĂ©but, j’anime presque tous les mois, des lives sur Zoom avec tous les membres de la communautĂ© beds24 clickparclick, on se retrouve en live, en Visio et puis, ça permet d’Ă©changer ensemble sur leur problĂ©matique sur bets24, sur le marchĂ© de la location courte durĂ©e en ce moment, au moment oĂč on le fait, on peut aussi souvent ce que je fais, c’est que j’analyse leurs annonces, donc il m’envoie le lien de leurs annonces. Et puis, en live, je vous dis ce que vous voyez optimiser ? Pourquoi changer ceci, cela ? quelle photo mettre et tout ça et c’est franchement intĂ©ressant. Et puis, on passe un bon moment ensemble. Donc, voilĂ , c’est un peu l’Ă©tat d’esprit qui tourne dans beds24 clickparclick.

Elise : top, on a quelqu’un qui nous partage, c’est juste ouf Ă  ce prix-lĂ , vu les bĂ©nĂ©fices du produit, je pense que c’est la personne qui a pris ta formation, donc qui est dĂ©jĂ  client de formation et qui dit, mais Ă  ce prix-lĂ , c’est complĂštement incroyable quoi, Je suis assez d’accord. À ce prix-lĂ , c’est complĂštement incroyable. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup d’opportunitĂ©s comme ça qui se prĂ©sentent de nos jours.

Thomas :  c’est clair, et puis surtout, c’est… Alors je le rĂ©pĂšte par contre, ne venez pas nous demander 500 euros de rĂ©duction aprĂšs le 30 juin. C’est Ă  nous qui c’est ça. Donc nous, on a fait un geste de 200 euros ce soir, mais aprĂšs, il faudra aller soumettre cette facture Ă  l’État pour rĂ©cupĂ©rer un remboursement de 500 euros. C’est jusqu’au 30 juin. La rĂ©duction, qu’on fait ensemble. Bon au dĂ©but, c’Ă©tait jusqu’Ă  ce soir, mais Elise a dit bon vas-y c’est bon jusqu’à demain soir, mais c’est vrai qu’on n’est pas lĂ  non plus Ă  vouloir mettre le couteau sous la gorge des gens donc, jusqu’Ă  demain soir, vous avez le code. « Jaffichecomplet Â» pour le pack premium uniquement. Vous aurez 200 euros de rĂ©duction lĂ -dessus, d’accord ?

Elise : c’est ça.

Thomas : et jaffichecomplet tout attacher. Sans l’apostrophe. D’accord, voilĂ .

Elise : Top, Je l’affiche lĂ  en bas de l’Ă©cran. On a ChimĂšne qui nous pose une question intĂ©ressante aussi, elle dit en quoi consiste le module crĂ©Ă© son propre moteur de rĂ©servation ? Merci.

Thomas : alors, question trĂšs intĂ©ressante, beds24 va vous permettre de crĂ©er une page, une page Web que vous allez pouvoir complĂštement personnaliser avec vos couleurs, la police, l’Ă©criture que vous voulez, les photos que vous voulez. Vous les mettez carrĂ©ment ou vous voulez, vous faites votre page de rĂ©servation. D’accord, j’insiste bien beds24, ne vous donne pas un site Internet, ils vous donnent une page, un moteur de rĂ©servation. Vous allez pouvoir mettre en forme sur une page. D’accord, vous allez pouvoir afficher un calendrier avec des dates en temps rĂ©el, des tarifs synchronisĂ©s en temps rĂ©el, rĂ©cupĂ©rer finalement des rĂ©servations en direct en vous affranchissant les commissions des plateformes. Et cette page, ce moteur de rĂ©servation vous allez aussi pouvoir utiliser le plug-in Beds24 sur WordPress. Si vous avez un site dĂ©jĂ  fait sur WordPress, vous allez pouvoir utiliser ce plug-in pour afficher ce moteur de rĂ©servation sur votre site et pouvoir accepter des rĂ©servations en direct. Et l’intĂ©rĂȘt, le grand intĂ©rĂȘt de ce truc-lĂ , c’est que quand quelqu’un rĂ©serve sur votre site la rĂ©servation entre dans beds24 et de lĂ  il y a toutes les autos actions qui commencent Ă  se mettre en place et qui tournent toutes seules et vous n’avez rien Ă  faire, donc vous affichez ça sur votre site Internet, sur Facebook, sur Google, sur tous les trucs oĂč il n’y a pas vraiment de plateformes comme airbnb, Booking. Et vous avez une nouvelle entrĂ©e, un nouveau canal d’entrĂ©e, de rĂ©servations nettes de commission sauf Google, ils prennent une commission normalement. Mais le reste sur votre site internet, c’est vous qui maĂźtrisez voilĂ .

Elise : et c’est vrai que ce moteur de rĂ©servation, je le trouve assez sympa aussi parce qu’il est vraiment trĂšs personnalisable aussi. D’un point de vue esthĂ©tique, tu vois, ce n’est pas une sorte de vieux truc qui va servir l’esthĂ©tique du site. On peut faire plein de choses.

Thomas : Oui, ce n’est pas la Rolls-Royce des sites Internet. Je ne voudrais pas vous mentir, mais franchement, ils ont fait l’effort quand mĂȘme et l’intĂ©rĂȘt, c’est quoi ? C’est de finalement le personnaliser aux couleurs de votre site, de façon Ă  ce que soit, comme on dit en Anglais, cibless.

Elise : bien intĂ©grĂ© quoi.

Thomas : voilĂ , c’est une intĂ©gration parfaite du module dans votre site avec vos couleurs, votre police. VoilĂ  tout ça qui fait que, du coup, qu’on a l’impression de rester sur le site, sur votre site Internet et d’ailleurs au travers du plug-in beds24 , on reste sur votre site Internet, c’est ça qui est intĂ©ressant. C’est-Ă -dire que l’URL en haut, elle est votresiteinternet.fr.

Elise : d’ailleurs pour le SEO. C’est intĂ©ressant aussi d’avoir des voyageurs qui peuvent passer du temps sur les pages parce qu’ils regardent pour essayer de faire des simulations de rĂ©servation, etc.

Thomas : mais tu vois lĂ  j’ai lancĂ© encore deux nouveaux appartements. Je n’ai pas de site Internet et quand les gens ils m’appellent parce qu’ils me trouvent sur Google ou ailleurs, moi, je ne m’embĂȘte pas. Vous pouvez les rĂ©server oui j’ai de la disponibilitĂ©. Si vous voulez rĂ©server bien Ă©couter, il n’y a pas de souci, je vous envoie le lien direct. Mon moteur de rĂ©servation, il clique dessus. Ils ont toutes les infos, ils ont dispos en temps rĂ©el, ils font leur rĂ©servation comme des grands. Je n’ai pas besoin de prendre la rĂ©servation au tĂ©lĂ©phone. Quel est votre nom ? Quel est votre prĂ©nom ? Votre adresse e-mail ? Ça prend des plombes tout ça, donc ça, c’est cool. Alors aprĂšs, j’en ai discutĂ© il n’y a pas longtemps avec Armand un de mes associĂ©s qui me dit oui, moi je le fais quand mĂȘme parce que ça permet d’ĂȘtre sĂ»r, comme ça, je suis sĂ»r que le mec qu’il rĂ©serve chez moi tu vois.

Elise : oui.

Thomas : c’est toujours pareil. C’est toujours le rĂ©sultat que vous aurez seront directement corrĂ©lĂ©e Ă  votre implication en termes de temps. Mais bon voilĂ  moi je suis plus du genre bon vas-y prends le lien et rĂ©serve.

Elise : OK, lĂ  on a quelqu’un qui nous dit OK, super top. VoilĂ , avec une formation avec des mises Ă  jour Ă  vie. C’est de plus en plus rare. C’est vrai qu’il y a une grande valeur, il y a une grande valeur Ă  ça.

Thomas : oui, par exemple, tu vois, il y a
 avant j’avais un module pour expĂ©dia, pour se lister sur expĂ©dia et malheureusement expĂ©dia ont pris un tournant en virant finalement tous les petits particuliers comme nous, en gardant exclusivement que les hĂŽtels oĂč nous dirigeons vers la plateforme Abritel homeaway. Et donc, du coup, j’ai refait tout un module Abritel homeawey que j’ai intĂ©grĂ© rĂ©cemment Ă  la formation pour lequel c’est gratuit quoi. C’est normal quoi, enfin la formation est dĂ©jĂ  payĂ©e, donc c’est normal qu’elle soit toujours mise Ă  jour et fraĂźche.

Elise : oui, je partage les mĂȘmes convictions. Alors je remonte un peu sur les questions qu’on n’a pas eu le temps de dĂ©rouler. On a quelqu’un qui nous dit pour les personnes qui ont un bien ou plusieurs, quel est l’ultime point fort de cet outil beds24 si tu devais en choisir un, tu vois.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Sous location professionnelle : ne faĂźtes pas ces erreurs en faisant vos prix

Thomas : si je devais en choisir un, ce serait vous soulager de la Charge mentale. C’est tricher, c’est tricher parce que ça sent bon, mais en vrai c’est ça, beds24 ce n’est pas un truc, c’est automatisĂ© l’ensemble de votre gestion. Donc l’ultime point fort pour moi, c’est finalement ce qui prend plus de temps. Ce qui prend plus de temps, c’est peut-ĂȘtre l’envoi des e-mails au client je dirai. Si vraiment je dois en choisir qu’un seul, mais bon, il ne faut pas occulter non plus le dĂ©biter les cartes, des rĂ©servations automatiquement, prendre des cautions automatiques, faire signer des contrats de maniĂšre digitale, envoyer des factures automatiques, tout ça, il ne faut pas l’occulter, c’est des choses qui prennent du temps aussi et la synchronisation des calendriers en temps rĂ©el. Ça reste l’autre fonctionnalitĂ© d’optimisation de prix

Elise : c’est ce que j’allais dire, tu m’hĂŽte les mots de la bouche-lĂ , j’allais prĂȘcher un peu pour ma paroisse. Alors on a quelqu’un qui salut Thomas, malheureusement, on ne voit pas ton prĂ©nom.

Thomas : salut !

 Elise : alors aprĂšs, oui, on a Grigoris qui nous dit tout Ă  l’heure Grigoris nous poser la question de la comparaison Superhote beds24, lĂ  il nous dit mon Ă©tablissement situĂ© en ville thermale peux effectuer des rĂ©ductions pour une durĂ©e de 20, alors attend je crois que la question a Ă©tĂ© reposĂ©e tout Ă  l’heure. Peut-on effectuer des rĂ©ductions de 20 ou 21 nuitĂ©es ? Impossible sur booking ou Airbnb 7 jours ou 28 jours ?

Thomas :  oui avec beds24 c’est possible, sans problĂšme. Effectivement, il a raison. En plus, sur
 comme ça sans channel manager c’est compliquĂ©. Avec beds24 pas de soucis.

Elise : top super, mais il y a quelqu’un qui dit Thomas est un excellent formateur. Je ne saurais que confirmer.

Thomas : merci, c’est sympa.

Elise : je ne saurais que confirmer, Sandra nous dit que c’est possible d’avoir le lien de tes formations, Thomas, s’il te plaĂźt. Mais Ă©coute, j’ai envoyĂ© le lien. Alors c’est vrai que je me rends compte que le lien n’est parti que
 pour les personnes qui nous regardent sur YouTube. Ce que je vais faire, c’est que je vais aller le mettre sur Facebook directement depuis l’interface de Live. Ça ne part pas je crois. Je regarde si on a d’autres questions. Je crois qu’on a rĂ©pondu Ă  un grand nombre de questions. Est-ce que vous avez d’autres questions pour Thomas ? Est-ce que tu vois ?

Thomas : il y a Gregorie qui demande travaillerais tu dans un futur proche de faire financer la formation avec le CPF ? GrĂ©gori, non. Malheureusement ! Malheureusement non. Pourquoi ? Parce que, comme je disais, comme je dis tout Ă  l’heure beds24 clickparclick, si tu veux le CPF. Ça demande Ă©normĂ©ment de contraintes administratives. C’est un audit rĂ©gulier sur la formation. Ça veut dire vĂ©rifier que tous les gens qui prennent la formation font la formation dans son intĂ©gralitĂ©, ou alors dans une grande majoritĂ©. Ça veut dire du coup un suivi, ça veut dire des Ă©quipes pour faire suivre tout le monde. Et je n’ai pas envie de
 Je n’ai pas envie d’ĂȘtre derriĂšre les gens. Est-ce que t’as vu le module machin ? Est-ce que tu l’as fait ? Parce qu’en plus ma formation, vous n’ĂȘtes pas obligĂ© de tout faire. Donc ça ne s’adapte pas forcĂ©ment Ă  ce genre de truc. Et franchement moi j’ai aussi un mĂ©tier, je suis, conseiller en investissement locatif. Je recherche des biens pour des gens et je n’ai pas le temps d’aller ĂȘtre derriĂšre l’ordinateur de chaque personne qui prend ma formation pour l’embĂȘter et lui demander d’avancer parce que sinon, je ne vais pas ĂȘtre payĂ©. Ce qu’il faut comprendre, c’est que le CPF en fait. Du coup, vous payez avec votre CPF. Mais finalement, nous, en tant que formateurs, mĂȘme si je n’aime pas trop ce mot, nous on est payĂ© que si la personne qui a pris la formation va au bout de la formation. Donc du coup, il faut harceler les gens pour leur dire d’aller au bout. Moi, j’ai envie de ça, donc je suis trĂšs honnĂȘte avec vous. Non, ce n’est pas dans les tuyaux. En toute honnĂȘtetĂ©, en toute transparence.

Elise : c’est des raisons tout Ă  fait honorables, je viens de partager les diffĂ©rents liens, les codes et mĂȘme le lien de chĂšque France numĂ©rique si jamais vous voulez aller jeter un petit coup d’Ɠil en commentaire comme ça, vous pouvez avoir toutes les infos. Une autre question aussi qui dit beaucoup de bĂ©nĂ©fices tourner sur le produit, mais dans la globalitĂ©, l’ultime bĂ©nĂ©fice et le fait que l’outil permet de mieux gĂ©rer les locations et potentiellement obtenir plus de locations.

Thomas : c’est ça. On est lĂ  pour augmenter les rĂ©servations, augmenter votre chiffre d’affaires, augmenter le revenu que vous allez tirer de tous vos logements beds24 c’est un incontournable pour faire ça. Ce n’est pas uniquement pour vous faire gagner du temps, c’est aussi vous faire gagner plus d’argent. Et quand vous combinez ça Ă  la formation d’Elise voilĂ  vous allez sur la lune quoi c’est « tous a bonne Â».

Elise : c’est vrai qu’il y a beaucoup de stratĂ©gies qui sont Ă©voquĂ©es dans la formation. J’affiche complet, par exemple, qui nĂ©cessite aussi beds24 parce que beds24 permet de faire beaucoup de choses, comme on disait au dĂ©but, permet de faire beaucoup de choses que d’autres ne permettent pas. Donc quand on veut aussi avoir une logique jusqu’au bout, professionnaliser et de rentabilitĂ©. Mais il y a bien maĂźtrisĂ© beds24. Comme tu le dis, il y a faire du revenu management aussi et c’est un outil qui permet d’en faire quoi, donc ça c’est top !

Thomas : franchement, il y a
  C’est vraiment cette chose-lĂ  qu’il faut garder Ă  l’idĂ©e. ArrĂȘter de passer du temps sur des choses qui sont qui n’ont pas de valeur pour vous. Des envois, des e-mails dĂ©bitĂ©s des cartes bleues, courir aprĂšs le client pour qu’il mette sa caution, lui faire signer un contrat, lui envoyer une facture, rĂ©pondre Ă  toutes ces questions. Vous n’avez pas le temps de faire ce genre de choses. Ce temps-lĂ , il est bien mieux dĂ©pensĂ© entre amis Ă  faire un repas, avec votre famille, vos enfants, tout ça. Vous ne devez plus laisser cette activitĂ©, aussi rentable que soit elle, perturber votre temps avec votre vos proches, ou mĂȘme vous empĂȘcher de faire vos hobbies, enfin il y a beaucoup plus intĂ©ressant Ă  faire que ça. On ne va pas se mentir, donc il y a cet aspect temps et il y a l’aspect argent avec augmenter votre chiffre d’affaires, votre remplissage, vos rĂ©servations et votre taux de clic sur votre annonce. Tous ces trucs-lĂ , c’est deux choses qu’il faut garder en tĂȘte quand vous pensez Ă  beds24 et au programme beds24 clickparclick, puisque c’est comme ça que je l’ai conçu, donc voilĂ , c’est donc ça qu’il faut garder Ă  l’esprit.

Elise : top ! Ce qui est intĂ©ressant aussi, c’est que tu as Ă©tĂ© un jour comme on a tous Ă©tĂ©, tu as Ă©tĂ© dĂ©butant beds24 tu vois ton
 C’est lĂ  oĂč ton parcours il rend aussi cette formation beaucoup plus intĂ©ressante que digeste, parce que ce n’est pas comme si tu avais, je n’ai pas Ă©tĂ© un collaborateur beds24. LĂ  a Ă©tĂ© dans les chaussures comme nous tous du loueur qui dĂ©marre et qui apprivoise le truc et tout. Donc tes explications, elles en sont mille fois plus claires d’ailleurs.

Thomas : oui exactement !

Elise : Peut-on avoir une offre pour ceux qui prennent ta formation de faire le gros du boulot, c’est-Ă -dire le paramĂ©trage de tous les biens dans beds24 au dĂ©but, et la personne dĂ©roule aprĂšs, sinon une offre de formation avec ou sans coaching individuel d’un an, par exemple pour les nĂ©ophytes.

Thomas : alors ça, je l’ai fait au dĂ©but, Ă  savoir que je proposais au dĂ©but de vous faire le paramĂ©trage intĂ©gral. En vous donnant aussi bien Ă©videment le Full Access Ă  la plateforme. Malheureusement, ça ne marche pas, ça ne marche pas parce que moi, ce qui m’intĂ©resse, c’est de vous apprendre Ă  pĂȘcher et pas de vous du poisson, comme on dit, et vraiment beds24. Je le vois aujourd’hui ceux pour qui j’ai fait le paramĂ©trage.  Ils ne sont pas allĂ©s au bout de la formation, je sais et du coup, ils me contactent, oui comment on fait si, comment on fait ça et malheureusement moi, je rĂ©ponds regarde telle vidĂ©o, regarde telle vidĂ©o et je ne veux plus entrer dans cette relation-lĂ  par ce que je trouve que du coup elle n’est pas qualitative. Et franchement si vous avez cet Ă©tat d’esprit de laisser faire quelqu’un le faire pour vous, mettez vos biens dans une conciergerie. Ne vous embĂȘtez pas Ă  demander Ă  quelqu’un de vous paramĂ©trer beds24 parce que le jour oĂč cette personne, elle n’est plus lĂ  et bien vous serai tout seul, complĂštement perdu sur la plateforme. Donc soit, vous apprenez Ă  le faire et moi, je vous propose le TGV pour le faire l’autoroute, vous appeler ça comme vous voulez le super Sonic, mais le but du jeu, c’est de vous faire gagner le maximum de temps c’est pour ça qu’il y a beds24 clickparclick vous apprenez Ă  le faire rapidement, correctement ou alors   si vraiment vous ne voulez parle faire mettrez votre bien dans une conciergerie, mais l’entre-deux, j’ai essayĂ© et ça ne marche pas. Je suis trĂšs honnĂȘte aprĂšs coaching individuel ça on pourra en reparler, c’est une offre Ă  laquelle je pense, ce n’est pas encore matĂ©rialiser, mais ce serait vraiment de l’individuel, individuel. Ça ne sera pas forcĂ©ment dans le paramĂ©trage de beds24 ça viendrait avec si tu veux, mais ce serait lĂ  pour vous faire atteindre un certain taux de remplissage, un certain chiffre d’affaires dans vos appartements pour ceux qui galĂšre Ă  louer et j’en ai beaucoup qui me disent oui est que tu peux regarder mon annonce je ne comprends pas, mais je ne loue pas et que trois nuits ce mois-ci alors, mais quand je regarde l’annonce, quand je regarde les prix et tout, il y a mille trucs qui ne vont pas, donc je me dis typiquement  qu’avec quelqu’un comme ça je peux l’amener facilement a 20 ou 25 nuits par mois donc voilĂ  bon ce n’est pas le sujet du live ce soir, mais c’est une offre Ă  laquelle je rĂ©flĂ©chis sĂ©rieusement, mais ce serait vraiment pour trĂšs peu de personnes et ce sera au-delĂ  de beds24.

Elise : et puis ce qu’on peut dire c’est qu’on un peu peur tu vois pour quelqu‘un qui n’est pas trĂšs technique, qui se dit oh mon dieu, je ne vais pas y arriver tu vois ça peut ĂȘtre la crainte qu’on peut avoir de se dire oui tous ces gens-lĂ  il sont peut-ĂȘtre alaise avec la technique que moi ce n’est pas du tout mon dĂ©lire  ce qu’il faut savoir aussi c’est que si on regarde une vidĂ©o enfin tu me corriges si je me trompe, mais Ă  ma comprĂ©hension c’est que si on regarde une vidĂ©o on a une question, le groupe Facebook il sert Ă  ça aussi et puis on va poser cette question, il a toujours quelqu’un qui va rĂ©pondre qui est passer par lĂ  en fait puis que tout le monde a fait la formation

Thomas : c’est clair, Elise j’ai quelqu’un qui m’a dit mĂȘme ma grande mĂšre elle aurait pu paramĂ©trer beds24 avec tes vidĂ©os je pense que ça veut tout dire. Et j’ai des seniors dans mes clients, ils ne sont pas forcĂ©ment alaise avec l’internet, l’informatique et tout ça, mais qui y sont arriver, c’est vraiment
 les vidĂ©os je les aie faits comme si il fallait qu’un gamin de cinq ans puisse y arrivĂ© donc ça ne veut pas dire que je parle comme du dĂ©bile, mais c’est clic par clic c’est-Ă -dire que  tu veux faire ça bien regarde j’ai filmer mon Ă©cran, tu cliques lĂ , tu cliques lĂ  et c’est bon c’est partir  il  ne faut vraiment pas avoir peur moi je suis lĂ  pour vous accompagner et pour aller au bout donc encore une fois je ne laisse jamais de question sans rĂ©ponse, le but du jeu c’est que ça fonctionne pour tout le monde. Et ceux pour qui ça ne fonctionne pas, on regarde ensemble et on le voit ensemble. 

Elise : top ! Est-ce que tu as une garantir de quelques jours si jamais les gens ils se dire alors je me lance, si j’essaie et qu’au visionnage des premiĂšres vidĂ©os, je ne suis pas content, je demanderais un remboursement, une garantie de satisfaction ?

Thomas : oui, oui bien sĂ»r, il y a une garantir satisfaire ou rembourse de quatorze jours  vous avez accĂšs Ă  l’intĂ©gralitĂ© du module 1 avec quand mĂȘme pas mal de vidĂ©o c’est comme on vous fait une Ă©norme prĂ©sentation de beds24 pour que vous compreniez un pour que vous y retrouviez un peu dedans finalement et si ça ne vous plait pas vous m’envoyer un email et je vous rembourse sur le champ, si vous voulez en revanche dĂ©bloquer les autres modules avant la pĂ©riode des 14 jours  vous m’envoyer un email de la mĂȘme maniĂšre en disant lĂ  je renonce Ă  la pĂ©riode de garantir et je voudrai accĂ©dĂ© Ă  tout et boum ! comme ça je dĂ©bloque toute la formation, et vous avancez Ă  votre rythme.

Elise : top !

Tomas : et
 non, je voulais dire un truc, mais je ne me rappelle plus c’est quoi

Elise : d’accord, OK ça reviendra. On a Gregory qui nous dit un logiciel ne remplacera jamais une personne pour le revenu management dĂ©dicace Ă  toi Elise, merci Gregory pour la dĂ©dicace. C’est un trĂšs bon point. Maintenant, pour complĂ©ter ce que tu dis, c’est vrai qu’un logiciel, je l’ai souvent partagĂ© sur la chaĂźne. Un logiciel ne fait jamais un aussi beau travail qu’un cerveau humain. Mais pour que le cerveau humain puisse aller plus vite, c’est lĂ  aussi bien d’avoir le support d’un bout de Channel. Parce qu’il y a tout un tas de fonctionnalitĂ©s, dans beds24 qui permettent de gagner du temps sur justement, cette optimisation que notre cerveau, on le passe exclusivement Ă  penser des stratĂ©gies et qu’aprĂšs la mise en place, que ça se fasse y perdit de quoi qu’on ne passe pas nos heures Ă  la mettre en place, quoi ?

Thomas : oui, oui si tu permets Elise, j’ai retrouvĂ© ce que je voulais dire tout Ă  leur il n’y a pas trĂšs, trĂšs longtemps beds24 a commencĂ© Ă  partiellement traduire leur logiciel en français. Alors c’est pas mal. Maintenant, ce n’est pas complet et j’ai fait un petit sondage auprĂšs de mes clients, mes Ă©lĂšves appeler les comme vous voulez des gens qui sont membres de la communautĂ© beds24 qui ont fait mon programme et Ă  quasi l’unanimitĂ©, tout le monde reste en anglais parce qu’une fois qu’ils ont identifiĂ© les mots clĂ©s, les petits boutons et tout il ne veulent plus  passer en français, ils comprennent comment ça marche en anglais et du coup, bien voilĂ  ils le gardent en anglais donc  pour vous montrer Ă  quel point vraiment, c’est juste le dĂ©but ou il faut se faire un peu violence, faut se dire OK, je m’y mets et du coup, je suis lĂ  pour vous accompagner et vous montrer. Et aprĂšs, ça glisse tout seul. Vraiment, quand on a compris, c’est du gĂąteau.

Elise : top ! On a quelqu’un qui nous demande avec Beds24 quand tu parles d’envoi de contrats, est-ce qu’il y a le prix notĂ© dessus ?

Thomas : trĂšs bonne question. La rĂ©ponse est oui. Ça va mĂȘme bien plus loin puisque j’utilise des liens qui sont entiĂšrement personnalisĂ©s pour le contrat. Donc quand le client reçoit un e-mail de bienvenue sans relĂąche, nous vous confirmons votre rĂ©servation de telle date, Ă  telle date, pour tel tant de personnes. VoilĂ  le lien vers votre contrat de location Ă  signer. Il clique dessus et il a dĂ©jĂ  prĂ© remplis son nom, son prĂ©nom, son adresse, son numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone, sa date de check-in, check-out, son numĂ©ro de rĂ©servation, le prix de sa rĂ©servation. Finalement, il n’a plus qu’à
 Il y a mĂȘme du coup le nom, prĂ©nom et adresses e-mail du propriĂ©taire du bien. Et il n’a plus qu’Ă  remplir son adresse e-mail et Ă  signer avec son doigt sur son tĂ©lĂ©phone. Il clique sur Valider et vous recevez tous les deux un exemplaire signĂ© par elle-mĂȘme. Et d’ailleurs, j’ai rajoutĂ© une mise Ă  jour-lĂ  sur ce truc-lĂ . Maintenant, vous avez la possibilitĂ© aussi de demander Ă  ce qu’il upload sa carte d’identitĂ©. Donc, disons qu’il est sur son tĂ©lĂ©phone. Il a une section oĂč il tape sur un bouton. Il prend sa carte d’identitĂ©, il la prend en photo. Ça s’intĂšgre dans le contrat de location. Et vous avez, ces cartes d’identitĂ©. VoilĂ ,

Elise : Sandra nous dit, super gĂ©niale, car c’est vraiment chronophage.

Thomas : oui, c’est vrai, si seulement ça a Ă©tĂ© chronophage. Oui, oui je te rejoins lĂ -dessus. Le contrat de location et c’est nĂ©cessaire, il y en a plein. Je vous vois tous ceux qui font sans contrat de location. Je vous vois, sachez-le. Mais un jour, il va vous arriver des bricoles. Donc protĂ©gĂ© bien comme il faut pour pouvoir justifier la prise de caution, le non-remboursement dans certaines conditions, ce genre de chose, vous gĂ©rer une activitĂ© commerciale. Vous devez ĂȘtre parĂ© Ă  certaines Ă©ventualitĂ©s.

Elise : Oui, oui, c’est vrai qu’on pourrait, c’est humain, on pourrait se dire OK, j’ai la flemme, tu vois, j’ai la flemme et je prĂ©fĂšre prendre le risque d’ĂȘtre un peu hors-la-loi parce que je sais que ça va me prendre des heures. Mais c’est justement l’opportunitĂ© de se former que ça ne prenne pas de temps et de se mettre au carrĂ© avec ce risque-lĂ . En fait, la rĂ©duction du risque, c’est aussi…

Thomas : excusez-moi, je suis parti ou je suis toujours lĂ .

Elise : Ă©coute, tu es lĂ , mais figĂ©. Ça y est, tu es lĂ , super, tu es revenu.

Thomas : j’ai eu un appel, donc tu sais donc ça utiliser la vidĂ©o ?

Elise : oui.

Thomas : on disait quoi ?

Elise : mais non, j’Ă©tais juste en train d’abonder dans ton sens en disant qu’en fait, c’est humain aussi de se dire qu’on peut avoir la flemme, mais on prĂ©fĂšre prendre le risque de ne pas envoyer des contrats, mais avec des solutions d’automatisation. Il y a mĂȘme plus dĂ©bat, en fait. Du coup, c’est automatisĂ©. Donc non seulement on est carrĂ© par rapport Ă  la loi, mais en plus, on n’a pas le problĂšme tu vois.

Thomas : exactement, exactement. Mais oui, il y en a plein qui font ça. Et je l’entends ce discours de se dire, je prends le risque parce que les dĂ©gĂąts, les litiges, c’est vraiment une minoritĂ©. La plupart du temps, c’est OK. Oui, sauf que vous n’ĂȘtes pas Ă  l’abri de ça, et il vaut mieux avoir fait le travail une fois ça, prendre 30 minutes, peut-ĂȘtre une heure, et vous serez tranquille plutĂŽt que croiser les doigts pour qu’il n’arrive Ă  rien. Et puis peut-ĂȘtre. Certes, vous vous assumeriez le risque et la perte financiĂšre, mais c’est dommage pour une heure de temps Ă  vous protĂ©ger avec un contrat affinĂ© par un avocat Ă  la cour bien lĂ  vous ĂȘtes tranquille.

Elise : oui c’est ça.

Thomas : moi, j’aime bien dormir sur mes deux oreilles. J’aime bien quand les choses sont carrĂ©es et je sais que voilĂ  s’il y a un problĂšme, je prends sur la caution. Si ça va au-dessus de la caution, je suis trĂšs bien assurĂ© et dans tous les cas, je dors sur mes deux oreilles et moi j’aime bien.

Elise : oui puis en fait, ce n’est pas un problĂšme jusqu’Ă  ce qu’on ait une vraie tuile. Quand tu disais tout Ă  l’heure, ils peuvent amener des bricoles. J’aime bien le mot parce qu’on sait que ce qui pourrait nous arriver, ce n’est justement pas des bricoles, tu vois.  C’est vraiment des gros montants. Et ça pourrait vraiment nous mettre dans la panade quoi.

Thomas : oui, oui exactement.

Elise : quelqu’un demande pour la caution qu’est-ce que vous utilisez ?

Thomas : alos moi, dans mon programme, je propose 2 chapitres diffĂ©rents sur la caution. Un chapitre avec Strike et un chapitre avec Swikly. Donc ce sera Ă  vous les avantages et les inconvĂ©nients des deux cĂŽtĂ©s. Il y en a un qui est plus cher que l’autre, mais qui est plus fiable que l’autre. Maintenant, voilĂ  donc c’est les deux que je recommande dans mon programme et je vous apprends dans les deux cas Ă  les paramĂ©trer. Ce qu’il faut savoir, c’est que sur Strike, vous allez pouvoir encaisser les rĂ©servations des clients. Donc, par exemple, Booking va vous communiquer les coordonnĂ©es de cartes de crĂ©dit du client. Elles vont aller Ă  la rĂ©servation, elles vont revenir avec toutes les informations de rĂ©servation elles vont rentrer dans Stripe. Stripe va les envoyer, pardon ça va rentrer dans beds24, beds24 va les envoyer dans Stripe, stripe va aller dĂ©biter la carte et envoyer un message OK, c’est bon, c’est dĂ©bitĂ©. Et un jour avant l’arrivĂ©e ou le jour mĂȘme, vous le configurĂ© comme vous le voulez, stripe, on va crĂ©er une rĂšgle sur beds24 qui va demander Ă  Stripe de prendre une caution sur la carte de crĂ©dit du client sous forme d’empreinte uniquement. Donc c’est une prĂ© autorisation, ce n’est pas dĂ©bitĂ© et si c’est bon, ça renvoie un message Ă  beds24 en disant OK et de lĂ , on peut configurer certaines seules actions automatiques, comme par exemple l’envoi du code de la boite Ă  clĂ©, donc qui ne s’enverrait uniquement que si la caution a Ă©tĂ© prise et si ce n’est pas bon. Si, pour une raison ou pour une autre, il n’y a pas assez de fonds parce que la carte est frauduleuse, je n’en sais rien, la caution est refusĂ©e parce qu’on n’a pas pu prendre le montant qu’on a configurĂ© et bien Stripe en notifie beds24et de lĂ , avec un certain code du coup que stripe pourrait envoyer beds24, alors beds24 va envoyer un e-mail qu’on aura aussi paramĂ©trĂ© qui dit simplement bien voilĂ  comme on vous l’a indiquĂ© dans l’annonce. Et puis pendant la rĂ©servation, sur le contrat aussi de location, bien il y a une caution pour rentrer dans l’appartement, avoir accĂšs Ă  l’appartement. Malheureusement, elle a Ă©tĂ© refusĂ©e. On a essayĂ© de la prendre sur votre carte de crĂ©dit a Ă©tĂ© refusĂ©e pour telle ou telle raison. VoilĂ  un nouveau lien sĂ©curisĂ© pour vous permettre de poser la caution de façon Ă  ce qu’on puisse vous envoyer l’accĂšs au logement. Et lĂ , il clique dessus, il arrive sur une page de paiement sĂ©curisĂ© avec son nom, la recap de sa rĂ©servation, il rentre ses coordonnĂ©es de carte de crĂ©dit des diffĂ©rentes de prĂ©fĂ©rences pour que ça fonctionne. Et si ça ne fonctionne pas, on lui dit tout de suite non ça ne marche pas et si ça fonctionne merci beaucoup. Et puis du coup, il reçoit e-mail avec le code de la boite Ă  clĂ©. Alors il y a cette façon de faire et que vous fonctionner avec stripe ou le swikly de votre cĂŽtĂ© c’est que vous n’avez pas les coordonnĂ©es de carte de crĂ©dit du client Ă  la rĂ©servation parce que booking ne vous les communique pas ou parce que c’est une rĂ©servation sur notre plateforme qui ne gĂšre pas la caution et qui ne vous communique pas les coordonnĂ©es de carte de crĂ©dit.  Et bien, vous pouvez aussi paramĂ©trer. Le jour mĂȘme oĂč la veille ou eux jours vous faites comme vous voulez, mettez quand vous voulez un Email va ĂȘtre envoyĂ© au client en lui disant Ă  nouveau pour prĂ©parer votre check-in et comme on vous l’a indiquĂ©, il y a une caution Ă  mettre. Voici le lien sĂ©curisĂ© pour mettre la caution et entrer votre carte de crĂ©dit pour pouvoir
 Qu’on comprenne et qu’on puisse prendre une autorisation, d’empreinte sur votre carte de crĂ©dit et garantir votre sĂ©jour. Alors, cette solution-lĂ , elle marche aussi. Moi, j’ai arrĂȘtĂ© de faire ça parce que ça arrive de temps en temps. Tu en as qui font un peu l’autruche, tu vois. Je n’ai pas vu, il t’appelle et il dit je suis devant. Comment je fais pour rentrer ?

Je vous ai envoyĂ© un e-mail pour que vous mettiez votre caution et vous n’avez pas fait.

Je ne l’ai pas vu.

Donc voilĂ , quand tu l’auras fait, tu recevras le code de la boite Ă  clĂ©. Moi, alors je n’ai plus envie de leur courir aprĂšs, a ces rares oiseaux, qui ne faisaient pas. Et du coup maintenant, je crois que je peux demander Ă  booking de m’envoyer les coordonnĂ©es des cartes de crĂ©dit directement comme ça. Quelques jours avant, je ne leur pose pas la question. Je prends la caution et j’ai des contacts que si ça ne marche pas enfin, c’est beds24 qui va les contacter pour moi seulement que si ça n’a pas fonctionnĂ©.  

Elise: Sandra, elle nous dit Booking refuse de donner les coordonnĂ©es des CB des clients. Comment faire ? Je passe par booking pour le paiement de rĂ©sa.

Thomas : oui, il y en a qui
  C’est vrai que de plus en plus les Booking sont rĂ©ticents Ă  le faire et nous demandent de plus en plus d’expĂ©rience d’anciennetĂ© sur leur site. Pour vous faire confiance. Et malheureusement, aujourd’hui, je suis incapable et Booking eux-mĂȘmes, les agences sont incapables de vous dire. ConcrĂštement, combien d’annĂ©es, combien de commentaires, combien de rĂ©servations, on doit avoir pour pouvoir bĂ©nĂ©ficier des coordonnĂ©es de carte de crĂ©dit. J’ai l’impression que c’est alĂ©atoire, je ne sais pas si c’est Ă  la tĂȘte du client. Ou selon le jour si c’est mardi ou mercredi, je n’en sais rien. Il y a des clients qui rĂ©ussissent Ă   les obtenir rapidement, il y en a d’autre qui galĂšre et donc la malheureusement c’est vraiment entre les mains de booking et je ne peux pas vous dire autrement que bien vous dĂ©pendez de cette plateforme Ă  ce niveau-lĂ  et de continuer Ă  les laisser dĂ©biter les cartes de crĂ©dit du client et du coup Ă  procĂ©der comme je l’ai dit tout Ă  l’heure Ă  envoyer un lien sĂ©curiser par Email automatiquement, tout est automatique encore une fois, c’est juste que bon voilĂ  il faudra de temps en temps faire le suivi avec ceux qui ne le font pas quoi, mais ça marche tout aussi

Elise :  Sandra, elle dit Airbnb me dit que je n’ai pas le droit de demander une caution au client, car c’est dĂ©jĂ  sur leur site, si je ne mets pas de caution dans mes annonces ou 0 sur aibnb puis je utiliser que stripe ?

Thomas : alors Airbnb c’est vrai, c’est la force Airbnb, c’est qu’eux ils gĂšrent la caution. Moi, j’ai envie de te dire, je pense, toujours en premier Ă  l’expĂ©rience client et aller embĂȘter un client la veille ou le jour de son arrivĂ©e, Ă  lui demander d’aller voir ses e-mails, de cliquer sur le lien, de rentrer sa carte bleue. Donc de sortir son portefeuille, de le faire machin, il peut ĂȘtre dans un train, sur son tĂ©lĂ©phone. C’est la galĂšre pour rentrer une caution. Ça n’entame pas des masses, mais ça entame son expĂ©rience client. Finalement, il y a eu des Ă©tapes Ă  faire pour lui. OK ! Alors qu’Airbnb, le gĂšre pour vous, il vous suffit de leur indiquer le montant de caution que vous voulez mettre pour votre appartement ou votre logement, votre villa, peu importe ce que vous avez. Et ils le gĂšrent pour vous. Donc est-ce que c’est vraiment pertinent d’aller demander une caution au client alors qu’il est passĂ© par airbnb et qu’eux, il la gĂšre pour vous ? Je ne suis pas sĂ»r, surtout que bon, leur centre de litige est plutĂŽt efficace. Ils ont une grosse assurance derriĂšre pour les rares cas oĂč j’ai dĂ» prendre la caution et que c’Ă©tait sur booking. Ça s’est plutĂŽt bien passĂ©. C’est-Ă -dire que si le client refusait de payer booking sursaturĂ©es, et nous rembourser automatiquement. Le plus compliquĂ© dans ce cas de figure, c’est de gĂ©rer les clients qui ont fumĂ© dans l’appartement parce que du coup, ce n’est pas de casse, c’est l’odeur. Et dans ce cas-lĂ , vous demandez Ă  votre prestataire de vous faire une facture de forfait de dĂ©senfumage, spĂ©cial dĂ©senfumage, odeur de cigarette. Vous leur envoyez Ă  airbnb et ils vont vous rembourser le montant.

Elise : OK top, Sandra elle nous pose plein de questions sur ce sujet-lĂ , comment faire alors ? Mon message de caution ne sert pas. Attends, je relis tous les messages airbnb gĂšre la caution quand on a un problĂšme, c’est compliquĂ© de rĂ©cupĂ©rer la caution et c’est le client qui appelle Airbnb pour dire qu’on lui demande une caution en plus de celle sur le site.

Thomas : oui, il a raison le client. Il a lu ton annonce y voit une caution prise par airbnb et toi, tu demandes une deuxiĂšme caution, quelque part, tu ne peux pas lui en vouloir. Il se dit bien non, pourquoi je suis passĂ© par Airbnb, un site qui me garantit justement la caution pour mon sĂ©jour ? Donc pourquoi je mettrais une deuxiĂšme caution ?

Elise : OK, Ă©coute ça, c’est ça, c’est un sujet qui est couvert du coup dans la formation pour aider tout le monde, les personnes qui participent Ă  ta formation. Elles sont sereines sur ce sujet de la caution.

Thomas : oui, oui, bien sĂ»r, bien sĂ»r, c’est assez rare dans tous les cas, mais c’est traiter jusqu’au bout, avec plusieurs options, que vous ayez les cartes de crĂ©dit ou pas, que vous utilisez Stripe ou Swikly.

Elise : top ! Super bien, Ă©coute, je crois qu’on a rĂ©pondu Ă  toutes les questions qui t’ont Ă©tĂ© posĂ©es. Thomas ce soir, franchement, merci beaucoup de tout ce que tu nous as apportĂ©, tout ce que tu nous as partagĂ©. C’Ă©tait super intĂ©ressant.

Thomas : avec plaisir.

Elise : merci beaucoup. Merci pour ton temps. Merci Ă  vous tous d’avoir Ă©tĂ© avec nous ce soir. C’Ă©tait vraiment un chouette moment de pouvoir rĂ©pondre Ă  vos questions, de traiter de ces sujets sans langue de bois. On a vraiment parlĂ© de tout. Et peut ĂȘtre rappelĂ© le fait que si vous voulez vous former, sur beds24 parce que vous utilisez un autre Channel aujourd’hui et vous voulez changer parce que vous avez beds24, mais vous avez paramĂ©trĂ© un peu tout seul au fil de l’eau et vous avez envie d’avoir quelque chose de beaucoup plus pro. Ou si vous n’en avez pas aujourd’hui de Channel et vous avez bien compris que c’est un incontournable et qu’il faut y aller mĂȘme si vous avez qu’un seul appart. Dans tous les cas, c’est vraiment important de saisir cette opportunitĂ©-lĂ  qu’il y a jusqu’Ă  demain soir parce qu’en gros, comme on disait, on peut se former pour quelques centaines d’euros, quoi

Thomas : exactement !

Encore une fois, on a fait ce geste ce soir avec Elise 200 euros de rĂ©duction jusqu’Ă  demain soir. Du coup, demain soir, vous avez 200 de rĂ©duction sur l’offre, le pack premium, donc la formation complĂšte, donc 797 euros au lieu de 997 euros. Et vous avez l’État qui vous rembourse 500. Donc vous pouvez potentiellement pour 297 ans seulement. Et puis si vous choisissez finalement de profiter de l’offre Starter, c’est-Ă -dire l’essentiel pour beds24, vous allez y accĂ©der Ă  497 euros et l’État va vous le rembourser intĂ©gralement. Donc, ça ne va rien vous coĂ»ter. Et en plus, cette facture, vous pouvez la faire passer aussi en charge. Donc, vous gagnez sur tous les tableaux. Vous n’avez absolument aucune raison ce soir de ne pas rejoindre beds24 clickparclick pour qu’on puisse ĂȘtre ensemble, vous aider finalement Ă  faire dĂ©coller votre activitĂ©, vos rĂ©servations et puis surtout, faire Ă©conomiser un max de temps sur toute la gestion, que vous ayez un ou plusieurs biens. Vous pouvez compter sur moi.

Elise : je pense que tout est dit.

Thomas : merci Elise, merci Ă  tous ceux qui Ă©taient lĂ  ce soir. Si vous avez d’autres questions, n’hĂ©sitez pas Ă  les Ă©mettre dans les commentaires. J’essaierai d’ailleurs d’y passer dans la soirĂ©e ou demain si, pour vous rĂ©pondre, si vous avez plus de questions. Et puis voilĂ , je reste Ă  votre disposition bien Ă©videmment.

Elise : top ! Merci Ă  toi ! Merci, Ă  tous, je vous souhaite une trĂšs bonne soirĂ©e, un bon match pour ceux qui iraient voir le foot juste aprĂšs cela.

Thomas : aller la France !

Elise : c’est ça ! Aller la France ! Prenez soin de vous. Je vous dis Ă  bientĂŽt pour le prochain live parce que je vais reprendre trĂšs prochainement les Lives, donc rester connectĂ© et prenez soin de vous.

Thomas : Tchao- tchao !

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.