Site direct location saisonnière : ce qu’il faut savoir pour se lancer sans se tromper

⭐ Site direct pour votre location saisonnière : ce qu’il faut savoir pour se lancer et ne pas se tromper

💯Recevez par email le livre gratuit (les 6 erreurs qui vous font perdre de l’argent) en rejoignant mon groupe privé sur facebook 💯 https://bit.ly/2KRS5WK

(n’oubliez pas d’indiquer votre email pour recevoir le bonus)

⚠️ Abonnez-vous à cette chaine et 🔔 cliquez sur la cloche 🔔 pour ne plus vous dire : “c’était quoi déjà la chaine qui donnait des bonnes idées sur les prix ?” https://bit.ly/2OLq0lx

Autoriser l’affichage de votre nom sur streamyard pour laisser un commentaire : https://streamyard.com/facebook

#jaffichecomplet #loueursaisonnier #revenuemanagement #pricing #airbnb #booking #prix #immobilier #locationsaisonniere #airdna #gite #maisondhotes #rentabilite #eliseripoche #souslocation #conciergerie

Bonjour et bienvenue sur la chaîne J’affiche Complet, la chaîne qui aide les loueurs saisonniers, les sous-loueurs professionnels et les conciergeries de locations saisonnières à augmenter leur chiffre d’affaires et à devenir des entrepreneurs sereins et ultra rentables.

Aujourd’hui, on va parler du site direct. On entend beaucoup parler : “Est-ce qu’on a le droit ? Est-ce qu’on n’a pas le droit ? Comment le faire ? A quoi ça sert ? Est-ce que c’est vraiment une bonne dépense de temps pour vous dans un agenda chargé de se lancer dans le fait d’avoir un site direct ?”. Aujourd’hui, on fait le point. Je vais vous partager tout un tas de billes sur ce sujet-là: Quelles sont les utilisations possibles d’un site direct? Est-ce que ça vaut vraiment la peine d’y aller ? Comment on peut faire ça ? et Quels sont les trois clés que je vous donne pour vraiment faire en sorte que ce soit un succès pour vous ? C’est parti.

C’est l’objectif de la réunion aujourd’hui, enfin, de la réunion, excusez-moi, c’est un lapsus. [Rire]. C’est, ça peut être une forme de réunion, parce qu’en effet les lives, qu’on fait toutes les semaines, c’est un peu comme une petite réunion entre nous. Donc, au final, ce lapsus a peut-être du sens. Si vous n’êtes pas un habitué des lives, sachez qu’on se retrouve le mardi et le jeudi à midi en direct depuis YouTube et aussi sur Facebook. Donc, si vous tombez sur cette vidéo et si ça vous intéresse, n’hésitez pas à vous abonner à la chaîne youtube en cliquant sur “s’abonner” avec la petite cloche. Comme ça, vous serez alerté, dès lors que j’arrive en live. C’est toujours un plaisir de se retrouver, et voilà. J’aime vraiment ce format-là, donc c’est pour ça que je le poursuis, malgré, c’est vrai, l’engagement de temps que ça demande, mais c’est un vrai plaisir pour moi de vous retrouver deux fois par semaine comme ça. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi, d’ailleurs, télécharger notre bonus gratuit : “Les six erreurs à ne pas faire quand on fait ses prix pour une location saisonnière”. Vous avez le lien juste en dessous. C’est en s’inscrivant à notre groupe Facebook que vous allez recevoir ce bonus et du coup voir également les lives en direct.

Alors, bonjour Romain. Bienvenue ! Il y a Romain qui nous regarde depuis YouTube. Bonjour Maxime. Bienvenue ! Alors, il doit y avoir un petit emoji, je ne vois que le nom de l’emoji : “good vibes”. “Good vibes”, ça me va très bien. Je trouve ça, je trouve ça génial. Jimmy qui me dit “Bonjour”. Bonjour Jimmy. Bienvenue à toi ! “Plaisir partagé”. Oh bah, c’est sympa. Merci beaucoup Romain. Donc, quand vous arrivez de la même façon, n’hésitez pas à saluer. Toujours un plaisir de pouvoir là avec moi. Et si vous avez des questions aussi, n’hésitez pas à les poser soit sur ce que je raconte, soit sur d’autres sujets. Ça peut faire aussi pour moi l’objet de d’idées pour de nouvelles vidéos. Donc, je suis toujours à l’ écoute des sujets qui sont, en ce moment pour vous, des sujets difficiles, ou en tout cas des questions qu’on peut avoir en ce moment.

Alors le sujet du site direct. Bonjour à toi. Bienvenus Diva du Festival de Cannes. Top ! Je ne sais pas quel est ton prénom mais ton, ton, ton nom est assez chouette. Bonjour Marie-Jo. Bienvenus. Bonjour Anis. Bienvenue Anis K ? Bienvenue à toi. Tout le monde nous regarde depuis YouTube aujourd’hui, c’est très marrant. Ok. Mais, écoutez, génial ! Soyez les bienvenus. Alors sur le site direct, on va parler aujourd’hui de ce sujet-là: Est-ce que ça vaut la peine d’avoir un site direct? Comment on peut faire ? et Quelles sont les clés pour que ça fonctionne pour vous ? Le premier point que je voulais voir avec vous sur ce site direct, c’est que, oui, à mon sens aujourd’hui, ça vaut vraiment la peine d’avoir un site direct. En fait, à quoi ça sert un site direct ? Souvenez-vous, récemment, on a eu un crash facebook insta, qui ont complètement sauté pendant plusieurs heures, et dans ces cas-là, évidemment, ça remet en question en disant “mais attend, si moi, je dépends de plateformes comme ça pour mon activité de location saisonnière ; que j’ai un appartement, une maison, un gîte ; ou que sais-je; ou que, même, je sois une conciergerie ou un sous-loueur professionnel”. En tout cas, quoi qu’il en soit, si on dépend de plateforme externe pour la commercialisation de notre activité en trop grande partie, et ben, ça peut être un peu inquiétant, parce que si un jour pour x ou y raison les règles changent, si, ben, je ne sais pas demain, il y a une coupure encore un problème de serveurs, en quoi que ce soit, ben, notre activité pourrait disparaître au moins temporairement – je ne veux pas dramatiser – mais, ouai, disparaître par la même occasion. On a eu le cas récemment d’Expédia, par exemple, qui, dans sa stratégie, a souhaité retirer les annonces de locations saisonnières sur Expedia, et qui a réorienté ses acteurs-là vers Abritel notamment qui sont des sites du même groupe. Bah, voilà, dans ces cas-là, c’est la plateforme qui décide, qui ne nous accepte plus, et il n’y a pas de recours possible quoi. C’est sans appel. Donc, c’est la raison pour laquelle c’est très important de constituer, pour nous, une présence en ligne indépendante de notre activité pour, ben, s’assurer de continuer à exister, s’il devait y avoir un problème avec les plateformes. Et en fait, maintenir à ces plateformes un rôle – que j’aime bien appeler en général – “de commercial”, c’est-à-dire qu’elles vont être une vitrine additionnelle. Mais notre business ne réside pas uniquement entre les mains de AIRBNB et du Booking, on a aussi une existence. Par ailleurs, pour ça, c’est très important pour garantir aussi votre indépendance. Ça peut aussi permettre d’obtenir des réservations à des prix plus intéressants. Pourquoi ? parce qu’en général, c’est vrai qu’on va aller majorer nos prix vers AIRBNB et vers booking, mais, du coup, sur un site direct, on peut, bah, se permettre d’avoir un écart tarifaire, mais pas forcément de 17%. Vous pouvez proposer des prix plus intéressants de 5%, de 10%. Et du coup, la différence vous la mettez directement dans votre poche, en fait. Alors parfois, on pose la question : “est-ce qu’il faut qu’il y ait ce qu’on appelle dans le métier “une parité tarifaire”, c’est-à-dire après qu’il soit identique entre Booking, AIRBNB et le site direct. Alors, historiquement, il y a plusieurs années c’était imposé par les plateformes, c’est-à-dire que si on signait – je parle de ça en tant qu’hôtelier, parce qu’à l’époque, je travaillais pour les hôtels – si en tant qu’hôtelier ont signé avec Booking, on était dans l’obligation de maintenir cette fameuse “parité tarifaire” entre notre site direct et le site Booking. Maintenant, ça a été, d’un point de vue légal, ça a été aboli cette possibilité d’imposer cette règle-là. Donc, on est totalement libre sans faire de bêtises, en fait. On est totalement libre de mettre nos prix sur notre site direct un peu plus bas, de façon aussi à attirer les voyageurs sur une réservation qui soit en direct et nous, bah, capter une petite différence au passage. Donc à quoi ça sert ? ça sert à avoir une réelle existence de notre activité en dehors des plateformes et utiliser ce levier comme un vecteur de chiffre d’affaires additionnel. Le dernier point, c’est aussi que si vous mettez en place les clés, dont on parlerait après, vous possédez vraiment une base de personnes qui sont en affinité avec ce que vous faites, et ça, c’est aussi très utile notamment dans les périodes, peut-être, plus difficiles. Quand vous avez besoin de remplir des périodes qui sont un peu faibles, vous pouvez re-solliciter cette base. Vous pouvez vraiment animer cette base de personnes qui ont soit voyagé dans votre appartement soit sont intéressées par ce que vous faites en leur envoyant des communications, voire même, des newsletters ; tenir à jour sur la qualité de votre ville, et voilà ; animer un petit réseau de personnes qui pourraient potentiellement penser à vous la prochaine fois qu’ils vont venir dans votre ville. Donc, ça c’est aussi très important. Et là, en fait, vous voyez sur cet aspect-là, on revient au fait de devenir un entrepreneur saisonnier. On n’est plus, voilà, on n’est plus Monsieur Dupont qui a mis son petit appartement ou son gîte sur des sites comme ça, un peu par tout agent, non, en fait, on est un entrepreneur. Et en fait, on prend conscience que dès un appartement, on devient comme un chef d’entreprise avec justement, mais, cette communauté, voilà, ces clients à qui on peut adresser des communications sur ce qu’on fait, etc. Donc, tout ça, c’est une logique qui va être beaucoup plus vertueuse pour notre performance financière, mais on voit bien que là, par exemple, c’est bien un switch de façon de penser et de façon de penser sa location saisonnière pour pouvoir obtenir les meilleurs résultats. Donc voilà pour : “à quoi ça sert d’avoir un site, un site direct ?”

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Loueurs saisonniers : comment choisir votre conciergerie ?

Bonjour Philippe de Metz. Bienvenus ! Bienvenue ! Bienvenue ! Ah, donc tu dis: “c’est Alan”. Bienvenue Alan! Bienvenue Alan ! Alors, alors ça, super ! C’est une question sur un autre sujet, je la garde pour tout à l’heure. Et ça, c’est par rapport à ce que je viens de dire : “si on propose notre logement sur notre site moins cher que AIRBNB et Booking, ça ne risque pas de baisser notre référencement sur AIRBNB et Booking?” Eh bien, non. Alors ça, ta question est pertinente, parce que c’est vrai qu’aujourd’hui AIRBNB et Booking, notamment AIRBNB, ne se cachent pas du fait qu’ils vont vérifier notre tarification sur Booking pour potentiellement impacter notre présence dans l’algorithme et dans les résultats de recherche. En fait, ce qu’il faut savoir, c’est que AIRBNB a maintenant dans l’onglet performance, si vous allez dans votre extranet AIRBNB, un item de recherche sur lequel ils vont comparer notre prix sur Booking et le prix sur AIRBNB; et ils considèrent que notre prix devrait être inférieur sur AIRBNB. Donc oui, ce que tu dis ça a du sens, parce que ça existe, mais entre les plateformes. Maintenant, je n’ai pas du tout connaissance d’une capacité des plateformes à aller vérifier nos prix en direct, honnêtement, pour des sociétés comme booking et pour de très gros acteurs, les, en fait, le partenaire Booking qui travaille, par exemple, avec Accor vérifie ce genre de choses, mais parce que c’est Accor. Nous, on a la chance d’être plus petit, et du coup, on n’est pas du tout vérifié sur ce genre de choses. Donc sur ça je pense qu’il n’y a pas d’inquiétude à avoir. On n’a pas de risque majeur par rapport, par rapport à ça. Alan, je n’en oublie pas ta question, j’y réponds du coup à la fin de, à la fin de la vidéo. Donc ça, c’était à quoi ça, à quoi ça sert ?

Maintenant parfois on vient me voir en me disant : “mais comment je peux faire un site direct, je ne suis pas très fort en technique ou pas très forte en technique ? comment je peux faire par rapport à ça ?”. Alors sur le site direct, on a plusieurs options possibles soit déjà vous vous faites accompagner par un professionnel du domaine qui va vous créer votre site direct et qui va vous permettre d’avoir, du coup, une prestation qui est tout de suite professionnelle. Nous, ce n’est pas du tout ce qu’on fait, chez J’affiche Complet. Mais je sais qu’il y a beaucoup de partenaires qui font ça. Vous avez à la fois des sites. Vous avez des indépendants qui font ça. Donc ça, oui, totalement, vous faire accompagner. Il y a une autre solution qui consiste aussi à capitaliser sur un channel manager, c’est-à-dire que quand vous faites votre choix de channel manager, il y en a certains qui vont inclure dedans soit la possibilité de faire votre site soit la possibilité d’avoir un moteur de prise de réservation. C’est comme un petit bloc, en fait, qu’on va mettre et qui est connecté directement au channel, de sorte que, dès qu’il y a une demande de réservation qui est faite sur votre site, ça va directement tomber dans votre channel manager. Et le truc, et le truc se fait sans vous, en fait. Pour moi, je trouve que c’est une bonne option d’avoir ça. Pourquoi je vous dis ça ? parce que ça vous permet d’avoir un hébergement indépendant, et le fait d’avoir un hébergement indépendant pour votre site, ben, ça va vous permet d’être bien aussi référencé sur google, etc. Je pense que ça, c’est une bonne option. Maintenant, c’est vrai que, techniquement, ce n’est pas forcément la plus simple. Si jamais vous êtes vraiment très fâché avec l’ordinateur, ce n’est pas la solution : la simplicité. Si vous êtes très fâché avec l’ordinateur, ben, en général, la meilleure solution c’est de se faire accompagner d’un pro qui va le faire pour vous, qui va le faire pour vous. Donc, voilà pour la partie technique : comment mettre en place. Mais, c’est vrai que le site direct est vraiment important, n’hésitez pas à garder l’œil sur cet aspect-là au moment de choisir votre channel manager, parce que ça va pouvoir, vraiment, vous aider de penser à ça en amont.

L’autre point que je voulais évoquer c’est : qui peut le faire ? qui peut avoir un site direct pour son activité ? Il y a une subtilité à avoir à l’esprit, c’est que sur la partie site direct, quand on est soi-même propriétaire, on peut évidemment avoir un site direct et promouvoir, entre guillemets, de façon indépendante, la commercialisation de ses appartements. Si jamais, aujourd’hui, vous travaillez pour le compte de quelqu’un d’autre, notamment surtout si vous êtes une conciergerie location saisonnière et que vous n’avez à ce jour pas de carte G, c’est-à-dire que vous avez un statut de prestataire de services, vous n’êtes pas agent immobilier, dans ces cas-là, vous n’êtes pas en capacité de faire un site direct. En tout cas, si vous faites la promotion pour commercialisation d’un appartement, ça tombe dans le giron des autorisations pour lesquelles il faut une carte G. J’ai eu un cas récemment et j’en parlais avec Sébastien Moré sur ça justement, parce que je sais qu’il a pas mal l’habitude de ça, un cas qui m’a été demandé par, par une cliente J’affiche Complet: “est-ce que si on a la possibilité de promouvoir l’annonce sur un site direct, mais que l’argent va directement au propriétaire, est-ce qu’on reste dans la loi? Sébastien me disait : “Non ! C’est plutôt, c’est plutôt bordeur”. Donc, sur ça, voilà. C’est vraiment important de rester rigoureux sur ça pour éviter les problèmes et s’assurer qu’on reste dans la légalité tout simplement. C’est, c’est ça l’important. Donc voilà, on a évoqué : à quoi ça sert d’avoir un site direct ? On a évoqué : comment on peut faire un site direct ? On a évoqué : qui peut faire un site direct ?

Maintenant, j’ai trois clés à vous proposer pour que ça fonctionne bien pour vous et que le site direct soit performant. La première clé, elle est issue d’un point qui est important avant tête c’est que, comme toute personne qui lance une activité, une entreprise, bah, au début, on appuie “on” sur le site, et bah, du coup personne ne vient voilà, [Rire] c’est-à-dire que personne ne nous attendait, alors, sur le site, et au début, il n’y a pas beaucoup de trafic, voire pas du tout, et le site existe, mais il n’existe pour personne. Donc ça déjà faut pas se démoraliser par rapport à ça. C’est normal, ça fait partie de tout lancement de sites. Au début, on est attendus par personne. Donc sur ça, il faut garder à l’esprit qu’il va falloir le faire connaître, au début, ce site internet. Il y a plusieurs autres choses qui sont possibles. La première chose qui a un petit peu bordeur par rapport aux plateformes, mais qui est fait, en fait, par un certain nombre d’acteurs, c’est de mettre le nom de votre activité, si vous avez mis un nom, je veux dire n’importe quoi, mais on va dire “Immo facile”, si vous avez mis “Immo facile” comme nom d’activité pour vos appartements location saisonnière, ben, essayez de le mettre dans le titre de vos annonces sur les plateformes de façon à ce que les voyageurs, qui sont un peu aguerris, se rendent compte qu’il y a un nom, en fait, dans le titre, et viennent vous voir en direct. Tout ça, c’est quelque chose qui n’est pas très recommandable comme méthode, mais c’est quelque chose qui existe. Et je pense qu’au fond les plateformes ferment un peu les yeux sur ça, parce que ça existe dans plein, plein, plein d’annonces ; donc je pense que c’est quelque chose qui est toléré et est admis. Une autre chose, c’est d’être présent sur les annuaires et autres sites d’annonce que Leboncoin, par exemple, sur lequel vous pouvez mettre des messages automatiques pour rediriger directement, en réponse aux questions qu’il faut se poser vers votre site direct. Donc ça, c’est aussi une option. Vous avez aussi tout un tas d’annuaires, je pense, notamment aux Gîtes sur lesquels sont des sites pour les gîtes. Mais même un appartement, si vous avez un appartement, ça correspond aussi à une logique Gîte, c’est la même chose, sur lequel vous pouvez mettre des annonces avec des références et un site internet pour revenir vers vous. Donc, ça va vraiment conduire du trafic directement vers votre site direct. Donc voilà, ça, c’est la première action à mettre en place pour chercher à faire connaître votre activité et votre site direct. Vous pouvez aussi créer une page sur facebook, je ne suis pas sûr que ce soit très performant, mais ça fonctionne. Et puis j’ai aussi entendu notamment une interview que j’avais fait de Valérie qui est une, une loueur saisonnier, loueuse saisonnière, on va dire, de la communauté J’affiche Complet, qui fait plus de 80% de vente en direct et qui m’expliquait que elle est très au fait de ce qui se passe sur les coûts facebook et elle n’hésite pas à promouvoir, en fait, en réponse aux questions de voyageurs qui cherchent des appartements, à promouvoir son appartement, quand elle voit que ce sont des, des villes, évidemment, et des dates sur lesquels elle a de la dispo, ce qui lui permet de générer du trafic vers son site direct, et du coup, bah, d’augmenter très fortement sa commercialisation en direct. Donc ça, c’est un petit job de ben. Pour le coup, là on fait soi-même notre job de commercial pour notre propre site. Et du coup, on essaie de faire connaître le plus possible son site, parce qu’au début personne ne va nous attendre. Donc, ça c’est la clé numéro une.

La clé numéro deux, qui est importante, c’est aussi d’aller chercher les gens directement quand ils sont en train de faire leurs recherches. Donc réfléchissez sur google : “Quelles sont les recherches que les voyageurs vont faire ? Est-ce qu’ils vont mettre, j’invente, j’invente, mes locations saisonnières Melin, par exemple ? ou Est-ce qu’il faut mettre “soirée en amoureux Melin”, par exemple ?” Donc, réfléchissez aux recherches que vont faire les voyageurs quand ils vont vouloir séjourner dans votre ville, et assurez-vous d’avoir du contenu sur votre site qui permettent de répondre à ça, ou par exemple, “voyages d’affaires Melin”. L’idée c’est d’avoir le plus de contenu qui va pouvoir capter l’attention de google sur ces recherches-là. Alors c’est un métier derrière ça. Ça s’appelle le SEO, S-E-O. C’est une science de bien écrire les choses de façon à ce que ça puisse être facilement harponné par google, pour vous faire remonter dans les résultats de recherche. Donc sur ça, soit vous avez envie de vous pencher sur le sujet, soit vous vous faites accompagner de professionnels aussi, de la même façon. Ce n’est pas l’expertise J’affiche Complet, mais il y a plein de pro qui font ça très bien, et vous demandez à ce qu’on vous rédige des articles SEO, de façon à ce que vous montiez dans les résultats de recherche. Et le fait, et ça, et ça fonctionne vraiment. Ce n’est pas, ce n’est pas du, ce n’est pas du chiquier ça. Ça fonctionne vraiment. Quand on a mis pas mal de contenu sur son site internet, du contenu pertinent, vous pouvez vraiment remonter dans les résultats. Sachant que surtout beaucoup de joueurs ne pensent pas à le faire pour l’instant, donc, il faut vraiment saisir l’opportunité, car l’ancienneté compte. Donc, c’est important pour google, l’ancienneté compte. Et autres points d’emphase sur cet aspect-là, c’est que si vous avez un appartement spécifique, spécial, c’est encore plus important de le faire. Si vous avez le love room avec jacuzzi, si vous avez un sauna, si vous avez tous ces aspects-là, il faut vraiment au maximum remonter dans les résultats de recherche. Si quelqu’un cherche, voilà, “soirée en amoureux Melin”, et vous ne pouvez pas ne pas remonter. Et, si vous avez le loveroom avec un jacuzzi, vous ne pouvez pas ne pas remonter sur ça. Réfléchissez au contexte dans lequel va se placer le voyageur quand il va vouloir séjourner dans votre ville. Ça, c’est vraiment important. Est-ce qu’il vient pour un mariage ? Est-ce qu’il vient pour une formation ? Est-ce qu’il vient pour le travail ? Est-ce qu’il vient pour… voilà ! Est-ce que c’est juste un gars de la ville, mais qui va inviter son amoureuse pour une soirée en amoureux ? Euh voilà ! Donc ça, c’est la clé numéro deux.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Channel manager : faut-il souscrire à beds24 ?

Et la clé numéro trois, c’est de capter les e-mails des personnes qui prennent la peine de venir sur votre site internet, c’est-à-dire que si quelqu’un a eu, a pris le temps de venir voir votre site internet, offrez-lui un cadeau pour qu’en échange, il vous donne son immeuble. Pourquoi ? parce que c’est quelqu’un qui a, de près ou de loin, un besoin par rapport à votre ville en location saisonnière. C’est trop dommage qu’il soit passé vous voir et qu’il reparte sans rien, déjà, les mains vides. C’est comme dans une boutique, il est venu dans votre boutique, offrez-lui un petit quelque chose, et en échange il vous donne ses coordonnées et on reste en contact, voilà. C’est un truc un peu humain, mais c’est un truc qui va vous permettre, au fil du temps, de cumuler, comme je vous disais, une base de personnes qui forment une affinité avec ce que vous faites, qui en plus ont un apport positif, parce qu’ils sont venus vous voir, vous offrez un petit cadeau. C’est sympa quoi. L’esprit est positif. Et du coup, bah, évidemment, il faut que ce soit compatible IR GPD. Donc, les gens cliquent au fait qu’ils sont d’accord pour que vous puissiez communiquer avec eux par la suite. Donc, ce sera vraiment très important. Mais du coup, par la suite, vous pouvez potentiellement leur faire parvenir une petite newsletter sur des informations importantes de la ville. Les gens sont très très en affinité avec tout ce qui est agenda, donc agenda des évènements, des choses à faire, etc. ; tenir informer sur ce qui se passe, quelque chose sur la ville, ou je ne sais pas, si vous avez beaucoup de clients à faire partager des newsletters avec les new tips, quand on a un client à faire. Voilà. Tous ces éléments-là, qui vont être des éléments de valeur pour vos voyageurs et qui vont leur permettre de se rappeler à votre bon souvenir de façon épisodique quand vous envoyez la newsletter, voilà.

Donc voilà, pour les points que je voulais vous partager sur le site direct aujourd’hui. Il y avait : à quoi sert le site direct ? comment on peut le faire? qui peut faire ou non un site direct? et puis c’est trois fameuses clés qui sont importantes pour moi pour démarrer, la première c’est se rendre compte que personne ne va attendre l’existence de votre site direct, donc il faut le faire connaître sur internet et autour de vous. D’ailleurs, vous pouvez aussi le faire connaître, je n’en ai pas parlé, mais auprès des entités physiques, comme les offices du tourisme, etc. Autre point, faire du SEO, c’est la science d’être harponné par google sur les résultats de recherche. Ça c’est vraiment important de vous pencher dessus ou de vous faire accompagner par quelqu’un qui s’y connaît. Et le troisième élément, c’est de capter les e-mails en échange d’un petit cadeau. D’ailleurs, je n’ai pas précisé, mais le petit cadeau, ça peut être, par exemple, un petit leaflet sur toutes les choses qui est à faire sur votre ville ou vos meilleures adresses, voilà, un truc qui va vraiment donner envie de télécharger. Pesez-vous la question : “si moi je m’intéressais à une location saisonnière dans une ville qui n’est pas du tout la mienne, qu’est-ce que je trouverais sympa à télécharger ? qu’est-ce qui va vraiment me donner envie de télécharger et de donner mon e-mail en échange. Voilà pour ça.

Alors, je vais répondre à vos, à vos questions. Donc ça c’est la question de Maxime. Maxi me dit “en sous loc, est-ce qu’on peut le faire ?” En sous loc, vous pouvez faire, parce que vous avez – enfin, je réfléchis je ne dis pas de bêtises – j’avais dit oui en sous loc, on peut le faire, puisque, en fait, on a l’accord du propriétaire pour, évidemment il faut faire les choses bien d’un point de vue juridique avec le propriétaire. Mais si les choses sont bien faites, on a le droit comme un propriétaire de commercialiser, en fait, l’appartement. Donc ça, il y a moins de problèmes en sous location.

Alors Alan me dit “J’utilise un ‘link in the bio” sur mes réseaux sociaux qui est redirigée vers mon site direct” Ouais, c’est une très bonne, c’est une très bonne astuce aussi également, tu as raison pour pouvoir faire valoir et rendre présent le site direct sur les réseaux sociaux. “Mais je rame pour le design du site direct… pas très doué. Il vaut mieux faire appel à un pro en effet…” Mais, si ça, si.. ça dépend aussi du mode de construction du site que, qui est choisi, soit on construit un site sur WordPress, sur wix. Alors sur wix, c’est plus facile à faire, mais je ne suis pas sûr que la qualité du référencement sur google soit aussi bonne, donc à vérifier. Mais, en effet, sur, moi, moi j’aimerais vraiment WordPress, on a des modèles à l’intérieur qui nous permettent de faire facilement le site. Pour ne rien vous cacher, le site J’affiche Complet est un site wordpress, si vous voulez aller voir, que j’ai fait moi-même. Alors je n’ai pas du tout web designers, avec des modèles, en fait, qu’on peut acheter et qui nous permettent de faire ça assez facilement. Donc, c’est vraiment la méthode que je recommande ou sinon comme tu dit Alan “de se faire accompagner d’un professionnel”, si on en a les moyens financièrement.

Alors je voulais répondre à la question que tu me posais aussi Alan qui était sur un autre sujet : “AIRDNA versus PRICELABS: pourquoi choisir l’un plus que l’autre? AirDna proposent-ils  dynamic pricing avec une mise à jour quotidienne des tarifs?” Alors à la base, AirDna et Pricelabs sont des outils totalement différents. En fait, AirDna est plutôt un mmmh… Mais je crois que je vais faire une vidéo sur ça, parce que tu n’es pas le seul à me poser cette question de AirDna versus Pricelabs. Non, bah, tu vois, je vais m’arrêter là et je vais faire une vidéo sur ça. Je vais faire une vidéo sur ça pour répondre à cette question, parce que même s’ils sont des outils très différents, en effet, on me pose souvent la question. Donc, je pense que ça vaut la peine d’y consacrer un peu de temps, pour répondre en détail sur ça. Donc merci à toi de m’avoir posé cette question-là. Et on répondra à ça mardi, mardi prochain.

Hello Laurent, bienvenue à toi dans le live. Bienvenue dans le live. Bah, écoutez, s’il n’y a pas plus de questions pour aujourd’hui, moi ce que je vous propose c’est qu’on se retrouve. Alors ce week-end, comme tous les week-ends, je vais publier une vidéo dimanche d’une interview qui vont permettre de découvrir un nouveau parcours, une nouvelle personne au parcours intéressant. Et d’ici là, bah, moi je vous dis à mardi midi sur la chaîne YouTube et sur le groupe facebook et la page facebook J’affiche Complet pour un nouveau live, qui, du coup, spoileur alert, risque de traiter de la différence entre AirDna et Pricelabs. Mais vous qui êtes là avec moi, vous le savez déjà, du coup, voilà. Je vous souhaite une très bonne journée, un très bon week-end par avance. Et je vous dis à mardi.   

Partagez l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.