Crash facebook : les enseignements incontournables pour votre location de courte durée

Nous venons de vivre un fait historique : plus de Facebook, plus de Whatsapp, plus d’Instagram pendant plusieurs heures.

Ces plateformes ne sont pas des plateformes de location saisonnière mais malgré tout cela doit nous alerter en tant qu’entrepreneur saisonnier.

Je vous partage les 3 enseignements, à mon sens incontournables, à retenir de tout cela.

💯Recevez par email le livre gratuit (les 6 erreurs qui vous font perdre de l’argent) en rejoignant mon groupe privé sur facebook 💯 https://bit.ly/2KRS5WK

(n’oubliez pas d’indiquer votre email pour recevoir le bonus)

⚠️ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #airbnb #booking #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation #conciergerie

Bonjour et bienvenue sur la chaîne J’affiche Complet, la chaîne qui aide les loueurs saisonniers, les sous-loueurs professionnels et les conciergeries de location saisonnière à devenir des entrepreneurs sereins et ultra-rentables.

Aujourd’hui, on vient de passer quelque chose d’un peu historique. On a passé un truc qui n’est jamais arrivé,  je pense, de l’histoire des réseaux sociaux. On a eu facebook, et donc tout le groupe facebook avec Whatsapp et Instagram qui a littéralement craché de hier soir à dans la nuit aujourd’hui. C’est un fait, qui vous allez me dire, n’est pas directement corrélée à la location saisonnière. Alors certains loueurs saisonniers utilisent Facebook pour faire de la location saisonnière, pour notamment trouver des prospects, mais c’est vrai que le lien n’est pas évident. En revanche, si justement on voit, comme je vous le recommande, et comme j’en parle beaucoup sur les différents live que je fais, si vous voyez votre activité comme une activité d’entrepreneur saisonnier, ce qui est à mon sens le gage pour vous pour avoir la vie que vous souhaitez par rapport à tout ça, du coup ça donne une perspective complètement différente à ce point là. Moi même, je dois avouer, quand j’ai vu que tout était crashé hier, le premier réflexe que j’ai eue c’était de me dire : “ah ok donc on peut plus trouver J’affiche Complet sur Facebook”, notre groupe facebook qui réunit aujourd’hui un peu plus de 1000 membres. “Ben il est crashé aussi !”. Où est-ce qu’on peut retrouver J’affiche Complet, la chaîne youtube ? On a quand même notre site internet, mais c’est tout de suite un truc qui m’est venu à l’esprit. J’ai réfléchi à tout ça et je me suis dit : “Mais en fait, quand on est loueur saisonnier, et donc entrepreneur saisonnier, il y a plusieurs impacts et il y a des enseignements qui sont pour moi incontournables par rapport à ce qui s’est passé hier soir. Je voulais absolument vous en parler aujourd’hui, donc ça va être l’objectif de cette vidéo. Je peux pas faire une intro qui dure des plombes, mais voilà, l’objectif de cette vidéo est de partager avec vous ce qui est pour moi les trois enseignements en location saisonnière par rapport à cet événement mondialement nouveau qui a été ce crash de Facebook, Whatsapp et Instagram.

Quand vous arrivez, n’hésitez pas à saluer, c’est toujours un plaisir d’être ensemble pour pouvoir partager ça, répondre à vos questions si vous en avez. Donc n’hésitez pas, ça me fait vraiment plaisir. 

  • Bonjour Axel, bienvenue dans ce Live ! J’espère que tu vas bien ! Bonjour Romain, bienvenue à toi aussi. 

Romain nous regarde depuis Youtube. Si vous n’êtes pas abonnés à la chaîne Youtube, n’hésitez pas à le faire, parce que l’ avantage c’est que vous allez être alertés quand j’arrive en Live et du coup, vous pouvez facilement vous joindre à nous, poser vos questions. Je vois les questions donc c’est toujours plus sympa.

Alors quand on se dit :”Facebook est craché, whatsapp est craché, instagram est craché”, qu’est ce qui se passe ? Et bien le point numéro 1 que ça m’a évoqué, c’est que je vois beaucoup de loueurs saisonniers qui démarrent dans leur activité et qui démarrent en se disant : “Bon Airbnb, c’est le site qui est pour moi le plus ergonomique, le plus facile à assimiler, donc voilà je vais mettre  mon appartement sur Airbnb et je m’arrête là et ça suffit amplement. Le truc, quand on a une dépendance comme ça à un site de commercialisation, c’est que si demain Airbnb crashe comme ça a pu l’être pour Facebook, si demain Airbnb décide que pour x ou y raison, ce qui est très peu probable, mais quand même, décide que pour x ou y raison, et ne souhaite plus mettre d’appartements, par exemple, de loueurs saisonniers ; d’ailleurs, c’est très peu probable pour Airbnb, enfin ça quand même été le cas sur Expedia, Expedia n’accepte plus les nouvelles inscriptions de loueurs saisonniers et commence à retirer au fil de l’eau les inscriptions des loueurs saisonniers dans leur portefeuille d’annonces. Dans ces cas-là, si Airbnb se coupe du jour au lendemain, vous avez votre location saisonnière qui du jour au lendemain n’existe plus du tout dans le monde ! Faire que tout soit effacé d’un coup ! Donc la première chose que ça m’inspire en enseignement majeur, c’est qu’il ne faut vraiment pas du tout mettre tous ses œufs dans le même panier, se limiter à un seul site. C’était déjà vrai pour des raisons de performance financière, parce qu’être présent sur plus de sites, ça va vous rendre beaucoup plus performant financièrement, mais là plus que jamais, en se rendant compte de la faillibilité, du fait qu’ils ne sont pas infaillibles, vous m’excuserez pour le français, en ayant vraiment ça à l’esprit, le fait qu’ aucun des sites, même un poids lourd comme Facebook n’est infaillible, eh ben ça nous permet de nous rendre compte encore plus qu’ il faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Il faut diversifier sa commercialisation, diversifier les sites sur lesquels votre activité, votre appartement en location saisonnière ou vos appartements en conciergerie sont disponibles de façon à réduire le risque dans ce genre de cas extrême. Alors vous allez me dire : “Ouais, mais ces extrêmes”. Oui, mais enfin l’extrême, il y en a pas mal en ce moment, vous allez remarquer. On a une pandémie, on a Facebook qui crache, ça fait partie du quotidien, ça fait partie des choses qui peuvent arriver, donc c’est vraiment important de l’avoir à l’esprit et de dupliquer les sites sur lesquels vous êtes présents, ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. D’ailleurs, si on fait un parallèle avec sur le côté entrepreneur, c’est reconnu de tous qu’une entreprise qui n’a qu’un seul client, par exemple, est une entreprise à risque, donc même nous, en tant qu’entrepreneur saisonniers, même si on a juste un appartement, mais c’est la même chose en fait : on se met à risque si on est trop dépendant d’une seule plateforme, d’un seul site de commercialisation.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  3 raisons pour lesquelles les loueurs saisonniers échouent

Le deuxième point que je voulais partager avec vous, c’est que se rendre compte que des grosses plateformes comme ça peuvent cracher, c’est aussi se rendre compte qu’au final, on ne possède rien. Je vous donne l’exemple de J’affiche Complet. J’affiche Complet, on a un groupe, comme je vous disais, d’un peu plus de 1000 personnes, 1002 je crois. Si vous n’y êtes pas d’ailleurs, rejoignez-nous. Il est hyper sympa ce groupe, en plus vous recevez un cadeau quand vous vous inscrivez. Le groupe s’appelle “location saisonnière prix et maximisation de chiffre d’affaires”, le lien juste en dessous. N’hésitez pas à le faire, vous recevez les six erreurs à ne pas faire quand vous déterminez vos prix de vente. Tout ça pour vous dire que évidemment, moi hier soir, la remarque je me suis fait, c’est :”Ok, quel est le risque maximum ?” Bah le risque maximum c’est que les plateformes ne nous appartiennent pas, en fait. Même si c’est, donc là je refais le parallèle avec la location saisonnière, même si c’est votre appartement, même si ce sont vos clients, vos voyageurs qui sont venus chez vous, il n’en reste pas moins vrai, que ça passe par Airbnb et que si à un moment donné ça devait cracher, rien ne vous appartient. Tout ça, c’est la propriété d’Airbnb. 

Donc ma deuxième idée et le deuxième point qui à mon avis est incontournable, dont j’ai déjà parlé, mais là ça remet encore en exergue l’importance de ce truc là, c’est qu’ il faut absolument avoir un site direct pour votre activité. Il faut, en fait, que votre activité ait une existence au-delà des plateformes de façon à ce que s’il devait y avoir quelque chose, vous avez toujours votre propre site qui vient vous apporter un flux de prospects, faire en sorte d’être bien référencé sur Google et pour pouvoir avoir une autonomie. Une autonomie, qui, en cas d’urgence, c’est pas votre location saisonnière qui s’efface de la surface du monde, que vous n’avez plus aucune présence en ligne et plus rien du tout.

Donc pour numéro 1, ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier : typiquement se dire j’ai que Airbnb, ça tourne, je m’arrête là. C’est très risqué, ça peut être dommageable. Point numéro 2, vous assurer que vous avez un mode d’acquisition des prospects qui est complémentaire à celui d’être présent sur Airbnb pour garantir aussi votre autonomie en cas de problèmes potentiels.

  • Bonjour John, bienvenue et merci beaucoup de saluer. C’est toujours chouette.

Donc ça c’est pour le point numéro 2 qui est important. Et maintenant, pour vous partager aussi le point numéro 3, qui me semble vraiment aussi capital par rapport à ça, c’est toujours la même idée, mais attention, il faut garantir son autonomie, il faut que vous ayez aussi une pleine possession de votre activité, et que vous soyez pas démuni en cas de problème. Et bien le dernier point qui est mis en place par un certain nombre de loueurs saisonniers, mais je trouve pas encore de façon suffisamment important, donc c’est aussi pour ça que je voulais en parler aujourd’hui , il faut faire en sorte vraiment le plus possible de capter les emails des voyageurs qui viennent vous voir. Pourquoi ? Parce que le fait d’avoir une base de voyageurs qui sont venus vous voir, voire même de gens qui ont surfé sur votre site internet, c’est alors je sais pas si on peut dire ça comme ça, mais pour moi l’image dans ma tête c’est que c’est comme si c’était un fonds de commerce, c’est à dire que vous avez vraiment quelque chose qui a beaucoup de valeurs dans le domaine des entreprises dans le métier. Avoir une base de clients, avoir une base de prospects, ça a énormément de valeur et c’est ça aussi qui garantit votre autonomie, c’est ça aussi qui va faire que si demain votre page Facebook de votre location saisonnière disparaît, si Airbnb ne veut plus de vous, vous avez toujours cette base de gens qui sont venus chez vous, qui étaient très satisfaits, parce que vous faites un travail de bonne qualité, et qui, du coup, sont à même et positifs à l’idée d’être re contacté directement par vos soins pour un potentiel prochain séjour. Vous allez me dire potentiellement…

  • Bonjour Maxime, bienvenue. Bienvenue dans le dans Live. 

Vous allez me dire potentiellement : “Elise, ok, mais tu sais qu’on ne peut pas récolter si facilement que ça les emails met des gens qui viennent etc” Alors ça, c’est tout à fait juste. Il y a des petites astuces, maintenant, qui existent dans le domaine. Ce n’est pas moi qui les ai inventées. Il existe des astuces très répandues. La première astuce, elle est de faire en sorte de proposer aux voyageurs, dans les emails automatiques, que vous lui envoyez avant son arrivée, de lui proposer de télécharger un document pour qu’il ait vraiment tous les éléments avant son séjour, donc un document avec le plan, avec les informations sur des horaires potentiels, sur des numéros importants, etc. De le télécharger en inscrivant son email dans un formulaire prévu à cet effet, qui va lui permettre de recevoir ça par la suite, par email. C’est quelque chose qui fonctionne très bien, parce qu’évidemment les gens vont venir, donc ils ont envie d’avoir les informations, et ils comprennent qu’il faut donner un email pour le recevoir en échange. Donc ça, c’est quelque chose que vous pouvez mettre en place. C’est pas forcément techniquement hyper compliqué, c’est vrai il faut se pencher dessus, mais une fois que c’est en place, ça fonctionne tout seul et ça vous permet au fil de l’eau de récolter les emails des voyageurs qui sont venus chez vous et de vous constituer cette fameuse base. Il y a aussi une autre idée, c’est d’avoir le même dispositif pour laisser son email, mais sur votre site internet. C’est-à -dire que tout voyageur qui vient peut être intéressé par un document. Vous pouvez, par exemple, créer un document sur votre ville. Un document qui permet de satisfaire à la fois la clientèle loisirs et la clientèle affaires, serait un document qui pourrait indiquer, par exemple, les grands incontournables qui vont vous aider pour votre séjour. Je ne suis pas non plus marketeuse, donc vous pourrez voir comment le formuler, mais en quoi améliorer votre séjour loisirs ou votre séjour affaires. Le fait d’avoir la possibilité de télécharger ce document, ça va vraiment beaucoup intéresser les gens qui surfent sur votre site, puisqu’ils cherchent à se loger dans la ville dans laquelle vous travaillez, donc normalement, c’est quelque chose qui fonctionne très bien et qui va vous permettre de récolter les mails,  aussi  les personnes qui sont juste en affinité avec votre ville de location saisonnière, et pas uniquement les gens qui sont venus dans votre appartement. Donc voilà pour les pépites que je voulais vous partager,  que j’ai trouvé. Je ne parle pas de cet élément sur Facebook, je n’ai pas vocation à commenter l’actualité, parce que j’ai aucune légitimité du tout. Maintenant, ce que je trouvais intéressant, c’était de voir comment est-ce que moi, en tant qu’entrepreneur, je me suis dit :”ah ok, quels sont les impacts, etc. et comment vous aussi, en tant qu’entrepreneur saisonniers, vous pouvez tirer des leçons aussi de cet événement ?” En tirer le meilleur, c’est-à -dire comment ça doit nous aider à mieux avancer dans notre activité à l’avenir.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  interview Gilles Grimm, prospection, prêt immobilier : ses pépites !

Donc juste pour récapituler, les points qui sont vraiment incontournables; le premier c’est vraiment de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier et ne pas, par exemple, c’est caricatural; mais j’entend très souvent, ne pas se dire :”bon moi, j’ai juste Airbnb, ça fonctionne très bien, je m’arrête là.” Ça s’est compliqué. La limite sur ce premier point, l’élément qui doit être entendable, ça pourrait être de se dire :”Moi je vends tout en direct, et ça marche très bien.” Et là, auxquels cas,  vous avez la pleine maîtrise de votre commercialisation. Peut-être à la limite, c’est l’exception qui confirme la règle. Sinon, ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier, c’est extrêmement important. 

Le deuxième point, j’ai un trou de mémoire, excusez moi, je viens d’en parler pendant une demi heure. Oui, le deuxième point, c’est d’avoir un site direct. Ca, c’est capital aussi pour mieux maîtriser sa commercialisation. 

Et le troisième point, c’est de récolter les emails des voyageurs ou des gens qui s’intéressent à votre activité de façon à pouvoir les contacter en direct. C’est vrai que sur ce troisième point,  je tenais juste à rajouter un dernier élément, c’est qu’on pourrait se dire :”Oui, mais j’en fais quoi après ? J’ai une base de 100 mails, qu’est ce que je fais avec ça ?” Il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses vraiment chouettes qui peuvent être faites avec une base d’e-mails. Je vous donne juste un exemple. D’ailleurs, si vous voulez, je peux vous faire aussi une vidéo sur ça. Un exemple, ça peut être que si vous avez, sur une période à venir, un remplissage trop faible sur lequel vous n’êtes pas satisfait des ventes, que vous avez à ce stade dans la semaine en question, vous pouvez tout à fait faire une communication avec pas forcément un prix réduit, mais en tout cas vous offrez quelque chose en plus aux voyageurs : un dispositif qui donne envie de venir et qui permettra du coup de capter des réservations en direct avec ce petit cadeau sur la période qui est plus difficile. Je vous prends l’exemple inverse, parce que là c’est plus :”on veut remplir une période difficile”. Sur la situation inverse, vous pouvez anticiper les événements qui ont vraiment beaucoup d’impact dans votre ville en envoyant un message assez en amont aux voyageurs qui ont l’habitude, qui sont déjà venus chez vous dans le passé en disant : “Pour tel événement, on n’y a pensé pour vous, si vous voulez venir, voilà toutes les choses qu’on a en place, qui vont vous aider pour l’événement.” Vous pouvez par exemple dire :”Voilà, on est tout près du lieu d’événement” Ou à l’inverse :”On n’est pas forcément prêt, mais on a les transports en commun qui emmènent directement à l’événement.” Trouvez un faisceau de raisons pour lesquelles vous êtes l’appartement génial pour pouvoir participer à cet événement. Envoyez cette communication en amont et du coup, captez des réservations de gens qui nous font déjà confiance et qui malgré ce prix événementiel que vous aurez mis, auront envie de réserver chez vous plutôt que d’aller surfer sur Booking ou Airbnb. 

J’espère que tout ça, ça aurait pu vous aider,  moi ça m’intéresse d’avoir votre avis sur ce crash qu’on a eu de Facebook, Whatsapp, Instagram. Qu’est ce que vous en avez pensé ? Qu’est ce que ça vous a inspiré en fait, de voir ce truc complètement hors du commun, complètement incroyable. Moi je vous avoue que je n’avais pas du tout perçu que ce risque était possible, en fait . Je n’avais jamais imaginé qu’il était possible et probable d’avoir un plantage comme ça, même un plantage d’autant d’heures, en fait, parce qu’on se dit :”Voilà, ça peut planter, on a déjà eu d’ailleurs dans le passé, il me semble, un plantage de 30 minutes, mais là c’était quand même vraiment long et vraiment grave. Donc voilà, n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez.  Moi je trouve ça très intéressant de vous lire sur ça. Si vous avez des questions, pareil, je suis toujours preneuse des questions que vous avez. Si vous avez aussi des points qui vous bloquent, en ce moment, dans votre location saisonnière, de la même façon, je serai ravie de les lire et de pouvoir vous répondre ou d’en faire une vidéo pour pouvoir y répondre de façon beaucoup plus étayée. Donc voilà pour aujourd’hui, et je vais attendre un tout petit peu si jamais vous avez des questions. En attendant, moi je vous redis, n’hésitez pas à télécharger le bonus gratuit, ça vous donne les 6 erreurs à ne pas faire quand vous faites les prix de votre location saisonnière. C’est dans le lien juste en dessous et je pense que ça peut bien vous aider à bien vous aider. Ca peut bien, la formulation était un peu bizarre, de ma phrase. 

Voilà écoutez, je crois que je n’ai pas de question aujourd’hui. Vous avez été nombreux et je vous en remercie avec moi dans ce Live. Moi, je vous dis du coup à jeudi, puisque je fais un Live mardi et jeudi à midi. J’avais un petit peu de retard aujourd’hui, j’en suis désolée, mais sinon c’est le mardi à midi et le jeudi à midi. Voilà, je vous souhaite une très bonne journée et une très bonne semaine. On se retrouve jeudi à midi et prenez soin de vous.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.